x

x

jeudi, janvier 31, 2008

POULET à la bisque de Homard + crevettes roses

Samedi dernier, j'avais du monde à déjeuner. Mon fils aînée et sa petite famille et Belle-Maman pour qu'elle puisse voir les petits enfants. J'avais décidé de faire un plat relativement facile à faire. Le truc pas compliqué, qui ne demande pas 36 ingrédients et qui ne vous fait pas salir 36 gamelles non plus.


Pour faire cet excellente recette, you need :
des cuisses de poulets ou des beaux blancs ou les deux en même temps

1 boîte de bisque de homard

une vingtaine de crevette roses

de la crème fraîche

du sel du poivre

et du persil haché pour faire joli

Ce qui est le plus long à faire et qui vous cochonne toute le coin de votre plaque de cuisson, c'est de faire dorer la viande. Et après, c'est le cleanage.

Maintenant voici la surprise du chef :

Je vous montre cette phase de cette préparation en vidéo. Dommage que je ne puisse pas vous faire partager la bonne odeur de cuisine.



Pendant ce temps là, j'ai décortiqué les crevettes. On peut les mettre entières si l'on veut. Le problème c'est que quand vous les décortiquez au sortir de la sauce, vous vous en mettez plein les doigts.

J'ai un problème technique. La suite en post ci-après.

suite de ma recette

Une fois vos crevette décortiquées et le poulet bien doré des 2 côtés, vous déposez les morceaux dans un plat. Vous versez dans votre sauteuse le contenu de la boîte de la bisque de homard.

Si vous trouvez que c'est un trop épais, vous diluez avec un peu d'eau, mais attention pas de trop, sinon il vous faudra l'épaissir ensuite avec de la sauceline.



Vous remettez le poulet dans la sauce, vous salez, vous poivrez, et vous laisser le cuire le temps qu'il faut.

Quand c'est cuit, vous remettez vos morceaux dans le plat précédent afin de pouvoir lier une très grosse càs de crème fraîche dans la sauce homardine.

Vous remettez votre poulet dans la sauteuse, vous y ajoutez les crevettes et le persil haché.

Et voilà le résultat !

A servir avec des pommes vapeur ou des petites patates sautées (c'est plus classe que les frites) ou des pommes Dauphine (c'est encore plus classe que les petites patates sautées), ou encore du riz créole.

C'est super bon !

mercredi, janvier 30, 2008

chauds ! Les plats ! Chauds !

Dessous de plats rustique et costaud (lourd même)


fait maison par my "private Ebéniste" qui ne mollit pas sur la qualité


et mes tables seront bien protégées !

Demain, c'est cuisine. Je vous ai réservé une petite surprise.
Tous à vos fourneaux !

mardi, janvier 29, 2008

couture créole 1

Avec le Madras rapporté de Guadeloupe, j'ai fait cette nappe qui donne à notre salle de séjour un air de vacances.
Il m'a fallu un certain temps pour la préparer (ourlet à la nappe + ourlet à la dentelle pour que cela soit beau à l'envers). Et puis, au moment de la passer à la machine à coudre, celle-ci a fait la mule. Elle n'a jamais voulu prendre les épaisseurs. Je me suis pris la tête pendant une bonne demie heure, et puis j'ai abandonné

Ne me voyant absolument pas du tout coudre tout cette longueur à la main


J'ai demandé à Belle-Maman si elle pouvait me dépanner. Et avec sa machine de pro, cela a été piqué, les doigts dans nez. Pas par moi, par elle. A chacune la connaissance de son matériel.
Je vous ai laissé une réponse concernant mon absence d'hier sur mon post précédent. Bonne journée à tout le monde. Je me presse, j'ai du ménage à faire. Et oui ! Elle est dure aussi la vie de blogueuse au foyer....

dimanche, janvier 27, 2008

fin de journée !

Avant que le soleil ne disparaisse complètement derrière la fenêtre de ma cuisine




Il faut que je rentre vite à la maison pour pouvoir le capter une dernière fois

de la fenêtre du bureau à l'étage.

