x

x

samedi, septembre 29, 2012

une vue d'en haut



a posté récemment sur une ville qu'elle a vue de très haut. Elle a cherché un poème pour illustrer ses photos mais surtout les sentiments ressentis, mais elle n'en a point trouvés.  Aussi, je me suis mise à sa place, et ai fait une description de ce qu'elle a admiré. Je lui ai soumis mon texte et avec sa permission, ajouté une de ses photos.

Du cinquante sixième étage d’une très haute tour en verre,
Erigée à l’endroit d’une ancienne gare de chemin de fer,
J’ai une très belle vue panoramique.
Je vois la ville, en rond, en large et en travers,
J’ai une vue magnifique.

Je vois des pâtés d’immeubles en pierres
Entrecoupés de boulevards, d’avenues et  grandes rues
De la ville elles sont les artères,
Sans oublier les impasses et les petites rues.

Madame la Tour, élancée dans le ciel,
Campées sur ses quatre fers,
L’ Arche de l’Etoile posée sur un soleil
Dont les rayons sont de la ville les plus belles avenues.

Je vois des parcs, des jardins et des espaces verts
Des dômes, des coupoles et des  clochers,
Une grande place et son obélisque
Et celle de célèbres bijoutiers.

Je vois une butte qui a elle seule est tout un quartier
Une autre tout en vert.
La Cathédrale et ses tours carrées,
Sa traîne de pierre dentelée,
Et des monuments historiques

Au loin, les tours de verres
Du quartier des affaires,
Et en périphérie, des bois dont celui de Vincennes.

Sous des ponts et des passerelles
Coulent les méandres de la Seine
Entre rive gauche  et l’autre rive
Dieu ! Que la ville est belle !
De ce spectacle je suis captive.


Ça c’est Paris !
Paris est une Blonde ;
Paris sera toujours Paris,
 Reine et la plus belle ville du Monde.

Le post d'Elisa
Le panorama de Paris depuis le "Ciel de Paris"  

Je vous souhaite un excellent week-end et je vous dis A LUNDI !

vendredi, septembre 28, 2012

le ciel du vendredi

 Mercredi de cette semaine, 18 heures, je sors sous le préau
que vous voyez à gauche..
Côté du levant, un ciel gris orage pleure des larmes de pluies,
tandis que du côté du couchant, le soleil brille.
Ses rayons se réverbèrent dans les gouttes d'eau
formant deux arcs en ciel.
J'aurais pu mieux réussir cette photo si je n'avais pas été obligée d'aller 
chercher mon APN à l'autre bout de la maison ; 
les arcs en ciel auraient été plus nets.

On à peine à imaginer que quelques instants après, le ciel devenait ainsi.

 A DEMAIN !



jeudi, septembre 27, 2012

ich bin melomane



Je suis fan de Barzotti.

J'ai un CD avec de très jolies chansons,
du début de sa carrière, je pense
et que j'écoute en faisant le ménage.
J'aime sa voix rocailleuse et son romantisme.

A DEMAIN !

mercredi, septembre 26, 2012

Déjà six ans

Oui, déjà SIX ans. 

Six ans que je partage avec bonheur
ce blog avec des blogueurs fidèles, 
qui sont même devenus des amis.
Six ans que je vous parle petits plats
jardin, chanson, et cinéma,
et certains vendredi, du ciel.
Six ans que je vous distille parfois mes poésies
dont bancales sont les vers, 
mais cela m'amuse de le faire.
Mes lecteurs étant de plus en plus nombreux 
j'avoue avoir du mal, chaque matin, 
et c'est affreux,
à visiter et lire chacun
et y aller de mes petits commentaires.

Samedi dernier, j'étais invitée 
par une blogueuse étrangère
bien qu'à moitié nationale,
à participer à une rencontre de blogueurs.
C'était me faire honneur,
et bien que de me rendre à Rouen et d'en revenir
 fut tout une affaire,
J'y suis allée volontiers via la capitale
d'où j'ai fait le voyage en très bonne compagnie.

