x

x

mercredi, novembre 29, 2006

bel ouvrage

Je vous rassure tout de suite, ce n'est pas moi qui l'ai fait. C'est un cadeau précieux de mon Amie JULIA de Salt Lake City, qu'elle m'a envoyé pour mes 50 ans. Et ce qui est écrit sur ce joli petit coussin, que je ne perds pas de vue, est bien vrai, en ce qui me concerne, elle est ma plus ancienne et meilleure Amie. Elle est ma douce et tendre JULIA depuis bientôt 44 ans en janvier prochain. Et heureusement ! Entre nos Maris, cela a accroché de suite et ils sont devenus de grands grands copain. Lorsque nous sommes ensemble, nous passons des moments inoubliables.

mardi, novembre 28, 2006

la gelée de coings de Seusseu

Ah! Les coings ! Cette espèce de fruits qui vous donnerait des rhumatismes articulaires au doigts après avoir épluché et coupé une seule tournée de coings pour faire de la confiture ou de la gelée ! Ah! Non! Loin de moi les coings! Je me rappelle dans ma jeunesse avoir aidé ma Petite Maman à éplucher et couper en petits morceaux je ne sais plus combien de kilos de coings pour faire de la gelée (que je n'aime pas d'ailleurs). Et bien ! Je me suis jurée que jamais plus je ne recommencerais une telle corvée, ce que j'ai fait.

La Soeur de Philippe, ma Belle-Soeur donc, Marie-Noëlle, dite Seusseu dans la Famille, m'a livré sa façon de faire de la gelée de coings qui semble beaucoup moins contraignante, sûrement plus rapide à faire et qui épargne vos petits doigts. Voici donc comment elle pratique :

Laver les coings en les frottant un peu pour enlever le duvet qui est sur la peau

Les couper en 4 sans enlever les coeurs et les pépins (vous voyez, là, cela me paraît déjà plus simple)

Les mettre dans une grande marmitte et les couvrir d'eau

Faire cuire et lorsqu'ils sont cuits, retirer les fruits sans les presser (c'est pas mal hein! jusque là !)

Mettre autant de sucre que d'eau restante, soit 1kg de sucre pour 1kg de jus

Faire cuire ce mélange jusqu'à ce que le jus perle sur la cuillère.

Voilà ! Y a plus qu'à remplir les pots.

Pour ceux qui ont dans leur jardin un cognassier, tous à vos coings !

dimanche, novembre 26, 2006

la quiche est bonne mais ....

j'ai oublié de vous dire au sujet de la quiche du dîner d'hier soir qu'en ce qui concerne la farine (120gr) j'ai mis moitié farine normale et moitié farine de sarrazin. C'est assez intéressant au niveau du goût. Donc je résume :
1/2 litre de lait
3 oeufs
120 grs de farine
1/2 paquet de levure chimique
sel, poivre
125 grs de râpé
pour la garniture c'est comme vous le sentez
et vous pouvez mettre cette préparation sur une pâte feuilletée

quiche au dîner


Ce matin, j'ai préparé une quiche pour notre dîner. C'est relativement vite fait et pratique, car elle vous fait plusieurs repas sans avoir à se poser l'éternelle question : "Qu'est ce que je vais encore faire à dîner ce soir ?"
Vous vous souvenez de la quiche aux escargots ? Et bien, ce matin il me manquait la crème fraîche pour faire la version de Fabienne, par contre, j'avais bien la pâte feuilletée. Alors j'ai fait la quiche sans pâte (avec du lait) que j'ai mise sur la pâte feuilletée. Why not ? Cette quiche sans pâte, vous pouvez la faire avec des crevettes roses, des langoustines, du thon émietté, ou avec des légumes, tels qu'asperges, courgettes et poivrons, brocolis... Celles faites avec du poisson ou crustacés, vous faites une mayo aux herbes, c'est délicieux.
Là, c'est jambon, champignons, oignons a little et persil hâché.

dentelle en rond

Celui-là, il ya déjà un moment qu'il est fait. Il trône sur mon buffet de salle à manger. Je l'ai crocheté d'après l'image d'un modèle que j'avais trouvé sur internet.


Ma dernière création sans modèle. Ce n'est pas le même genre que le précédent. Celui-ci, je le verrai bien sur un guéridon style Années 30. Malheureusement, je n'en ai pas. Je l'ai mis dans le magasin de Philippe, des fois qu'il trouverait acheteuse.

vendredi, novembre 24, 2006

il n'a pas voulu en manger !!!!

