x

x

samedi, août 30, 2014

réponse à devinette




Il s'agit d'un hibiscus géant ou hibiscus des marais. C'est une plante qui peut atteindre 2m de hauteur et 90cm de largeur et dont les fleurs peuvent avoir une circonférence de 20 à 25 cm.
Les graines m'ont été données par NanouB qui habite dans la Drôme, si j'ai bonne mémoire. 
.
 Je doute que cette première fleur soit belle, mais c'est la première et c'est déjà pas mal. D'autres boutons avortent mais il y en a encore deux autres qui devraient ouvrir.

J'espère, à la belle saison prochaine, pouvoir vous reparler en mieux de mon hibiscus géant. 
Bon week-end et à la semaine prochaine !

vendredi, août 29, 2014

Dans la série "des arbres"

voici ceux de mon voisin.
Avez vous déjà vu des peupliers à plusieurs troncs ?
Oui ! Non ! Ah si, je vous les avais déjà montrés : Peupliers (2)
Moi, jamais avant que le voisin ne fasse abattre sans les dessoucher, les 80 peupliers de sa peupleraie qui se trouve juste à côté de chez nous et vont, d'ici peu, encore nous pourrir la vie.
Après l'abattage, vous pensez bien que chaque souche a donné naissance à des drageons dans sa périphérie.
Un jour le bûcheron est venu élaguer si je puis dire chaque bouillée de branches en en laissant de quatre à cinq par souche.
Il les a assemblées dans le milieu de la peupleraie et un soir y a mis le feu.
Le matin il nous a fallu appeler les pompiers qui ont mis une heure et demie à maîtriser et à éteindre ce brasier, il paraît qu'il avait de presque 10 mètres de haut, et qui, avec le vent qui s'était levé, envoyait plein de braises incandescente sur la toiture de la maison et du garage de mon Chéri.


Si le voisin attend que ses, à peu près, en faisant une moyenne,  360 peupliers montent jusqu'à 30 mètres de haut, nous croulerons sous les feuilles en automne et en cas de tempête et serons derrière un grand mur vert qui nous bouffera tout le soleil en été.
Nous nous préparons à nous battre une fois de plus ; la première fois ayant eu quand même et finalement pour but, que le voisin abatte ses peupliers, ce devait être début des années 2000 -.

 A DEMAIN !

jeudi, août 28, 2014

You know what ?


La publicité du fromage "P'tit basque"........

 

Une publicité pour soit-disant un fromage basque qui n'est pas sûr d'être fait avec du lait de brebis basques élevées au Pays Basque.

 Publicité tournée à l'étranger. 

Les comédiens sont slovènes, tout du moins, le papy.

On croit rêver.

!

Réponse est donnée en commentaire  sur ma devinette d'hier.

Je ne pourrai vous rendre visite à toutes et tous, car je pars dans le Poitou.

A DEMAIN !

mercredi, août 27, 2014

devinette

Voici des boutons de fleurs, avec un bouton qui s'ouvre. Mais de quelle fleur sont-ce ces boutons ?






Cette plante a toute une histoire.
J'ai fait germer des graines reçues par la poste, obtenu plusieurs plants, trop pour moi seule. J'en ai donc donné quelques uns à ma Belle Soeur. Puis, mes plants on végété alors que chez ma Belle-Soeur, ils semblaient bien se porter. Ensuite j'en eu plus du tout. Un jour que j'étais chez ma Belle-Soeur, je vis les siens et en fus un petit peu  jalouse.
Puis une autre fois, je lui demande des nouvelles. Oh ! Grand Dieu ! Ils avaient passé l'hiver dehors sous la neige, un de ceux assez froids avant l'hiver dernier qui fut relativement doux.  
Puis elle s'aperçut que le printemps venu ils repoussaient, elle m'en donna donc un. je sais maintenant de source sûre qu'il faut les laisser passer l'hiver dehors s'ils sont plantés en pleine terre ou à l'abri s'ils sont en pot, le mien est en pot. Je vais d'ailleurs le remporter dans un pot plus gros.
.
Réponse quand je serai en mesure de vous montrer la fleur bien éclose.