Bye bye à mardi, car demain, moi pas là !

samedi, janvier 26, 2008

souvenir d'Enfance 2 et le dernier !

Seconde histoire vraie arrivée à moi que je pourrais titrer ainsi :

Araignée du Soir, Foutoir !
Toujours dans notre "beau" Château" de vacances, à la campagne un jour, avec ma Grande Soeur, nous avions déniché dans le grenier des affaires ayant peut-être appartenu à la Mère de mon Grand-Père, dont de belles chaussures de femme, aux bouts pointus, aux talons hauts et très galbés, avec des petits boutons sur les côtés, enfin, de beaux "souliers" de la Belle Epoque.
Nous nous sommes empressées de jouer aux Grandes Dames et avons mis ces escarpins à nos petits pieds.


L'heure du dîner arriva et nous fûmes appelées à table. Voulant jouer les belles dames jusqu'au bout de la journée, nous arrivâmes à table avec nos petits pieds chaussés de ces grandes chaussures.
Comme à mon habitude, je voulus poser mes pieds sur le barreau de ma chaise et j'enquillai les talons de mes précieuses chaussures derrière le dit barreau.
Nous commençâmes à manger quand, du haut de sa chaise de bébé, mon petit frère fit tomber sa petite cuillère parterre. Ma Mère demanda à ma soeur de la lui ramasser, et, un cri sortit de dessous la table. Ma Mère et ma Grand-Mère comprirent de suite de quoi il s'agissait


une grosse araignée arrivait l'on ne sait d'où et dans notre direction. Ma Mère et ma Grand-Mère, levèrent les jambes, ma Soeur monta sur son tabouret et moi, comprenant qu'il se passait quelque chose d'effrayant, j'essayai d'extirper les talons de mes chaussures de derrière le barreau de ma chaise. Dans une panique générale, je tombai à la renverse et vis une énorme araignée que je voyais sans doute plus grosse qu'elle n'était avec mes yeux de Petite Fille. Elle était toute noire, avec de grandes pattes velues, un corps énorme, comme celle-ci

Ni ma Mère, ni ma Grand-Mère ne sont venues à mon secours. Elles criaient tant elles pouvaient, et moi, je voyais cette affreuse chose arriver sur moi, à terre, empêtrée dans ma chaise.

Et alors là ! Mon Pépé, qui était parti chercher de l'eau au puits car nous n'avions pas encore l'eau courante, ayant entendu des hurlements, revint dans la cuisine, son pot d'eau à la main et lança : "Ben, qu'est-ce-qui se passe là d'dans ?



Et là, je compris que mon sauveur était enfin arrivé, et d'un pied assuré et lourd, il écrasa l'horrible bête qui était prête à me grimper sur la figure.



Cette grosse frayeur a eu l'effet sur moi d'un vaccin et je n'eus plus jamais peur des araignées.

Qu'elle soit petite ou grosse, je ne cri pas, je ne hurle pas, je ne pars pas en courant, rien de tout cela, je garde un calme olympien comme celui qui m'habita le soir de cette extraordinaire aventure.



The End !

vendredi, janvier 25, 2008

kdo des Amériques

Tenez ! Je post quand même ce matin !

Ma tendre amie Julia s'est dit que côté cuisine elle avait déjà fait. Alors cette année, pour mes 60 balais, elle a pensé à :
Tout pour la Salle de bains !

Un repose tête pour fainiasser dans ma baignoire, une éponge à la mode, une pierre pour me poncer les talons, et une bain mousse qui fait aussi pousse-mousse pour les mains.

Petit texte à côté de la figurine : "Many women do noble things, but you surpass them all".


Je me dit qu'avec tout cela + le parfun 1881 de Cerutti que mon Chéri m'a offert, je ne vais pas, comme dirait ma Mère, sentir la petite fille qui se néglige !

BON WEEK-END A TOUT LE MONDE !

jeudi, janvier 24, 2008

kdo germanique

Je post tard today, et demain, ce sera pareil, tout du moins si j'ai le temps.
J' ai reçu, par Interflora, un magnifique bouquet de fleurs, très odorant, des nos Amis Allemands, pour mon anniversaire

accompagné d'un petit message

super bien présenté.