C'est autour d'une table bien dressée,
dans un resto au pied duquel un petit bec file,
et  au cours d'un excellent repas
raisonnablement arrosé,
que sept gros becs ont parlé 
de choses et d'autres
avant d'aller visiter
le centre historique de la ville.

Gratin de légumes aux deux saumon, fromage et crème normande.

Merci pour cette délicieuse journée.


A DEMAIN !

mardi, septembre 25, 2012

Bougainvillée

Je ne sais pourquoi ma bougainvillée fleurit en Septembre.
Il est de deux couleurs, framboise et orange.
Je l'ai taillé au mois de mars. Je lui ai mis plusieurs fois de l'engrais et il pousse bizarrement. Les fleurs sont au bout de longues tiges
Enfin, le principal est qu'il me fasse quelques fleurs.

Voici les framboises, je pense que les oranges vont venir un peu plus tard, là, ou cet hiver dans la serre.

                                                             
                                                                     A DEMAIN !

vendredi, septembre 21, 2012

Histoire pas drôle 2/2

La décision prise était de sortir de l'eau, le plus rapidement, possible ce qui était tombé dedans, durant la nuit ou peut-être même la nuit d'avant. Je pensais que l'eau serait ainsi souillée moins longtemps.
Et bien m'en a pris car l'histoire a duré toute l'après midi.
Au bout d'un moment, ne voyant toujours personne venir à mon aide, je rappelle mon Chéri qui me dit de rappeler la Mairie, Ce que je fis.
La Secrétaire : "J'ai laissé un message sur le portable de Manuel. (Je connaissais un Loïc), je lui en laisse un autre".
Et pendant le temps que Manuel n'avait pas lu les messages ou pendant qu'il prenait son temps pour venir, j'en étais toujours au même point, surtout que j' avais prévenu la Secrétaire de Mairie que l'on ne pouvait garder la chose chez nous, vu que nous serions absents pendant trois jours.
Le temps passe et toujours personne. Je rapp
elle mon Chéri qui me dit d'appeler directement le Maire.
Moi : Je pense que vous êtes au courant de ce qui m'arrive ?" Et avant de pouvoir continuer, il me dit :
"Vous n'avez toujours vu personne ?"
Moi : "NON !"
Le Maire : J'appelle Manuel de suite, v
u qu'il est déjà 17H15 et qu'il termine son travail à 17H30".
Je voyais le coup que tout le monde se fichait un peu de mon histoire.
17H30 passées, OUF !, une voiture s'arrête devant le portail que j'avais laissé ouvert et je vis Manuel accompagné de Loïc. Ils constatent les faits et me disent qu'ils n'y peuvent rien, qu'il faut retrouver le propriétaire.
C'était bien joli tout ça mais si on ne retrouvait pas le propriétaire. Je les dirige vers une maison pas loin de chez nous dans la cour
de laquelle j'avais vu ce qui ressemblait à ce qui était tombé dans la piscine.
Ils reviennent en me disant que le propriétaire n'est pas celui-là. Je panique et là ils me disent que le propriétaire est celui des bâtiments d'un ancienne ferme un peu plus loin que la maison en question et qu'il allait venir chercher son ...

Car il s'agissait d'un gros chien, un boxer. Cela faisait trois heures que je l'avais sorti avec peine de l'eau et il commençait à dégager une odeur nauséabonde.

J'ai désinfecté l'eau de la piscine avec un demi seau de chlore choc et lavé le bord à l'eau de javel pure.
A 18 heures tout était fini, j'ai passé un après midi d'enfer.
C'est certainement ce chien,ui laissé en liberté, venait déposer un peu partout autour de la maison ses excréments et qui urinait sur ma bruyère à l'en faire à moitié crever.
Heureusement que ce jour-là, j'ai eu l'idée lumineuse d'ouvrir la piscine, je ne vous dis pas comment on aurait trouvé tout cela éventuellement le lundi d'après.