A DEMAIN !

mardi, août 26, 2014

concombres


Avec ma récolte de l'autre jour, je pensais me faire un potage à déguster glacé en ce beau mois d'août, qui, cette année, a oublié d'être un mois d'été. Puis, je me suis demandé si on pouvait faire de la confiture. c'était également la question de Bergson qui, on peut le dire, a trouvé la bonne réponse. 


Après les avoir pelés et épépinés, coupez les concombres en dés (je suggère de les râper)
les mettre dans le sucre (moi perso, je mets 750 gr de sucre pour un kilo de fruits ou légumes), une demie cuillère à café de poudre de gingembre et de la vanille, soit en gousse, soit en extrait. Laisser macérer 2 heures avant de faire cuire. 
Je peux vous dire que ce n'est pas mauvais du tout.

Dimanche, j'ai fait un potage, délicieux, j'en ai préparé 3 à la crème  et hier, j'en ai donné deux.


A DEMAIN !

lundi, août 25, 2014

▶ Il y a 70 ans à Paris

 
 

▶ La Libération de Paris - vidéo

Ce moment joyeux de la la libération de Paris, ne peut faire oublier que de nombreux parisiens ont donné leur vie  pour que leur ville soit libre, ainsi que des soldats français de la 2ème BD  et aussi des soldats américains. Merci à tous ces braves.
Ce moment joyeux ne peux pas faire oublier non plus

CECI 

le côté très noir de la libération qui n'est pas franchement  à la gloire de ceux qui ont pratiqué cette épuration.

AINSI FINISSENT LES SALAUDS - Jean-Marc BERLIERE ...

!

samedi, août 23, 2014

la séance du samedi

!


Triste d'avoir appris la disparition de Robin Williams surtout dans les circonstances de sa mort. La célébrité et les dollars ne font rien à l'affaire.
Le rôle de "Mrs Doubtfire" m'avait autant agréablement surprise que celui de "Tootsie" par Dustin Hoffman. J'ai une petite préférence pour ce dernier.
La séance de l'aspirateur est très drôle.

Je vous souhaite un bon week-end et vous dis  A LUNDI en post pré-programmé.

vendredi, août 22, 2014

dans la série "Mes Arbres"

Les Bananiers




Je ne sais si c'est parce que je me dis fille du soleil que j'aime les plantes exotiques ; c'est aussi peut-être parce qu'elles sont originaires de pays où il fait toujours chaud et où il se pourrait que j'eus une vie antérieure.

Tous les jours, du temps où j'allais au travail, je passais devant une maison dans le jardin de laquelle, il y avait des bananiers, Cela me faisait tant envie qu'un jour je me suis payé le culot d'aller demander à la Dame (car c'est une Dame qui m'a reçue) comment avait-elle fait pour avoir des bananiers dans son jardin.

Enfer et damnation, les bananiers ne sont plus là ! J'y vais quand même et la Dame me dit qu'elle les a déterrés  la veille. Elle demande à son fils d'aller chercher les pieds qui n'avaient pas été encore jetés.
En fait j'ai eu plusieurs trognes, comme je dis, nous les avons plantés dans un petit jardinet que nous avons fait exotique, entre cannes du midi, fougères, yucca et Arums, et ils ont repoussé.

Une année, j'ai même eu un régime avec des bananes grosses comme le petit doigt. Puis à nouveau une autre année. Malheureusement les petites bananes tombaient au fur et à mesure qu'elles se formaient et l'inflorescence qui est au bout régime n'est jamais venue à maturité. Photo à l'appui, j'ai pu prouver à mon beau-frère, Martiniquais, que je pouvais avoir des bananes, même des bananes éphémères.

photo prise en 2007 - vous pouvez voir une inflorescence.

