x

x

samedi, mai 31, 2008

laurier rose, rose



Avant que la pluie ne les abîme
Before the rain spoil them

vendredi, mai 30, 2008

genêt en feu - flammed broom !



Des deux genêts du jardin, c'est celui-là que je préfère.
Of two brooms of the garden I prefer this one

jeudi, mai 29, 2008

bleu !





Cette année, notre mur de Clématites manque un peu de bleu dans le milieu.
This year our climbing Clematisis does not get enough blue in the middle.

mercredi, mai 28, 2008

ciel de Mai !



Ah ! Quel beau moi de Mai cette année ! Sans autre commentaire !

mardi, mai 27, 2008

recette des financiers - recipe

A la demande de Cergie et pour Marie, voici la recette des Financiers. Il me semblait en avoir déjà donné une, mais je ne l'a retrouve pas. Mais celle-ci est super bonne !

You need :
170 gr de beurre
140 gr de poudre d'amandes
250 gr de sucre glace
50 gr de farine
5 petits blancs d'oeufs (ou 4 gros)
quelques gouttes d'extrait d'amande amère.




-Faites fondre le beurre jusqu'à ce qu'il prenne une couleur noisette (c'est ce qu'on appelle du beurre noisette). Retirez du feu et laissez tiédir.
-Préchauffez votre four à 180° (th 6) et beurrez les moules à financiers (vous aurez remarqué que les miens sont des moules à muffins, because que dans mon bled, je ne trouve rien !)
-Réunissez la poudre d'amandes, le sucre et la farine dans un saladier et mélangez jusqu'à obtenir une poudre homogène et fluide.
-Incorporez le beurre, puis les blancs d'oeufs un par un en remuant vigoureusement à chaque fois.
-Ajoutez quelques gouttes d'extrait d'amande amère et mélangez à nouveau.
-Remplissez les moules et enfournez pour une cuisson entre 15 et 20mn.
-Sortez les gâteaux du four , les laisser tiédir, puis les démouler.
Ces petits gâteaux sont absolument délicieux avec un bon thé. Ils flattent les papilles, mais il ne faut pas en abuser. Tu peux essayer Marie, C'est super bon ! En plus, je suis sûre qu'à Montpellier tu peux trouver des moules à Financiers.

lundi, mai 26, 2008

Yesterday !

Pour un jour de Fête des Mères, je nous ai préparé un petit déjeuner sympa.

Quand je vivais chez mes Parents, le jour de la Fête des Mères, Maman ne faisait pratiquement rien. Papa, ma Soeur et mon jeune Frère devions préparer le déjeuner, mettre la table et faire la vaisselle. Quand on est dans une famille où l'on vous apprend à cuisiner jeune, ce n'est pas difficile de faire à manger. La spécialité de mon Père était le poulet rôti. Après le repas, son autre spécialité était de faire la vaisselle avec la lavette qui servait à éponger le pipi du chat de la maison.

Mais, moi, ici je me fais mon petit repas de Fête des Mères toute seule, pendant que mon Chéri Jardiner s'affaire dehors à tailler ses haies.


Mayonnaise maison à ma façon à moi
moitié moutarde Savora, moitié moutarde normale
moitié huile d'olive, moitié huile de tournesol
ail, échalote, oignon, ciboulette, persil
Vous allez me dire une mayonnaise pour manger avec quoi ?

avec de grosses et bonnes langoustines

cuitent au court-bouillon (c'est comme cela que mon Chéri les préfère)
lui, il mange les têtes et les pattes, et moi, les queues !

Financiers dont 2 gros avec des pépites de chocolat pour l'amateur de la maison.
Et, d'après vous, qu'avons nous mangé avec les financiers ? Hein !
Une quatrième tournée de fraises du jardin !
A demain !

dimanche, mai 25, 2008

Fête des Mamans - Mother's Day

Je souhaite une Bonne Fête à toutes les Mamans du monde !
Bonne Fête Maman
Ma Petite Maman début Novembre 1942.
Photo prise pour ses vingts ans.
C'est le portait préféré de ma galerie.