J'ai trouvé cette recette dans un livret que je consultais curieuse dans une boutique de souvenirs à Ste Anne Martinique. Je tombe sur celle là et je me dis que Philippe aimant et le poulet et le chocolat il allait forcément se régaler avec cette recette. De retour en métropole, j'achette tout ce qui me faut, je me mets à mes fourneaux pour lui mijoter amoureusement ce plat, il est vrai, un peu particulier. Heureusement, j'avais acheté seulement 4 cuisses de cette volaille, car, vous me croirez si vous voulez, il n'a même pas voulu y goûer ! Moi, j'ai bien aimé, heureusement, sinon c'était direction poubelle.

Pour faire ce POULET AU CHOCOLAT, il vous faut :
du poulet of course
1 ou 2 piments ou piment en poudre
2 gousse d'ail écrasées
50 gr de noix de cajou coupées en petits morceaux
1 cuillère à café de coriandre moulue
1/2 cuillère à café de poivre noir (moi je mets du mélangé)
3 clous de girofle
30cl de bouillon de poulet
500gr de tomates pelées, épépinées et concassées
2 cuillères à café de cannelle moulue
50gr de raisins secs
50gr de chocolat noir fondu
1 cuillère de vinaigre de canne si vous en trouvez, moi j'ai mis du vinaigre balsamique
Il ne parle pas de sel et je ne me rapelle plus si j'en avais mis, je pense que oui.

Simplifiez vous la vie et utilisez plutôt le piment en poudre
Réduire en pâte dans un mortier ou à l'aide d'un robot l'ail, les noix de cajou, la coriandre, le poivre et les clous de girofle et le piment
Faire revenir la pâte pendant 5mn en remuant
Ajouter 15cl de bouillon, les tomates, la cannelle et les raisins secs
Porter à ébulition puis laisser frémir à feu doux 15 mn jusqu'à épaississement de la pâte.
Incorporer et mélanger le chocolat fondu et le vinaigre
Couvrir et réservez au chaud.
Saisir le poulet (vous pouvez dégraisser)
Ajouter le reste du bouillon et porter à ébulition, puis laisser frémir à feu doux 15mn.
Retirer le jus et remettre le poulet dans cette somptueuse sauce
Pour la couleur, vous pouvez ajouter un peu de persil hâché et pour la déco quelques noix de cajou pour faire beau.
C'est un peu long à faire, mais quand on aime, on ne compte pas...(sauf que là, je me suis plantée)
Associer du chocolat au poulet peu paraître curieux mais, croyez moi, c'est bon ! Et puis, ça sort de l'ordinaire !

mardi, novembre 21, 2006

géniallement mini pour popoter uniquement ce qui suit

Qu'est ce qu'elles sont pratiques ces petites choses pour cuisiner. Cela vous évite d'entamer une bouteille entière, qui, en général, reste dans la porte du frigo un certain temps avant que vous ne vous décidiez à la verser dans l'évier. Car, s'il faut cuisiner au vin blanc tous les jours pour la finir à raison d'un verre à peu près par recette, ce n'est la une solution non plus.

Et encore du poulet ! J'ai trouvé la recette suivante sur une fiche recette que vous recevez par la poste alors que vous n'avez rien demandé, seulement pour vous inciter à en commander d'autres..
POULET SAUCE MOUTARDE
Vous avez besoin, outre le poulet, de
2 cuillères à soupe de moutarde forte
de 25cl de vin blanc sec,
1 cuillère à soupe d'estragon,
de thym, de sel et poivre
4 cuillères à soupe de Fjord ou de crème fraîche
Faire dorer les morceaux de poulet
Ajouter un peu d'eau et laisser cuire 1/4 d'heure avec le sel, le poivre et le thym
Déposer la viande sur une assiette
Ajouter le vin blanc et la moutarde (moi j'ai mis moitié forte moitié savora) et l'estragon
Remettre le poulet dans la sauteuse et laisser cuire jusqu'à ce que ce soit cuit (Ben oui ! ça dépend de la grosseur des morceaux !)
Redéposer la viande sur l'assiette et incorporer la crème (si vous trouvez que la sauce est un peu épaisse, la rendre plus onctueuse avec un peu d'eau)
Reremettre le poulet dans la sauce et c'est fini.
Ce n'est pas mauvais, mais je pense que cette sauce irait mieux avec du lapin.

