x

x

vendredi, septembre 30, 2016

hibiscus once more

Je ne peux pas m'en empêcher. Depuis que j'ai mis mes deux hibiscus sous le préau, ils font de belles et nombreuses fleurs.







Ma connexion est toujours aussi lente ce matin qu'hier. Je pense que je vais être obligée d'appeler mon fournisseur d'internet.
Bonne journée !

jeudi, septembre 29, 2016

communiqué

Gros problèmes de connexion 
ce matin, 
c'est lent, c'est lent, très très lent 
et ça m'énerve.
Je vais faire mon possible 
pour naviguer sur vos blogs
mais je ne vous promets pas
y arriver,
tel que c'est parti là, 
ce matin.

Je vous souhaite une bonne journée.
***

mercredi, septembre 28, 2016

chatons

On se demande pourquoi la maison attire tant les chats.
Après la venue mystérieuse de Chouchounou
.


qui est resté près de 3 mois chez nous avant de disparaître comme la plupart des chats de campagne finissent, voilà que 4 chatons on pris notre chez nous comme terrain de jeu, soit derrière le garage de mon Chéri soit le Barbecue. Ils sont tous les quatre adorables mais nous essayons de ne pas les attirer davantage.
On ne sait pas d'où ils viennent mais nous pensons que la maman c'est peut-être elle
Je l'ai encore vue l'autre jour traverser la pelouse.





 Exploration du barbecue

Je me demande s'ils ne sont pas le fruit des amours entre  Chouchounou et die Katze. J'ai fait le compte d'après la durée de gestation d'une chatte et l'âge de ces petites créatures à poils, cela pourrait coller. 
Hier soir, ils n'étaient plus là. Apparition et disparition mystérieuses.
***

mardi, septembre 27, 2016

Chouchounou

Si le mystère de l'arrivée de Chouchounou le chat chez nous au mois de janvier dernier ne fut pas levé, celui de sa disparition soudaine l'est peut-être. Il y a quelques jours, avec ma voisine d'en face, nous parlions chats, enfin plutôt de sa chatte que je devrais aller nourrir au mois de décembre quand ses maîtres seront chez leur fille en Belgique.


Je lui parlais donc de l'histoire brève de Chouchounou et elle me dit avoir vu au début du printemps, en mars, un beau chat gris et banc, pas très gros, dans un linceul de hautes herbes sur le bas côté de la route à une centaines de mètres de la maison.



***

samedi, septembre 24, 2016

cadeau

Voici le cadeau que j'ai offert à mon Chéri pour son anniversaire. Y a plus qu' à....
On espère pourvoir y adapter des fûts de la très bonne bière allemande Beck's.



Je vous souhaite un excellent week-end 
et je vous dis à la semaine prochaine !
***

jeudi, septembre 22, 2016

garde manger pour abeilles

Arcade en lierre irlandais qui offre aux abeilles de quoi butiner.


Je déteste passer sous cette arcade car à mon passage, pourtant lent et sans trop bouger, elles se mettent à voler dans tous les sens et me bourdonnent aux oreilles ; je n'aime point du tout.
L'année dernière je râlais et cette année, mon Chéri me dit, "si tu veux je coupe les fleurs". "Ah non, lui ai-je répondu, il faut les laisser pour les abeilles".

 J'ai tenté d'en photographier une en macro mais au moment ou j'allais faire clic, elle s'est envolée. Je n'ai pas insister, des fois que je me fasse piquer.

Je vais essayer de passer vous rendre une petite visite, mais suis bien occupée en ce moment.

Jerry Lewis Dactylo 

***


mardi, septembre 20, 2016

larmes de rose

titre qui vient de Catherine, 
mon amie de Paris


Jolie rose baignée de gouttes d’eau.
Son coeur s’abreuve d’une pluie de fin d’été,
Ses pétales se font une toilette bienvenue
après une éclosion sous un soleil torride.
Si juin est le mois des roses,
Octobre qui est coin du chemin
Sera le temps de leur fin,
Sauf si les cieux sont cléments
Et le soleil généreux.
Il se pourrait que si mes roses
survivent encore plusieurs semaines
Après que le mois d’octobre ait pris fin
Que je ne puisse les admirer,
Ni les mettre dans ma boîte à images,
Cette dernière emmagasinera d’autres fleurs,
D'autres beautés
Sous un autre temps, sous d’autres cieux.
***

samedi, septembre 17, 2016

sale matinée

c'était mercredi matin.









ça recommence et ça me déprime.
Bon week-end !
***

vendredi, septembre 16, 2016

le ciel du vendredi

 Photos prises mercredi matin, entre d'autres dont je vous parlerai demain.
.
Ciel matinal après un début de nuit orageux et venteux.
***

mercredi, septembre 14, 2016

souvenirs 3

Après l'épisode de la Maison des Jeunes et celui du Lycée, voici le chapitre du Café de l'Ouest.
Ce café est situé sur la grande place de la ville au coin de l'avenue de la Gare et de la place de la Poste. Nous y avions souvent rendez-vous entre jeunes lycéens. Nous y avions nos habitudes.