Chaque automne nous les coupons et nous les couvrons avec leurs feuilles puis une bonne couche de papier bulle et au printemps, il repartent. Les pieds coupés ne repoussent pas, mais ils font de nouvelles pousses.

Il en est de même aux Antilles ; quand un bananier a fait son régime, s'en est fini pour lui, il faut replanter de nouveaux jeunes bananiers, là-bas il poussent à  vitesse grand V.

Je précise que le bananier n'est pas un arbre, mais tout comme, le palmier, une plante monocotylédone vivace de la famille des Musaceae, 
les palmiers, eux, de la famille des Arecaceae.  

Je vais essayer de vous retrouver la photo de mes petites bananes.


Désolée, je repousse la solution des concombres A LUNDI, 
mais  A DEMAIN quand même pour tout autre chose

mercredi, août 20, 2014

petite et grosse récolte

L'autre jour, en allant au jardin potager cueillir des framboises, je vis que j'avais ENCORE de beaux concombres à ramasser.


Deux jours avant j'en avais donné 6 à mes enfants et deux autres jours auparavant de ces deux jours j'en avais pris 7, dont cinq que j'ai préparés à la crème et 2 que j'ai donnés à Belle Maman.

Le jour de l'autre jour, j'en ai ramassé 14. J'en ai donné 3 à ma voisine, il m'en restait encore 11 ; qu'allais-je en faire ?


Oui, d' après vous qu'allais en faire ?

D'autant que d'autres m'attendaient dans le jardin.

Réponse plus tard.

mardi, août 19, 2014

Dans la série "Mes Arbres" :

Les palmiers


Bien avant d'aller pour la première fois en vacances sous les cocotiers, j'eus l'idée de planter un palmier, sans doute la raison en était aussi que j'en avais vus dans les jardins des maisons de Sérignan, dans le midi du pay.
Tout comme nous avons planté un gunnera sur la rive du bassin aux poissons, nous avons planté notre premier palmier, en 1996, dans un des deux petits massifs de la plage en dalles roses gravillonnées au milieu de laquelle, nous avons nous aussi notre humble petit bassin d'eau bleue le jour, et turquoise la nuit.

C'est un chamærops qui tient au froid jusqu'à – 18°, sauf que la neige qui reste trop longtemps sur ses feuilles les brûle. Puis quelques années plus tard, j'eus l'idée d'en planter un second devant la fenêtre de la cuisine, où je me tiens souvent pour laver fruits et légumes et aussi les gamelles quand ce n'est pas mon Chéri qui le fait (là, je parle uniquement des gamelles).

La vue de cette plante, puisque le palmier en est une et non un arbre, m'enchante. Il fleure bon le soleil, le ciel bleu, les cocotiers et  le sable chaud.

Ceci est le commencement de mon "élevage"


de petits palmiers. 

Les petites boules jaunes deviennent des fleurs puis les fleurs des boules vertes qui lorsqu'elles sont devenues noires et sèches tombent au sol ou sont trimballées par le vent ou les oiseaux ; certaines germent et je trouve des petits palmiers un peu partout.

Avec mes bons soins, ils finissent par devenir grands, mais pas encore  autant que les deux premiers. J'en ai donné à mes fils (trois en tout), à ma belle sœur, deux à ma voisine ; j'en ai même emporté un à Belleville  et envoyé un autre
 ( Palmito)  à Toulouse et qui se trouve maintenant sur l'île de Kéa  en Grèce.
.
S'il y a des amateurs, j'en ai encore une petite dizaine en nourrice.