ma petite boutique

Petit coussin parfumé aux couleurs de l'Eté. Ah ! l' Eté ! En voilà une saison qui devrait durer toute l'année ! Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les Coquelicots et Marguerites sauvages reviennent. Pas trop encore dans les champs de céréales, mais sur les bords des routes, oui. Alors maintenant, j'attends le retour des Bleuets. Ah ! Les fleurs champêtres de mon enfance !

samedi, novembre 18, 2006

English tea time et pain chaud

Vous allez me dire que c'est forcément Anglais le tea time, mais là, c' est doublement vrai car ces jolies petites boîtes à thés sont réellement BRITISH, rapportées d' Angleterre par ma nièce Charlotte. Elles ne sont pas trognottes !! Et les thés sont bons !

Ah ! Quelle est belle cette brique à réchauffer le pain. Cadeau en provenance des States. Vous la mettez à chauffer dans votre four (chose que je n'ai jamais faite car j'ai peur qu'elle ne se casse). Pendant ce temps là vous étalez un torchon dans une corbeille, vous mettez votre pain et quand la brique est chaude, vous la mettez dans la corbeille en refermant le torchon. Et là, normalement, le pain devient chaud, mais à mon avis, il doit être légèrement ramoumou. De toute façon, je ne m'en sert pas car je la trouve trop jolie.

mardi, novembre 14, 2006

couleurs printanières et thème automnal

La voilà, ma petite mésange. En ce triste mois de novembre, c'est chouette de "biduler" sympa.
La mésange sur la branche, je l'ai faite d'après un modèle, mais le feuillage de l'arbre me paraîssant tellement moche, j'ai eu l'idée de faire des cerises. Vous allez me dire que les couleurs de l'automne sont belles également, c'est vrai ! Tous ces dégradés et mélanges de jaunes, d'orangés, de verts, de bruns et de rouges flamboyants (surtout avec un petit rayon de soleil), mais ce n'est vraiment pas la saison que je préfère, car elle est annonciatrice de l'hiver ; et alors là ! l'hiver ! ce n'est pas du tout, mais pas du tout, mon temps. Si je pouvais faire, comme les ours et les marmottes, hiberner bien au chaud chez moi, sans même avoir à mettre le bout du nez dehors...Mais comme après l'hiver vient le printemps...

lampes et re-lampes

Comme je ne peux pas vous parler jardin en cette saison, je reviens sur une des petites choses de la vie que j'aime bien : les lampes. Je ne peux pas toutes vous les montrer. Il y a en de styles différents. Le waggont ci-dessus nous a tapé dans l'oeil en faisant du shopping à Jackson Hole dans le Wyoming (le Pays des Cow-boys). J'ai même chiné la bannière étoilée dans un autre magasin.
et moi, toute seule, j'ai craqué pour ces deux Petits Anges sur le stand d'un exposant à la foire du Mans, il ya deux ou trois ans. L'abat-jour accordéon ne me plait pas de trop ; peut être un jour me déciderai-je à le changer.

dimanche, novembre 12, 2006

pour amateurs d'escargots uniquement



A la maison, j'ai un grand amateur d'escargots. Moi aussi j'aime bien mais ce n'est pas tellement recommandé pour les kilos que j'ai tendance à prendre facilement si je m'égare, alors j'évite.

Cela me rappelle les vacances de mon enfance dans le Berry. Quand il pleuvait, on allait aux escargots et notre Grand-Père (Pépé Gâteau) les préparait pour toute la famille. Il avait même fini par en faire l'élevage. Cela pui prenait un certain temps à cuisiner mais il était contrent de faire plaisir à tout son petit monde. Un jour, j'ai eu l'idée de faire une quiche avec ces petites bêtes à cornes et maison sur le dos. Vous avez ma recette prise dans un livre de recettes Tupperware, qui est une quiche sans pâte ou alors celle de Fabienne (que Philippe préfère) car Fab, quant elle fait une quiche, elle utilise une pâte feuilletée.

RECETTE DE LA QUICHE SANS PATE

Il vous faut :

1/2 litre de lait écrémé, 3 oeufs, sel poivre, 120 gr de farine, 1/2 sachet de levure chimique, 125 gr de râpé, des escargots en conserve et du beurre d'escargot.

Battre les oeufs, y ajouter farine et levure, verser par petite quantités le lait tout en tournant au fouet, saler, poivrer, ajouter le fromage. Verser cette mixture dans un plat largement beurré, y placer régulièrement les escargots rincés et égouttés, répartir quelques noisettes de beurre aillé et persillé et enfourner.