My Mother on beginning of November 1942. Photo taken for her 20 Y.O.
It is my favourite portait of my gallery.

samedi, mai 24, 2008

fraises - strawberries !




première récolte first picking
préparées au sucre with sugar
2 jours plus tard ... tow days later...

deuxième récolte second picking
préparées au sucre et avec un petit bouchon d'essence de vanille
with sugar and a little bit vanilla oil
2 jours plus tard... two days later...


troisième récolte third picking

Miam ! Miam ! Yummy !

Le temps de la cueillette des fraises est bien arrivé. Aïe ! Aïe, Aïe ! Mon dos !
Time of strawberry picking is coming. Ouch ! My back !

vendredi, mai 23, 2008

le Château !

A post about my vacation house in the center of the country when I was little and young girl.

Later it has been my Grand-Parents' home. When my Dad bought this house it looks like an old shack. That is the reason why we gave it the name of "Castle". I took the pictures with sadness the day we moved my Grand-mother's furniture. She has been widowed for a long time and very old she could not stay alone in her house. Dad sold our Castle. That day has been very sad. We left that place in taking all our memories.

C'est l'histoire d'un Château en Berry, pays de George Sand.

Son Folkore groupes danses folkloriques

Son Tourime et Patrimoine Cher et Indre

Habitant à Paris, mon père avait acheté cette maison, qui au moment de l'achat, ressemblait à une vielle masure, sans commodités, sans eau courante ni électricité. Mais quelques premiers travaux ont remédier au principal. Lorsque nous y allions c'était un peu le camping à l'intérieur. Je me souviens que le soir avant de fermer les lumières, mon Père passait du Flitox pour tuer les moustiques que nous retrouvions morts le matin dans nos lits, ainsi que quelques gravats tombés du plafond. Il y avait aussi aussi pas mal d'araignées (you can click) pour effrayer ces dames du Château. Le Château ! C'est le nom que nous avions donné à cette vielle batisse.

Puis au fil des années, ce Château fut entièrement rénové pour devenir l'habitation de mes Grands-Parents quant il furent à la retraite.

J'ai pris ces photos avec beaucoup de tristesse car c'était le jour où nous avons déménagé la maison, car ma Mémé, veuve depuis de nombreuses années, venait d' être placée en Maison de Retraite, pas très loin de chez elle. Elle était trop âgée pour rester seule. Notre Château était vendu.

la maison, l'ancien camion de mon Chéri et l'annexe du Château

la fameuse annexe, la remise, là où j'ai eu mon accident de balançoire (you can click too) . C'est l'endroit aussi où mon Pépé nous préparait des escargots.

Voilà ! Le déménagement est bientôt terminé.
Encore un tour et tout sera dans le camion
Nous avons fermé la maison, la cave, la remise et sommes partis le coeur triste en emportant nos souvenirs.
Cette ex Maison Familiale est située dans un Hameau au nom de Maimbray, tout près de Beaulieu sur Loire, dans le Loiret, non loin de Gien.
Plan de Maimbray.
Dans ce Hameau, il y avait, à côté du Château, une petite Chapelle abandonnée qui devint une habitation plus tard, une source où nous allions chercher de l'eau, l' épicerie-café de Madeleine, la ferme de Louisette et celle de Gisèle et Riri où nous allions chercher le lait et les oeufs, Gabrielle qui, de ses doigts âgées faisait encore des ouvrages de mercerie que nous appelions du rococo, un maréchal-ferrant que nous regardions travailler avec une certaine anxiété quand le sabot du cheval fumait, le canal où nous allions voir le passage des péniches à l'écluse (nous ouvrions et fermions l'écluse sous l' oeil attentif de l'Eclusier), et la Loire, ce grand fleuve où nous nous baignions en famille et où nous accompagnions des journées entières le vacher du village garder les vaches de tout le monde sur les grèves.
Ah ! Les vacances dans le Berry ! C'était chouette !

jeudi, mai 22, 2008

le neuf !

This post is about a building in a street of Paris where my Grands-Parents have been caretakers for about 13 years, at the number 9 and where I lived in 67/68 -. You can see this street on Peter'blog.
That is a place I kept in a corner of my heart.
Le 15 Avril dernier, je suis allée à Paris. J'ai commencé ma journée par aller faire une petit pélerinage rue Rue Campagne-Première (click). Je voulais faire quelques photos souvenirs mais j'avais oublié mon appareil. Voici pourquoi.