A DEMAIN !

jeudi, août 14, 2014

Communiqué



Du fait que la nuit dernière, celle d'avant cette nuit, je n'avais point fermé l'oeil de la nuit, nuit  que j'ai passée à écouter la radio et à bouquiner, cette nuit, j'ai dormi comme un bébé et me suis levée tard, tout en dormant encore. On aurait pu dire que j'avais pris un somnifère, ce qui n'est pas le cas..
J'ai tellement trop dormi que je suis un peu dans le potage  et je ne voudrais pas me tromper dans l'ordre de passage de mes publications. 
Je ne vous dis pas à demain vu que c'est le 15 Août et que pour une fois, mon Chéri prend un long week-end. Je vous dis donc  A MARDI !

mercredi, août 13, 2014

ich bin mélomane


Une autre belle chanson

Luis Mariano - La plus belle chose au monde

vidéo sur fond du film "La colline de l'adieu" avec le séduisant  William Holden et  la jolie Jennifer Jones, film tiré du best seller écrit par Han Suyin "Love is a many splendored thing". 

La musique de ce film colle si bien à la voix de Luis Mariano. Je suis fan, très fan. 

Il aurait eu 100 ans aujourd'hui.

mardi, août 12, 2014

Dans la série "Mes Arbres"


Le cerisier


Tel un sakura au Japon, chaque mois de mai, notre cerisier blanc est en fleurs, présageant une récolte de belles cerises rouges noires. Sauf que comme notre cerisier est encore jeune, quand nous avons cueilli une passoire de belles cerises, c'est bien le bout du monde.
Afin d'en éloigner les merles, grands amateurs de ce fruit rouge, nous suspendons des harengs saurs dont l'odeur dérangent fort ces oiseaux noirs de malheur.

L'avons nous taillé trop tard cette année ? Nous n'avons eu qu'une cerise, même pas de quoi me faire une paire de boucles d'oreilles. Les merles ont donc eu une seule cerise à se mettre dans le bec ; ils ont du se la faire à la belote. Avions nous eu une petite gelée matinale ? Pourtant, il était bien en fleurs. Ce sont les mystères de la nature.
.



Ne l'avons nous pas planté assez profond ? Ses racines sortent de terre et c'est un problème pour tondre la pelouse autour.

La toute première année, il a logé, dans un nid super bien fait et douillet, une nichée de chardonnerets. L'été dernier je lui ai suspendu  CECI.

Faisons l'espoir, pour le printemps prochain, que rien ne perturbera notre cerisier afin qu'il nous gratifie d'une passoire et demi de bonnes et belles cerises, mon Chéri, tout comme les merles, en étant très  friand.
oooooo

lundi, août 11, 2014

libération attendue, liberté chérie

J'en connais un qui se régale en ce moment avec toutes ces commémorations.


J'ai souvent parlé de la Libération de Paris, parce que c'est ma Ma Ville. Mais pour une fois je vais y déroger quelque peu en vous parlant de ce qui s'est passé dans mon coin. La libération a commencé le 4 Juillet par l'approche de la ville en provenance du Mans des Troupes de la Liberté, pour se terminer, à Château-du-Loir, le 11 Août 1944, nos Libérateurs Américains continuant leur avance  sur l'Indre et Loire.

Pour plus de clarté :  

Château-du-Loir - août 1944 : la ville libérée

Tout cela ne m'empêchera peut-être pas de parler de la libération de Paris.

samedi, août 09, 2014

les coquelicots

Les Coquelicots - Claude MONET

Ils éclatent dans le blé, comme une armée de petits soldats ; mais d'un bien plus beau rouge , ils sont inoffensifs.
Leur épée, c'est un épi.
C'est le vent qui les fait courir, et chaque coquelicot s'attarde, quand il veut, au bord du sillon, avec le bleuet, sa payse.
Jules Renard 
.


Le champ de blé met sa cocarde
Coquelicot.
Voici l’été, le temps me tarde
De voir l’arc-en-ciel refleurir.
L’orage fuit, il va mourir,
Nous irons te cueillir bientôt,
Coquelicot.