Puis la façade fut rénovée en un peu plus moderne, mais c'était toujours le Café de l'Ouest.
Malheureusement, je n'ai pas réussi à trouver une photo de mon époque, mais mon ami Guy , rédacteur du blog sur Château du Loir, m'a gentiment envoyé cette ancienne carte postale.

 Bien évidement une toute autre époque.

Puis en 2014, le propriétaire, qui s'appelait Louison Bobet, a vendu son affaire et alors là, adieu le Café de l'Ouest ! Bonjour "Comme à la maison", maintenant café, restaurant, salon de thé, au décor particulier, et dans lequel je ne suis jamais entrée.

Dans mon coeur d'ancienne ado et de Castélorienne par adoption, ce sera toujours le Café de l'ouest.

***

lundi, septembre 12, 2016

Foire du Mans



Pour mon Chéri tout seul sur le stand, jeudi et vendredi furent deux bonnes journées de prises d'adresses et de rendez-vous.
Samedi à nous deux, la bulle ! Personne dans les allées ou presque, les quelques personnes qui passaient ne s'intéressaient à pas grand chose, c'était la balade du samedi.
Dimanche, un peu mieux en renseignements, personnellement j'ai pris une adresse pour une cuisine neuve, et en fin d'après midi, juste avant que mon Chéri et moi sur le point de partir, son associé de neveu décroche une commande. Une journée qui finit bien.
Il y a encore la journée d'aujourd'hui, j'en aurai le rapport ce soir.
.




relookage
***

vendredi, septembre 09, 2016

pizza

Comme samedi  et Dimanche soir, mon Chéri et moi allons rentrer tard de la Foire du Mans, j'ai préparé une pizza de mon cru.


Coulis de tomate fait maison, gésiers et lardons fumés de canard, olives noires à la grecque , origan...

Fromage spécial pizza et hop au four !


Je pense que mon Chéri va aimer.

Moi, pas là demain !
Bon week-end et à la semaine prochaine !
***

mercredi, septembre 07, 2016

souvenirs 2


Quand je suis arrivée à Château du Loir, nous habitions au Grand Hôtel de la ville en attendant que notre logement soit fini d'être remis en état, ma Maman n'ayant pas voulu d'un appartement non refait, d'autant que nous venions de quitter un joli petit pavillon de Savigny sur Orge.
Le Grand Hôtel n'était pas loin de la boulangerie du Papa d'Annie-Claude que bien souvent j'allais chercher pour faire le chemin ensemble jusqu'au Lycée en mangeant chacune un croissant tout tout chaud ; nous retrouvions souvent nos copains en cours de route, et notre petite clique s'en allait joyeusement à ses études.


Si Annie-Claude et moi étions dans la même classe, il n'en était pas de même avec les garçons, non que les filles et les garçons étaient séparés, mais nos copains avaient en âge une longueur d'avance sur nous deux.
Alors on se croisait dans les escaliers ou les couloirs,
et quand nous le pouvions, nous refaisions le chemin inverse avec l'un ou l'autre, tout dépendait de la fin des cours pour chacun d'entre nous.

Au bout de trois semaines, ma Maman n'en pouvant plus d'être à l'hôtel, nous serons logés dans une maison juste à côté de l'usine dans laquelle travaillait mon Papa (je vous passerai les détails, je peux simplement dire que c'était pire) et enfin nous avons pu intégré le logement dont je parle plus haut, un appartement refait à neuf dans une petite citée HLM un peu plus loin que le Lycée, en direction du Mans. Nous y resterons un temps certain jusqu'à ce que mes Parents achètent  une maison à l'entrée d'un bourg à peine à trois kilomètres de la ville. Je me rendais alors au lycée en Solex.
***   

mardi, septembre 06, 2016

dahlias

 le tout début de mes dahlias

Un magnifique soleil.

Je suis absente aujourd'hui, 
je suis partie dans le Poitou.
***

samedi, septembre 03, 2016

Tomates

Poème de tomates
(sur une idée de Miss Yves)

 

Elles sont belles ! Elles sont belles !
Pourrais-je crier en revenant du jardin.

Vous avez les toutes petiotes
qui accompagnent à la pelle
l’apéro entre famille ou potes.

La grosse, très grosse,
celle qui voulait se faire
aussi grosse que le bœuf,
en forme de gros coeur,
bien charnue,
la vraie de vraie,
pas celle à qui on voit les côtes.

La longue qui finit toute pointue
toute en chair
et presque sans pépins,
l’ Andine cornue.

La grosse ronde à farcir,
celles en grappe, comme le raisin,
et puis vous avez celles peu grosses
qui ont la peau presque rose,
et puis il y a celles en couleur,
les grosses oranges ,
les grosses noires,
les Ananas,
et bien d’autres ;
Il en existe même des bleues.

Mais l’as des as,
sans doute la plus goûteuse,
des tomates récoltées
dans le petit potager
de la maison
est sans aucune hésitation
la belle Noire de Crimée.

Je ne veux pas oublier
les énormes
celles qui ont profité
plus que les autres,
les hors normes
avec lesquelles en popote
vous faites une salade à deux.

Coeur de boeuf - 412 gr

Andine cornue - 617 gr
***
Excellent week-end et à la semaine prochaine !