Quelques temps avant 1955, mes Grands-Parents quittèrent la rue de Charonne pour s'installer au 9 de la rue Campagne Première dans le 14è arrondissement. Ce fut pour une raison bien précise. Venir aider le Frère de ma Grand-Mère à tenir sa propre loge au n°17 de la même rue. Mon Tonton travaillait à l'extérieur et ma Tante Jeanne était tombée gravement malade.
Nous allions souvent rendre visite à mes Grands-Parents, c'est pourquoi, j'ai gardé de bons et grands souvenirs de cet endroit, d'autant que plus tard j' y est habité également.
la loge du 9
Elle était composée de la loge proprement dite, endroit ou les locataires venaient prendre leur courrier dans des casiers, à droite d'une toute petite pièce pas très meublable (il y avait une armoire et la machine à coudre de ma Mémé), puis d'une pièce pas très grande qui servait de cuisine, de salle à manger et de salle de bains. Ils disposaient d'une chambre au-dessus de la loge avec accès par un escalier près de cette dernière. Les toilettes étaient sur le palier.

Après avoir monté deux/trois marches toute de suite après la loge, un grand trottoir sur lequel se trouvaient différentes entrées d'escaliers. Le A était sous le porche, et là, il y a le B, le C (je crois que c'est là que j'ai habité en 67/68 dans un studio qui portait le n° 8) et dans le fond le D.

Photo prise par Peter

De l'autre côté de ce long trottoir, il y a une descente qui desservait d'autres ateliers d'artistes, en sous/sol., et des garages.
Ah! Les poubelles de mon Pépé ! Pas de recyclage dans ce temps là. Il devait sortir ses poubelles sur le trottoir pour qu'elles soient collectées. Il y découvrait de vrais trésors dans ces poubelles. Un jour il a trouvé une belle lampe Empire légèrement cassée. Il l'a réparée et maintenant c'est moi qui l'ai.

Les voilà, les Concierges du 9
Ma Mémé et mon Pépé en 1967, peut de temps avant qu'ils prennent une retraite bien méritée dans le Berry, là où se trouvait notre maison de vacances d'enfance avant qu'elle ne devienne leur demeure. Ce qui m'a étonnée, c'est que j'ai revu ce petit coin jardinet alors qu'il n'y a plus de gardiens. Sans doutent les résidents en prennent soin.

On y voyait du beau monde dans cet immeuble. Des Peintres, des Sculpteurs, des Actrices et Acteurs. J'ai un souvenir bien précis d'une séance de photos, dans le bas de la cour, avec Bernadette Lafont, qui habitait en sous/sol, le studio qu'a ensuite occupé mon Ami Maurice (il fut mon voisin du dessous). Comme le photographe nous avait fait participer, mon jeune Frère et moi à cette séance de photos, quant celle-ci fut terminée, Bernadette Lafont nous emmena dans l'Atelier de son Mari de l'époque, un sculpteur, pour nous gratifier de quelques bonbons. Lorsque vous êtes mômes, ce sont des souvenirs qui restent.

A demain ! Je vous emmène dans le Berry !

mercredi, mai 21, 2008

deus sacs sinon rien !

L'autre jour, en faisant mes petites courses pour la semaine, j'aperçois dans un présentoire du supermarché, mais en vrac, des sacs à main dont l'un m'attire l'oeil ( celui de gauche). Le sac pas mon oeil !
Puis je continue à fouiner et trouve l'autre (celui de droite). Il me plait bien aussi, surtout parce qu'il est plus grand.
Quel dilemme !

Lequel prendre ?

Celui qui me plait le plus, ou celui qui est le plus pratique ?

Celui que je tiens de la main gauche ou celui que je tiens de la main droite ?

Celui qui est le plus mignon ou celui qui me plait le moins ?
Et bien, compte tenu du prix de chacun, j'ai pris les deux ! Et sans me ruiner .