C'est cuit quand c'est doré.

Si vous voulez faire comme Fabienne, disposer votre pâte feuilletée toute faite (c'est bien plus rapide) en conservant le papier sulfurisé (ça évite le beurrage) dans votre plat. Battre les oeufs avec un grand pot de crème fraîche hyper allégée avec le reste des ingrédients sauf farine. Pour le reste, c'est la même chose.

Amateurs d'escargots, essayez, c'est délicieux. Pour faire plaisir à Philippe, j'ai fait la version Fabienne.

Au fait ! une seule boîte d'escargots suffit.

trois petits sacs et puis s'en vont

Enfin presque ! J'en ai vendu un ! Le petit rouge-gorge. Et oui ! mes petits doigts commencent à me rapporter, car j'ai vendu aussi une autre paire de petits torchons. Le petit écureuil est très difficile à faire. Cela fait deux fois que je le fais et ça fait 2 fois que je me prend le chou. Aussi, je crois bien que je ne le recommencerai pas une 3ème fois, ce petit mignon. En ce moment, je brode une mésange dans un cerisier. Je vous montrerai. Je les ai bourrés de fleurs de lavande très odorante du jardin.

vendredi, novembre 10, 2006

derniers et dernières du potager

Je les ai cueillis juste avant les premières gelées et je les aurais même presque oubliés dans le bac à légumes de mon fridge. Que faire de tous ces poivrons verts trop petits pour être farcis. En plus j'en ai déjà plein le congel pour agrémenter les potages d'hiver. Et bien, ce matin, j'ai fait un VELOUTE DE POIVRONS VERTS à ma façon à moi.



Comme vous pouvez le voir, je les ai coupés et mis à cuire avec de l'oignon, de l'ail, du thym et 1 feuille de laurier, et du sel of course. J'ai mixé et ensuite passé au chinois pour éviter les petits restants de peaux. J'ai ajouté 2 cuillères à café de concentré de tomates, 1 poignées de lardons alumettes que j'avais fais très légèrement revenir avant, 1 bouillon cube de boeuf et 1 bonne cuillère à soupe de crème fraîche hyper allégée. Après avoir goûté, j'ai rajouté 2 morceaux de sucre pour enlever l'âpreté du poivron. J'ai épaissi un peu avec Sauceline et le résultat n'est pas si mal de ça.

Et oui! J'ai encore de jolies roses malgré les premières gelées. Il est vrai que chaque année ces rosiers fleurissent très tard. Ils sont encore en boutons.

non à vendre

Ces 2 petites choses sont faites déjà depuis un moment et ne servent que de déco. En effet, il y a quelques années, mon Amie JULIA from SLC Utah, m'a offert un très joli torchon au couleurs et thème de l'automne. Les motifs sont bordés de fils dorés, alors, vous pensez bien que je ne m'en suis jamais servi because machine à laver. Je l' ai longtemps gardé tel quel et je me suis décider un jour de le couper en 2 (motifs en visi à vis) et de faire ces 2 petits torchons décoratifs qui illuminent mon arrière cuisine.

mercredi, novembre 08, 2006

erratum et petits commentaires

J'ai dit que personne, dans la famille, ne connaissaît les tacos. En fait, je parlais de nous deux, des enfants et petits enfants. Alors, j'élargis donc le cercle de la famille car les 2 filles de mon frère, CHARLOTTE & MATHILDE, me font savoir qu'elles connaissent les tacos. Alors, je m'empresse de rectifier cette monstrueuse erreur. Voilà ! Vous êtes contentes, les Filles !
Notre Amie Allemande, MEIKE, regarde mon blog. Elle semble intéressée par les recettes qu'elle me demande de lui traduire. Et ben ! J'ai du boulot sur la planche. Si je suis pressée, je le fais en anglais, Yes I can, ou si j'ai le temps et surtout beaucoup de courage, je le fais en allemand, ya ya ich kann auch.
Sous le préau le salon de jardin en rotin a fait place à un énorme tas de bois pour la cheminée.
Nous brûlons les chutes de l'atelier de PHILIPPE. Ca coûte rien. Comme homme blanc (le mien) rentré beaucoup bois, hiver très très rigoureux !!!!