Robert Desnos

vendredi, août 08, 2014

le ciel du vendredi

Rouge-queue chantant

Inutile de vous dire que ce n'est mon ciel de ce vendredi.
Malgré une agréable douceur matinale,
il est tout gris et bien chargé de vilains nuages ;
je sens  que, tout comme hier et avant-hier matin, 
il va nous déverser des trombes d'eau sur la tête.
Il se pourrait même qu'aujourd'hui, 
ce soit pour toute la journée.

jeudi, août 07, 2014

Dans la série "Mes Arbres"

Le marronnier

Bien que sur cette photo il soit vert, mon marronnier est rose..

Il est des marronniers blancs, de ceux qui bordent souvent les rues, et il en est des roses. Je préfère les roses aux blancs, car le rose est rose, et le blanc n'est que blanc.
Le marronnier, qu'il soit blanc ou rose a de jolies grandes feuilles palmées. Chacune d'elles est composée de plusieurs feuilles dentelées appelées folioles ; cela va des plus petites à la plus grande, elles sont opposées.

Chaque année, nous lui faisons une coupe d'hiver afin qu'il ne devienne ni trop gros ni trop grand, juste pour qu'il reste un arbre d'ornement. Le printemps venu il nous gratifie de ses roses fleurs. Ce sont des grappes de petites fleurs en forme de pyramides qui contrairement aux fleurs de glycines tombant en cascade mauve, elles, elles pointent vers le bleu du ciel.




A l'opposé des châtaignes du châtaignier, connues sous le nom de marrons chauds ou marrons glacés, les marrons du marronnier rose ne se mangent pas, pas plus que ceux du marronnier blanc d'ailleurs. Appelés marrons d'Inde, ils sont toxiques.

Une année il a abrité les amours d'Adèle, la tourterelle et son Beau Tourtereau, puis ensuite la romance de deux pigeons, Walter et Yvonne, qui maintenant se sont établis dans un des six bouleaux. Sans doute préfèrent-ils la solitude des hauteurs que, plus bas, la présence de l'homme. L'écorce du tronc de mon marronnier rose présente comme tout autre arbre, quelques excoriations, des cicatrices assez curieuses, dont une, une année, assez subjective, je dirai même assez olé olé ! Elle a quelque peu changé depuis. Il porte aussi une petite maison à oiseaux.

Au pied de mon marronnier rose s'étale en rond un massif de pivoines rouges, entouré d'un petit muret en pierres blanches.


mercredi, août 06, 2014

et encore une petite tournée !

C'est un bonheur de tous les jours,
 dont je veux vous faire profiter.





mardi, août 05, 2014

Dans la série "Mes Arbes"

le bouleau à pigeons

J'avoue avoir pris cette photo un peu au pif 
pour ne pas déranger.
En fait, je ne voyais qu'une queue 
et je me rend compte qu'on voit une
tête, enfin en partie.
Est-ce un pigeon contorsionniste
ou sont-il deux au nid ?

samedi, août 02, 2014

la séance du samedi





Suite à l'assassinat, à Sarajevo, le 28 juin 1914, de l'Archiduc François-Ferdinand, héritier de l'Empire Austro-hongrois, par un étudiant nationaliste serbe de Bosnie, et à cause d' alliances géo-politiques, la guerre est déclarée. Nous sommes en 1914 -. Le premier Août, le gouvernement lance l'ordre de mobilisation générale ; des appels à la mobilisation sont placardés sur tous les murs de France et le tocsin retentit.

Le 2 août, la France part en guerre.

 

La Première Guerre mondiale : (1914 – 1918)., résumé

Cette guerre sera parsemée d'horreurs et d'absurdités, comme ce pauvre Lucien Bersot qui sera fusillé pour avoir refusé de porter le pantalon troué et ensanglanté d'un compagnon mort au combat. Cette histoire vraie a fait l'objet d'un livre émouvant écrit par Alain Scoff, duquel sera tiré le film d'aujourd'hui. 

Un autre film bouleversant : 
Les croix de bois  film de Raymond Bernard



!!!

vendredi, août 01, 2014

le ciel du vendredi

 
Pour une fois, c'est le ciel de ce matin.

A DEMAIN !