Je ne vous dis pas à demain, mais à la semaine prochaine !

jeudi, septembre 20, 2012

Histoire pas drôle 1/2

Mardi soir de la semaine dernière, mon Chéri fait quelques brasses dans notre petite bleue et la couvre de la bâche à bulles qui conserve la chaleur engrangée dans la journée, tant par le soleil que par les bienfaits de la pompe à chaleur.
(Nous chauffions l'eau à l'aide d'un tapis solaire, mais celui-ci était HS depuis deux ans, et l'eau n'était point trop chaude, surtout pour moi).
Le lendemain, je ne l'ouvre pas car point de soleil et il ne faisait pas très chaud.
Le jeudi matin, je demande à mon Chéri qui partait faire sa première journée des cinq de la Foire du Mans : "Est-ce que j'ouvre la piscine ?". Il me répond "Non, le temps n'est pas terrible".
Sur le coup de 14H30, voyant un ciel bien bleu et le soleil étant présent, je me décide, bien que la température n'était point élevée, à enrouler la bâche à bulles, ne serait-ce que pour que l'eau prenne l'air, si je puis dire.
J'enroule, j'enroule et vis quelques chose dans l'eau qui dépassait du bout de la bâche, et tout en continuant à enrouler je pensais qu'un lapin s'était noyé.
Lorsque je vis de quoi il s'agissait, je cours appeler mon Chéri pour lui apprendre cette étonnante et macabre découverte.
Il me dit d'appeler les Pompiers, ce que je fis dans la foulée et j'explique mon histoire.
Au fil " Mais ce n'est pas de notre ressort Madame."
Moi : "Ah bon ! Mais qu'est ce que je fais, alors !"
Le Pompier : "Appelez la Gendarmerie ou votre Mairie."
Je pense en premier à appeler au secours auprès de la Gendarmerie, et là je tombe sur un Gendarme franchement pas sympa : "Que voulez vous que j'y fasse, Madame !".
Moi : Mais qu'est ce que je fais, moi ?
A fil : "Appelez votre Mairie ".
Moi : "Oui, mais si elle n'est pas ouverte aujourd'hui, je fais quoi ?"
Le Gendarme sympa : mais là, je n'ai pas bien compris, sur le coup de l'émotion, ce qu'il me dit mais en entendant la fin de ses gentilles paroles, cela voulait dire qu'il avait rien à foutre des jours d'ouverture de la Mairie.
J'appelle donc la Mairie complètement stressée et par chance, c'est un jour d'ouverture. Je raconte mon histoire à la Secrétaire et elle me dit contacter l'agent communal sur son portable, afin qu'il vienne voir.
Trois quart d'heures plus tard, toujours personne, je me décide à prendre une décision.

Suite et fin demain.

mercredi, septembre 19, 2012

Merci Hélène

Quelle idée ai-je eu d'aller chez Hélène juste avant de partir faire la Foire.
Elle m'a lancé un défi.
Faire un collage avec des photos du mois et en dire deux ou trois mots.
Mais que ne ferais je pas pour mon amie Hélène.


Quel plaisir d'avoir un jardin
et une maison fleuris,
de régaler l'estomac de son Chéri,
de rêver pouvoir dormir comme Angeni,
de regarder le ciel
tous les soirs et matins
au lever et au coucher du soleil.
J'apprécie le travail du potier
qui fait dans les mini poteries
de la légende des cordelettes.
Par contre, je déteste passer
sur notre pont à charrette
et c'est très bizarre
ne n'avoir pas dans mon jardin
un rosier Pierre de Ronsard
qui embellit
de ma Maman, le sien.