délices des Iles

Ah ! la Martinique ! Quelle Ile Merveilleuse !
La première fois que nous y sommes allés, pour un repos bien mérité, nous avons attrapé, outre les piqûres de moustiques (surtout moi) le virus. Il ne faut pas y aller une fois sans avoir l'envie d'y retourner. Et le virus, il ne nous a pas quittés. Notre endroit de villégiature est Ste Anne, dans le sud de l'ile, côté Caraïbes. Petit village sympa, pas la grande foule, l'endroit idéal pour se dépayser complètement. On loue toujours le même studio dans une petite résidence toute simple au joli nom de Caramel. On a l'impression de revenir un peu chez nous. On est à dix minutes en voiture de la plus belle plage de l'île, LES SALINES, bordée de superbes cocotiers. D'ailleurs, nous avons notre cocotier préféré. La mer est calme et chaude. On y passe des heures et on peut prendre notre déjeuner dans le petit restoplage de Monique. Au menu, c'est en général Planteur, patte de poulet grillée avec cruditées et bière Lorraine. Un dernier bain, car à cette heure, rester sur la plage en plein soleil, pour nous, n'est pas supportable.
L'Arbre du Voyageur.

Outre les acras de morue (on préfère ceux à la crevette), le boudin antillais, le poulet boucané, les brochettes de gambas, le vivaneau sauce chien et autres délices créoles, vous avez le MUST : LA LANGOUSTE. En voilà une bête qu'elle est bonne !
surtout quand vous la prenez au sortir du bateau que vous voyez revenir de pêche. Il ne peut pas y avoir plus frais. Cuisson au court bouillon. Alors là ! attention au coup de queue, car, n'oublions pas que nous mettons ces pauvres bêtes dans le l'eau bouillante et qu'elle n'apprécient guère la manoeuvre. Si vous ne la présentez pas dans le bon sens, hop ! elle vous envoie un jet d'eau bouillant sur le bras. Philippe connaît, lui qui ne cuisine jamais, là, il se met volontiers au fourneau en prenant des risques, en plus.

Belle bête ! Hein ! Que vous payez 3 à 4 fois moins cher au kilo qu'en Métropole.

Et voilà ! C'est prêt à manger. Qu'est-ce-que je dis ! A DEGUSTER. Avec de la mayo pour Philippe et de la sauce chien pour moi, achetée au Marché de Ste Anne chez Monique et Mirella, nos 2 marchandes préférées. Vous voulez savoir ce que c'est que de la sauce chien ?

Ok ! Faire infuser dans un grand verre d'eau bouillante de la ciboulette (qui remplace la cive sauf si vous arrivez à en trouver) de l'oignon, de l'échalotte, de l'ail, du persil, du jus de citron, du vinaigre, de l'huile et du piment. A vous de doser comme vous voulez, un peu au pifomètre quoi !
J'ai oublié de vous, j'adore aller à Fort-de-France, Ca grouille de partout.Cca, c'est mon côté citadine de naissance qui revient.

bientôt Noël et ma première composition "napperonale"

Alors ces 2 petites choses, napperons-bougeoirs ou bougeoirs-napperons, c'est comme vous vous voulez, c'était surtout pour m'occuper les doigts et finir mes 2 pelotons de "coton" Or et Argent.
Ils vont certainement servir de déco dans le magasin de Philippe.


Il faut que je vous avoue un truc. Je suis incapable de faire un napperon en suivant les explications d'un modèle, je n'y comprends absolument rien du tout. Tous ceux que je fais, je les fais de visu. Maios, celui-là, je me le suis inventé dans ma tête. Je ne suis pas trop mécontente de moi. J'aurais pu doubler certains points et aérer un peu la partie extérieure. J'essaierai de faire un peu mieux la prochaine fois. Une autre chose, si quelqu'une me demandait comment il faut le faire, c'est comme ce que je vous disais un peu avant, je serai bien en peine de donner la marche à suivre.

J'ai un peu abandonné la dentelle pour faire des petits sachets Senteurs avec la lavande du jardin. Dès qu'ils sont finis, je vous les montre. Ah! je suis contente, j'ai vendu une paire de mes petits essui-mains déco à Carole (Madame AVON) Merci Carole !

dimanche, novembre 05, 2006

histoire de noix

Une noix ! Qu'y at-t-il à l'intérieur d'une noix ?
Qu'est-ce qu'on y voit ? Quand elle ouverte !
On y voit des cerneaux bien sûr.
Celles du premier rang m'ont été données par ma petite Maman et les autres par ma voisine, Sylviane.
Je n'ai jamais vu des noix aussi grosses. Elles sont assez impresionnantes. Alors, donc ! Dans les petites noix on y trouve des petits cerneaux mais bien à plein dans la coque, et je me disais que dans les grosses, j'allais peut-être trouver des cerneaux pas plus gros que les autres. Et ben non ! Ils sont énormes. Vous mangez 3 à 4 grosses noix et vous êtes calés. Merci Sylviane !