The other day, doing some shopping for the week, I see in a display of the supermarket, but in bulk, handbags which one catches my eye (the left one). The bag not my eye ! Then I continue to dig and find another bag (the right one ). I like it well too, especially because it is bigger. What a dilemma ! Which take ? The one I like the most, or the one that is practical ? The one I keep in my left hand or the one I keep in my right hand ? The one that is cute or the one I like the less. Well, considering the price of every bag, I took both ! And without ruining me.

Pour faire suite au post de Peter sur ma rue de Paris, je vais préparer un post avec les quelques photos que j'ai retrouvées dans mes archives.
A demain !

mardi, mai 20, 2008

peinture

Ce matin, j'ai l'âme Parisienne grâce à Peter qui a fait un post sur ma rue préférée de Paris. J'en suis toute boulversée d'émotion. Voilà ! Je viens de pleurer devant mon écran, d'autant que j'ai reconnu la cour du n° 9, là où mes Grands-Parents furent concierges pendant des années. C'est la raison pour laquelle je connais bien cette rue et que je l' aime.
Dans son post Peter parle de Modigliani au sujet duquel j'avais préparé, il y a 2 jours, un post que voici.
Je dis un grand merci à Peter pour ce post qui me va droit au coeur.

--------------

En matière de peinture artistique, vous autrez compris, je pense, que je suis plus impressioniste que art moderne. Je suis une inconditionnelle


Auguste Renoir. Le Déjeuner des Canotiers 1880-1881


Mais dans un autre genre, j'aime aussi
Amedeo Modigliani , qui lui, est classé dans les expressionistes.

Jeanne Hébuterne 1918 (qui fut sa Compagne)

nu 1917


Modiglinai a habité rue Campagne Première à Montparnasse (une rue que je connais bien), et il allait souvent dans un petit retaurant de la rue, chez Rosalie. Elle était gentille Rosalie. Elle avait pitié de lui, lui qui n'avait pas un sou pour s'acheter à manger. Rosalie lui offrait souvent le dîner afin qu'il n'aille pas se coucher, une fois de plus le ventre vide.
Voici quatre citation de cet Artiste :
"Vous n'êtes pas vivant à moins que vous sachiez que vous vivez.»
«Le dessein de l’art est de lutter contre les obligations.»
«Le bonheur est un ange au visage grave.»
«D’un oeil, observer le monde extérieur, de l’autre regarder au fond de soi-même.»



Il a été incarné au cinéma par Gérard Philippe et plus récemment par Andy Garcia.

Je vous invite à aller sur le blog de Peter pour en savoir plus sur cette rue.
Allez également sur mon commentaire dans lequel j'apporte quelques précisions + un autre.
A demain !

lundi, mai 19, 2008

citronnier - lemontree

L'été dernier, mon Chéri s'est offert un citronnier. Il a hiverné dans la serre (le citronnier bien sûr !) et nous l' avons sorti, il y a quelques temps déjà, afin qu'il prenne le soleil doucement et qu'il respire le bon air du jardin. Son feuillage commençait à jaunir, ayant eu le soleil trop direct à travers les carreaux de notre maison de verre. Un petit coup d'engrais pour le faire reverdir et il va demander qu'à pousser.


les fleurs sont très odorantes.
C'est un vrai régal pour notre appendice nasal
cette petite fleur va donner naissance à un citron

Dommage que ce ne soit pas des citrons verts,

mais on en mettra quand même dans le Ti-punch !

Bon ! Je me sauve, ! Pas le temps de traduire en Anglais ce matin, je pars karchériser chez mes Parent. A demain !

samedi, mai 17, 2008

pivoines en fête !

Cette année, notre parterre de pivoines est superbe. Le temps y a été pour quelque chose. Elle aiment la pluie l'hiver et pendant leur épanouissement, nous n'avons eu ni pluie ni vent. Nous avons donc pu les admirer avant que les premières ne commencent à faner.


This year, our peonybed is magnificent. They got a lot of rain this winter and they like it very much. And during the blooming we did not get nor rain neither wind. So, we could admire them before the first ones begin to wilt.








et là, tous les boutons ne sont pas encore éclos.
All the buds are not open yet