A DEMAIN !

mardi, septembre 18, 2012

Poésie

Je participe quelques fois au forum ci-dessous

http://poesimages.forumactif.fr/post

et quand le lis certains poèmes, je me dis que c'est tout un art.

Même si parfois j'écris des vers à moi, je me dis qu'ils ne sont pas la soie des vers des autres. Ceci m' a inspiré ce texte, que l'ai intitulé

"Tout un poème"

Il n’est point aisé de coucher sur le papier des mots,

De bons et beaux mots idylliques

Pour écrire des vers avec tendresse,

Quand on n’a point la fibre poétique.

.

Comment faire rimer le dernier mot

Du premier ver

Avec le dernier mot du second,

Ou avec celui du troisième,

Le dernier mot du second ver,

Devant rimer avec le dernier mot

Du quatrième

Quand on n’a point le sens poétique.

.

Comment narrer une histoire d’amour

Qui rimerait avec toujours,

Comment conter la vie au jardin

Tout en alexandrins,

Quant l’inspiration est en détresse.

.

Comment faire rimer soleil avec merveille,

Rose avec éclose,

Romance avec danse,

Quant vous n’avez point l’ âme poétesse,

Et que vous préférez écrire en prose.

.

Il n’est point aisé de coucher sur le papier

En quatre vers une strophe ;

Alors, écrire trois ou quatre strophes

En vers,

C’est la galère.

.

J’ai une grande admiration pour les poètes,

J’aime la poésie et lire des poèmes,

Et si je ne peux point en écrire moi-même,

Ce n’est vraiment pas une catastrophe.

.

A DEMAIN !

jeudi, septembre 13, 2012

village fleuri

Lorsque je suis arrivée en Sarthe, dans le début des années 60, mon Papa ayant été muté, si je puis dire, de l'usine dans laquelle il travaillait à Villejuif, à celle de Château-du-Loir, nous avons tout d'abord habité dans une maison qui n'avait rien à voir avec le pavillon que nous venions de quitter à Savigny-sur-Orge. Entre autre, sol en terre battue dans la cuisine et vieille cuisinière. C'était en attendant que l'appartement dans une petite citée HLM, ma foi, assez sympa, soit prêt car ma Maman avait exigé que les tapisseries et peintures soient refaites, je crois me rappeler au frais de la Société.
Puis quelques temps après, mes Parents ont acheté une maison à l'entrée d'un village distant de la ville d'environ à peine 3 kilomètres. Moi-même, dans ma première vie, j'y ai habité. C'est pour vous dire si je connais bien l'endroit. Le Maire actuel que je connais très bien, a fait de ce village un petit bijou.

L'Eglise et le Monument aux Morts parés de jardinières biens fleuries

La Mairie également. De mon temps, c'était une Ecole.

Il s'agit de la commune de LUCEAU.
1228 habitants sur une étendue de 19 km2 -.
Ses habitants sont des Lucéennes et des Lucéens.
Mon fils aînée avait appris à l'Ecole que l'origine
du nom de Luceau viendrait d'un
centurion Romain nommé Lucius.
---------
Je ne vous dis pas à demain,
Je fais une petit pause de quelques jours.
Je fais la Foire avec mon Chéri.

A LA SEMAINE PROCHAINE !

mercredi, septembre 12, 2012

mardi, septembre 11, 2012

Rose

Il est dans un jardin qui n'est pas le mien,
des roses dont le rosier porte un nom célèbre...






Rosier Pierre de Ronsard
Dans le jardin de ma Maman.

A DEMAIN !

lundi, septembre 10, 2012

Le pont

De cette petite et belle route ombragée par de grands et vieux platanes et qui longe le Loir (celle du Château), on peut apercevoir le Pont de Nogent sur Loir.
Le pont de Nogent sur Loir est toute une histoire.
Avant, c'était un pont normal à deux sens de circulation, même si se croiser était parfois un peu juste.

