x

x

vendredi, juin 05, 2015

Béziers

Je n'ai pas d'attache de personne à Béziers, seule une attache de coeur ; je connais cette ville depuis 1966, tout du moins la gare quand j'avais rejoint mes Parents par train en 1967, les Halles quand nous étions en camping et que nous y allions cherché des cépions, et le cours Riquet au moment de la Feria.
Cette année, nous avons marché beaucoup plus dans la ville.
.
En arrivant en ville, les Arènes
.
Nous arrivons près du cours

Pierre-Paul Riquet

et avons de la chance de trouver une place de parking pour la voiture. Nous continuerons à pied.
.
le cours Riquet
.
le quartier général du Maire, contesté pour les positions que vous savez.
.
un bel immeuble
.
Les Halles. J'y photographierai le rayons des épices...
.
et celui des fleurs.
.
 A DEMAIN !

10 commentaires:

Daniel a dit…

Coucou claude.
Un voyage épicé en quelque sorte ou voyage souvenir.
Tu as du faire une provision d'épices il y avez de quoi choisir.
Bisous, bon weekend.
A + o)

Thérèse a dit…

Un bel aperçu de la ville qui donne envie d’y aller faire un tour…
Pierre-Paul Riquet né à Beziers et mort à Toulouse.

Mitou La Bretonne 56 a dit…

J'aime les marchés pour la couleur mais aussi les bonnes odeurs
je ne connais pas Béziers
gros bisous et bon week end
MITOU

Olivier a dit…

superbe rayon d'epices. J'ai passe une semaine pour le travail (c'est pas tout jeune) et j'avais bien aime cette ville

Miss_Yves a dit…

J'ai de bons souvenirs du cours Paul Riquet.

Belle visite! La photo de l'immeuble le valorise vraiment!

Cergie a dit…

Je ne connais pas beaucoup de villes du sud, ayant rendu visite à une amie à Nimes puis avec elle passé une journée à Montpellier, j'ai trouvé ces deux endroits d'une ambiance totalement différente, beaucoup plus huppé à Nîmes, plus chaleureux à Montpellier. J'aime bien l'étal d'épices et celui de fruits et légumes sur la rue et sous les arbres...

Luce a dit…

Bonjour Claude,
Je serais restée plantée devant les épices pour m'enivrer de leur odeur, c'est ma petite folie!
Béziers, pas très bon souvenir, tombés en panne de voiture en pleine nuit en allant camper à la Grande Motte il y a des lustres. Dormis dans la voiture en attendant que le garage ouvre! On en a rit après.
Bonne fin d'après-midi, brûlant chez moi, 35° à l'ombre. Je fonds! Bise.

Tilia a dit…

Sur tes photos, l'architecture du bel immeuble, et surtout celle des Halles, me rappelle Avignon.
Ta photo des Halles de Béziers a tout de suite fait "tilt" dans ma mémoire tellement j'ai cru voir les (hélas défuntes) Halles d'Avignon.
Tu me connais, quand une chose m'intrigue je ne lâche pas l'affaire avant d'avoir le fin mot de l'histoire. Et je l'ai trouvé !

Mais l'enquête a été longue et fastidieuse, vu qu'aucun article sur les Halles d'Avignon, à commencer par celui des archives municipales et celui de Wikipédia (qui se contente de mentionner les ateliers de construction Gabelle de Marseille pour la partie métallique) n'ai capable de donner le nom de l'architecte de la partie en pierre.
Finalement, il s'avère que les Halles d'Avignon ainsi que celles de Béziers ont bien eu le même architecte (qui a également conçu celles de Narbonne) : il s'agit de Léopold Carlier.

Voili, voilà ;-)
Belle fin de journée, bisous (bien cuits :-))

Claudine Le Bagousse a dit…

Bonjour Claude
Toute une region que je ne connais pas du tout, par contre j'en ai beaucoup entendu par ma grand mère , c'est vieux tout ça
Je me rappele m'être dit , petite fille , il faudra que j'y aille !!
Merci pour cette mise en bouche
Bises

Catherine a dit…

Ca ne manque pas d'épices ! Une jolie ville avec de grandes allées ombragées certainement nécessaires en été !