Dimanche soir, nous avons trinqué ensemble via internet, grâce à nos webcams respectives. C'est beau la technique !

Et pendant que nous levions nos verres, les Américains ont appelé.

Le bonheur, c'est simple comme un coup de fil ! Aussi !

mercredi, janvier 23, 2008

trio de kdo !

Je retrouve la photo qui suit dans mes fichiers et je ne me rappelle plus si je l'ai postée. Si je ne l'ai pas fait, c'est un oubli, si je l'ai déjà montrée, c'est que je commence à radoter, et là, c'est plus grave.
Mes Petit-Fils ont reçu chacun un de ces petits sacs paquets-cadeaux de Noël de nos Amis des Amériques

A l'intérieur, un petit ballon gonflable transparent avec à l'intérieur un bonhomme de neige à gonfler également et un sucre d'orge. Ces petits sacs ont donné à mon Chéri une idée pour que j'en brode quelques uns.
Je les ai trouvé super mignons ces petits sacs !

mardi, janvier 22, 2008

pâtes et St-Jacques en gratin !

Avant de passer au sujet du jour, je voulais vous dire que mon appel et les vôtres ont décidé la Maman de Romain, que je remercie,et vous aussi d'ailleurs, à rejoindre la blogosphère. BIENVENUE MARTINE !

Pour faire ce délicieux gratin, il vous faut :

des pâtes of course, par exemple des tagliettes, 250 gr que vous faîtes cuire, natürlich

3 coquilles St-Jacques sauce fine champagne de chez Thiriet que vous réchauffez

beurre, râpé, sel et poivre



J'ai cru avoir acheté des tagliettes. En réalité ce sont des Pâtes Gourmet fabriquées en Allemagne. Pâtes laminées avec 5 oeufs frais au kilo. Mais pour la recette c'est du pareil au même.


C'est d'une simplicité enfantine et c'est super bon !

Là, c'est prêt à recevoir une couche de râpé et à passer sous le grill

Avec ces pâtes là, c'est un gratin qui vous tient bien au corps ! C'est un peu comme avec les Spätzle.

lundi, janvier 21, 2008

Alice a raison !

Le Printemps est en marche !
Alors là ! C'est un truc qui me plait bien ! Voir les premières fleurs printanières sortir de terre, en allant à ma boîte à lettres.


Crocus jaunes, les violets, malheureusement, sortiront quand ceux-là seront fanés . Je dis malheureusement, car j'aurais souhaité admirer le mélange des couleurs.

ça, se sont des Coucous très en avance.

Tout cela est le signe que nous allons du bon côté !

J'ai laissé un commentaire sur mon post d'hier.

dimanche, janvier 20, 2008

Aujourd'hui calcul !

Sortez votre ardoise et votre bâton de craie

Problème :

1 bougie représente 10 ans, soit une décennie
6 décennies viennent de s'écouler
Quel âge a la personne ?
Solution :

10 bougies x 6 décennies =
60 Printemps !
_________________

Je suis née le jour de la Saint-Sébastien. J'ai toujours été attirée par ce prénom! Est-ce à cause du prénom lui-même qui n'était pas courant ou est-ce à causse de la mort tragique de ce personnage ?

Toujours est-il, que lorsque j'étais très jeune, je disais toujours que le jour où j'aurais un fils, je l'appellerais Sébastien.

Et puis vint le feuilleton télé "Belle et Sébastien" et toutes les mamans de France et de Navarre se mirent à prénommer leur fils ainsi.

Aussi, je changeai d'avis et j'annonçais à tout le monde que si j'avais un garçon, ce serait Guillaume.

Mais, le jour où mon bébé voulu voir le jour, ce fut un petit Sébastien. On revient toujours à ses premières amours.Donc Bonne Fête mon Fils !

samedi, janvier 19, 2008

Rien du tout aujourd'hui !

Pas le temps ce matin,
mais demain,
un post dominical exceptionnel !
Bonne fin de semaine à tout le monde
Have a good week-end everyboy
Un felice fine delle settimana a tutti, comme dirait Nazzareno !

vendredi, janvier 18, 2008

L 'APPEL du 18 J.