Il y a plusieurs années maintenant, il fut en travaux pendant sept long mois qui nous ont obligés à faire un grand détour pour nous rendre au travail, le matin, et à quatorze heures, bien évidemment aller et retour.
Nous avions entendu dire qu'il allait être élargi. Que nenni !

En fait, ce pont a été rétréci en une seule voie de circulation avec un sens prioritaire, ce qui engendre, parfois, quelques rencontres inattendues, quand celui qui n'a pas la priorité force quelque peu le passage. Il y a déjà eu plusieurs accidents sur ce pont.

En direction de la Ville

A DEMAIN !

samedi, septembre 08, 2012

Humour

En fait, pas tant que ça.
Nous avons la chance d'avoir un dessinateur humoristique local, qui a un sacré coup de patte. Rien ne lui échappe. Dessin paru dans notre petit journal local également.
Je vous laisse le soin de découvrir son blog
http://francois16401.skyrock.com

Bon week-end et A LUNDI !

vendredi, septembre 07, 2012

le ciel du vendredi


Il est des matins ou les couleurs du lever du soleil
ne sont pas pareilles

pour voir d'autre couleurs.

A DEMAIN !

jeudi, septembre 06, 2012

Ich bin melomane






m' adonné une idée. Chez lui ,on peut entendre une version de cette chanson que j'adore, dans une autre version que celle que je vous présente.

Je le lui ai dit d'ailleurs, je préfère la version des Righteous Borthers. A savoir que cette version n'est pas la version originale.

The Righteous Brothers était un duo musical composé de Bill Medley et Bobby Hatfield. Ils ont enregistré des disques entre 1963 et 1975, et ont chanté en live jusqu'à la mort de Bobby Hatfield en 2003.


A DEMAIN !

mercredi, septembre 05, 2012

pizza orientale

Avec les tomates du jardin, j'ai fais un coulis un peu épais, parfumé au thym et laurier, du même endroit, et à l'oignon séché. Je l'ai étalé sur une pâte à pizza.

Puis sur le coulis de tomates j'ai disposé du mouton que j'ai haché, des tranches de merguez, de fines tranches de chorizo et des dés de poivrons verts, du fromage râpé, de l'origan et j'ai vaporisé d'huile d'olive.
Au moment d'enfourner, mon Chéri me dit :" T'as mis des olives noires ?"
Moi : "Ah non !" J'avais oublié les olives noires.
J'ai donc rajouté des olives noires préparées à la grecque.


Vous voulez connaître le résultat, si ma pizza était bonne ?
On s'est régalé.

A DEMAIN !

mardi, septembre 04, 2012

Engel

Je dois être atteinte d'angelmania

Angelino, l'ange lecteur
(quand je l'ai acheté je n'ai pas vu qu'il avait un bobo au genou !)

Angeni la dormeuse.
Angeni veut dire Ange en amérindien.

Ma collection
Angels
Ange et Angèle
l' Ange de lumière
Petit Ange

A DEMAIN !

lundi, septembre 03, 2012

SEPTEMBRE

Le mois des pommes et de la bruyère,
le mois de l'automne,
Le mois des Ecoliers.
Autre star du mois, mon Chéri.

Septembre

Post en mode aumatique.
A DEMAIN !

samedi, septembre 01, 2012

légende







Je vois le panier pour la nourriture
le bougeoir pour la lumière
la cruche à deux anses pour l'eau.
J'ai un peu de mal à trouver la correspondance pour le pot et la "théière"
Quelle petite poterie pour le feu, laquelle pour la vie ?
Il se pourrait que la théière ou cafetière d'ailleurs représente la vie.
Si le bougeoir représente le feu, quelle poterie représente la lumière ?

Si quelqu'une ou quelqu'un pouvait m'éclairer à ce sujet ?
Merci d'avance.

cordelette achetée à l'ïle d'Oléron en juin dernier.

Bon week-end à toutes et tous et à la semaine prochaine.