phoenix et petit régal Antillais

Voici une de mes plus belles plantes exotiques. C'est un Phoenix qui pousse à vitesse grand V. Les racines poussent la motte en dehors du pot. Nous allons donc devoir, à nouveau, le mettre dans un pot plus grand mais que l'on ne pourra plus rentrer dans la serre. Or, cette plante, en dessous de - 6°, elle gèle. Hier soir on en parlait avec Philippe. Nous serons obligés de lui faire une cloche à base de laine de verre et de papier bulles pour la protéger des affres de l'hiver. Pour cet hiver, elle sera au chaud dans la maison de verre.


Ah ! La cuisine créole ! Notre petit dîner de vendredi.

Petits boudins Antillais de chez Tradilège. Ils sont twè twè bons, presqu'aussi bons qu'à la Matinik. Pas trop gras et épicés juste ce qu'il faut. En accompagnement, j'ai fait une salade de patates de chez nous aux oignons et ciboulette. Le contraste du chaud et froid est très agréable au palet. Cela me rappelle ce que nous faisait ma Mémé Virginie, sauf que le boudin n'était pas Antillais.

vendredi, novembre 03, 2006

dimanche et lundi passés


Alors, cà ! première photo,
c'est le truc râté de la fin.
DIMANCHE
On s'est bien régalé avec le rôti de porc à la paysanne mijoté 6 heures dans mon slow cooker. C'était un pur régal. Vous tapez dans ebay slow cooker ou crockpot et vous pouvez en acheter un. Il y a un petit livre de recettes et vous pouvez également en acheté d'autres toujours sur ebay.
Pour le dîner, les gosses aimant en général cela, j'ai fait de la pizza maison. Enfin presque, excepté la pâte et la sauce tomate qui, elle, est bien Italienne, achetée dans notre petit supermarché discounter. Dés de jambon, champignons, olives noires dénoyautées, fromage bien sûr et petits morceaux de poivrons verts du jardin et de l'origan. Y'a pas! c'est quand même meilleur à la maison qu'au super ou à l'hyper.

LUNDI

Pour le déjeuner, ce fut TACO PARTY à la mode de Julia et Larry

Tout le monde, même LUCAS ET JEREMY, ont bien aimé, ce que moi j'appelle, le hamburger mexicain. Il vous faut :

des tortillas de blé souples ou de maïs (tout le monde a préféré celle au blé) , de la tomates coupée en petits cubes, de la salade en petites lamelles( battavia), du fromage râpé (comme ici on ne trouve pas de cheddar, je prends de la mimolette, du hâché de boeuf et de la sauce qui pique, Salsa dip sauce. Faire cuire la viande dans une cuillère d'huile d'olive et ajouter la sauce. Service chaud avec le reste froid. vous mettez un peu de chaque ingrédient dans votre tortilla qui nécessite un pliage spécial de façon à ce que tout ne retombe pas dans votre assiette lorsque vous allez porter ce "sandwich" à votre bouche.

Mon Fils, Sébastien en a mangé rien que 4 à lui tout seul. C'est vous dire si c'est bon !

J'an avais déjà fait , il y a quelques semaines de cela pour mon autre fils Benjamin, qui lui aussi, s'est régalé. Personne, dans la famille, sauf nous deux because voyages aux states, ne connaissait les tacos. Et bien, maintenant c'est fait, et ils aiment !

CHAMPIGNONS PAS BONS

Je vous l'avais dit que sous les bouleaux poussaient ces jolis champignons rouges à pois blancs.

Je voulais faire un chapître avec comme titre champignons bons, champignons pas bons, mais la photos des bons a disparu suite à une fausse manoeuvre, je suppose. C'est pourquoi vous la voyez en tout premier. Ce sont des coulemelles. J'en ai trouvé 2 autres de l'autre côté de la haie avec 1 énorme cèpe de Bordeaux.

LUNDI SOIR DANS LE CIEL DU JARDIN

En toute fin d'après midi, nous avons eu la chance de voir ce super luftballon tout rouge. les occupants nous ont dit coucou. Il faut dire que ce ballon était assez bas. C'est chouette à voir mais ni Philippe ni moi sommes vraiment tentés à monter dans un truc pareil.