Aujourd'hui, je veux lancer un appel à la Maman de Romain


Maman de Romain !

Il paraît que vous regardez mon blog mais que vous n'osez pas y mettre de commentaires sous prétexte que l'on ne se connaît pas.

A part les membres de ma famille (qui, soi-dit en passant, ne me laissent pas beaucoup de commentaires), je ne connais pas les autres blogueurs. On ne se connaît que par ordinateur interposé, par l'intermédiaire de nos blogs respectifs.

Nous formons une grande famille de blogueurs-blagueurs. On blog, on re-blog et même on déblog.

On voyage, en France, à l'Etranger. C'est sympa et très enrichissant. Tantôt on est sérieux, tantôt on rigole bien. Alexandra a d'ailleurs, sur mon blog, un commentateur préféré.

Il y en a même qui se rencontrent et qui deviennent amis.

Maman de Romain, n'ayez pas peur d'entrer dans le monde des blogueurs.

Ne soyez pas anxieuse d'entrer dans le monde des blogueuses.

Alexandra regarde mon blog tous les jours, m'a-t-elle dit, et elle lit les commentaires des autres et en cliquant sur leur nom, elle va faire un tour sur leur blog aussi. C'est cela la magie de la toile d'araignée.

Maman de Romain, lancez vous ! Faîtes un pas dans la blogosphère et comme Alexandra, vous attraperez la blogmania.

Je vous attends, future commentatrice ! C'est une occasion de faire connaissance sans se connaître vraiment ! Il faut le faire !
Signé : La Tatie d'Alexandra.

jeudi, janvier 17, 2008

filets de truite saumonée aux amandes
















Le Dimanche matin, mon Chéri aime bien aller faire un tour en ville pour faire quelques courses, cela le change d'ici et de son atelier. Il m'appelle du supermarché avec son portable :

Est- ce- que tu veux que je prenne du poisson ?
Oui, prends de la saumonette.
Attends, je vais voir s'il y en a. Non, y en a pas.

Est-ce qu'il y a du colin ?
Non, y a pas grand chose en fait.

Est-ce qu'il y a du cabillaud ?
Non plus, mais il y a de la truite.

Et ben, ramène de la truite !

Et il me rapporte 2 bigs filets de truite saumonée desquels j'ai extirpé quelques arrêtes avec ma mince à épiler.
J'ai fait fondre un gros morceau de beurre, et quand celui-ci a pris une belle couleur noisette

J'ai fait dorer mes filets de chaque côté
sel, poivre
J'ai laissé cuire tout doucettement



Pendant ce temps-là...





j'ai fait dorer quelques amandes



Voilà, c'est cuit ! (photo 1)

J'ai ajouté du persil haché, les amandes grillées et un filet de jus de citron

et voilà le travail ! J'ai servi cette délicieuse préparation avec du riz 3 riz pilaf. Un vrai régal !
Bon App'

mercredi, janvier 16, 2008

souvenir d'Enfance 1


Si Janvier est mon mois à moi, c'est aussi le mois de mon Petit-Fils Lucas, 8 ans aujourd'hui. Il vit à Qimper avec sa Maman. Il est loin de nous, loin de son Papa et de sa petite famille recomposée. Alors BON ANNIVERSAIRE mon Loulou.
___________________________


Il fait un temps épouvantable, un temps à ne pas mettre le bout du nez dehors en encore moins un orteil. C'est d'ailleurs ce que je vais faire aujourd'hui.


Comme en ce moment, mon jardin ne m'offre rien de beau à vous montrer, la preuve...


du vent dans les feuilles de mon palmier

je vais vous narrer une histoire, vraie, que j'intitulerais :

Partie de balançoire tragique, un blessé !

Petite Fille Parisienne, en vacances à la campagne, dans le Berry plus précisément, dans notre vieille maison familiale que nous avions surnommée le Château, tellement elle était belle (c'est-à-dire légèrement délabrée), un jour de pluie, où nous n'étions pas allées à la chasse aux escargots (peut-être aurions nous mieux fait !) nous décidions, ma Soeur, ma Cousine Nanou et moi de faire de la balançoire qui était installée dans une "annexe du Château", la remise. Sans doute pour que nous fichions la paix aux adultes les jours de mauvais temps.

C'était la remise à tout faire que mon Pépé, électricien de son état à cette époque de ma jeune vie, avait électrifiée, d'une façon assez rustique.
Il avait tendu un fil électrique qui venait sûrement de la maison et qui allait jusqu'à l'ampoule.
Ce fil nous gênait quelque peu pour nous balancer. Car nos parties de balançoires ne ressemblaient en rien à "pousser, pousser l'escarpolette" mais à s'envoyer bien en l'air ! Aussi, Jean l'Electricien, prit une échelle en bois et à l'aide de celle-ci, plaqua le fil contre un mur. Notre espace de jeu était prêt !
Nous commençâmes donc à jouer, et ce fut mon tour de pousser ma Cousine Nanou.
Pendant ce temps là, le fil, lui, hein ! Qu'est-ce qu'il faisait le fil ? Il était en train de se retendre, en écartant l'échelle du mur et, tout d'un coup je reçus l'échelle sur le derrière de la tête et en retour la planche de la balançoire avec le poids de ma cousine Nanou avec , en pleine tronche.
Le choc me fit tomber sur les fesses et bien évidemment je me mis à hurler. Ma Mère et ma Grand-Mère arrivèrent en courant, suivies de mon Grand-Père. J'avais un oeuf de pigeon qui me poussait sur le front. Ma Mère était prête à s'évanouir, et mon Pépé s'est fait enguirlander par ma Grand-Mère, C'était d'un joyeux tout ça !
Seulement c'était sans compter que j'étais une petite fille solide. Et bien que je fus d'un âge très tendre, j'avais une tête en bois !
Qui est-ce-qui a dit que j'avais des séquelles ????

mardi, janvier 15, 2008

Christmas Survivors !

Dimanche après-midi, nous sommes allés faire une balade vivifiante. Le temps s'y prêtait bien. Pas de vent, pas de pluie, un peu de soleil et pas trop froid. Et que voyons nous des hauteurs ?


Notre chez nous !

Puis, sur le chemin du retour, nous rencontrons

deux belles oies, rescapées de Noël !

Ce matin, j'ai la surprise de faire partie des primés du week-end.

Olivier m'a décerné


le "You make my day" Award.
J'en suis très fière et je l'en remercie.

Chaque matin, excepté le week-end, tous mes blogs favoris

MAKE MY DAY.

Aussi, je le décerne à tout le monde !

samedi, janvier 12, 2008

Magnets !

Tout d'abord mille excuses pour la mauvaise qualité de mes clichés. C'est juste un post pour rire.
Le Père Noël Américain est passé à la maison, comme tous les ans, et ce, depuis presque 46 ans que je connais ma tendre Amie Julia.
Julia, qui avait bien compris que nous avions acheté un gros frigo américain, nous a envoyé, entre autres cadeaux, de grosses magnets à coller sur la porte.
Ces deux nouvelles magnets vont enrichir ma petite collection dont voici quelques scpécimens




une magnet barbecue pour mon Chéri et un ordinateur pour moi, Julia ayant bien compris aussi que j' étais une mordue de l'ordi.

Toutes ces magnets sont muettes, bien sûr, sauf l'ordi qui me dit que j'ai un mail quand j'appuie sur le clavier...




Je la trouve géniale cette magnet !

Pour la première fois, je mets sur mon blog
ma photo du jour Bryce Canyon National Park
C' est un endroit fantastiquement beau que j'ai eu l'immense plaisir de visiter.
BON WEEK END A TOUT LE MONDE !

vendredi, janvier 11, 2008

6 janvier bis et du côté de mes doigts !

Tout d'aborod, pour en revenir à mon post d'hier, certains ont raison ! Il faut mieux les faire soi-même nos Galettes des Rois ! Je me suis souvenue que l'an passé, j'en avais fait deux pour emporter en Allemagne. Elles étaient franchement meilleures que celle du boulanger-pâtissier :



___________________________________________________________
Passons au sujet de jour :
Après ou entre le ménage à la maison et celui au magasin, la cuisine, le repassage, le boulot au bureau et autre cleanage en tout genre, ma tête et mes doigts ne sont pas au chômage. Napperons de ma composition :







Les doigts des autres du-bois-duffour-du-meuble

jeudi, janvier 10, 2008

6 janvier !

Que fait-on, en général, le jour de l'Epiphanie ? On se fait une petite Galette !

Dimanche dernier, mon Chéri, qui était allé en ville faire quelques courses, nous ramena une galette pour que nous puissions faire comme tout le monde : Tirez les Rois !

Pratiquement comme à chaque fois, je fus la Reine Claude de mon bon Roi Philippe.

Il a acheté cette galette chez un boulanger-pâtissier. Il aurait mieux fait d'aller directo chez le Pâtissier tout court. En ville, nous avons un excellent Pâtissier qui ne vous déçoit jamais.

On aurait préféré avoir un emballage moins joli mais dedans une bonne galette. En fait, on ne s'est pas régalé du tout : pâte trop salée, frangipane pas terrible (pas sucrée et manque de goût), enfin, une galette pas régalante du tout !
Et chez vous, ça s'est passé comment ?

mercredi, janvier 09, 2008

petits cuicuis d'oiseaux

Ce matin là, il faisait un froid glacial. En ouvrant la fenêtre de ma chambre, je vois un groupe de petits oiseaux, au sortir du nid, comme s' ils voulaient se réconforter les uns les autres. Il s'étaient réunis dans les bouleaux du voisin avant de venir prendre leur p'tit dèj' dans notre cour.
J'ai imaginé ce qu'ils pouvaient se dire, peut-être se rancontaient-ils leur nuit :

Un Moineau, un Piaf de Paris, qui comme moi, habite à la campagne dit :
"Salut Rouge-Gorge ! Alors mon Poteau, t'as réussi à pioncer, toi ?"
"Ah non ! répondit-il, j'ai dormi la tête dans les plumes, j'ai eu froid jusqu'au bout des ailes , et ce matin, j'ai mal au cou ! Ah ! Quelle nuit !"
et le Moineau continua :
"et toi Miss Mésange, t'as bien dormi ? "
et la jolie Mésange répondit de son petit Fifitou tout doux :
"Ah moi ! j'ai eu froid à mes petites pattes et à mon petit bec toute la nuit, j'en suis encore toute frigorifiée. Brrrr !"
Et le Moineau se retourna vers sa compagne et lui dit :
"et toi, ma Moinelle, t' as roupillé, toi, cette nuit ?
et la Moinelle répondit avec son accent d'oiseau de Paris à la Arletty :
"Ah ben tu paaarles ! Je me suis gelé le croupion tout la nuit ! Mais c'est quoi ce temps ! c'est quoi cette atmosphère polaire ! Mais c'est l'Hôtel du Pôle Nord ici ! Ah là là ! vivement le printemps que j'me réchauffe les pluumeees !"

lundi, janvier 07, 2008

Planète chauffante - planète gonflante !

Pendant la période grand froid, avec des températures hyper négatives, le soleil avait bien du mal à faire monter le mercure à zéro. Mais il était là, dans un ciel bien bleu, nous gratifiant d'un peu de clarté, faute de nous réchauffer.
A son coucher, il regèle sur une nature déjà gelée. Il y a 5 cm de glace sur le bassin aux poissons, et les petits oiseaux ont froids aux ailes.


Ce coucher nous annonçait une nuit encore super froide et a fait place à


un lever le lune, pleine

Elle est belle Madame la Lune dans toute sa rondeur,
mais je la maudis, car elle m'empêche de dormir en rond.
Elle est brillante dans la nuit noire,
mais elle me fait passer des nuits blanches.
Si encore, entre chaque pleine lune, je dormais bien, mais que nenni !
Alors, mes nuits blanches se remplissent de crochet, de lecture et
d'ordinateur.
Je poste la nuit en brouillon
Je voyage à l'Etranger et en France
Ainsi se passent mes nuits blanches.