x

x

mardi, juin 29, 2010

P A R I S (1)

Hier, lundi, je n'étais vraiment pas bien, car ce n'était pas à hier que je vous avais donné rendez-vous, mais bien ce matin. La nuit d'avant la nuit dernière, j'avais hyper mal dormi, et je me suis réveillée la tête dans le gaz, tant, que je ne savais plus si on était lundi ou mardi.
Cela va à peu près bien ce matin, tout en ayant pas beaucoup mieux dormi. Enfin !
-
Je m'en vais vous conter mon escapade à Paris.
-

Cela faisait un moment que la Capitale de tendait les bras, et elle me disait tout bas : "Mais, puisque tu as envie, viens-t-en ma belle, viens-t en !"

Aussi, le mercredi 23 Juin, mon Chéri me dépose à la gare de Château-du-Loir, au TER omnibus de 7h19 en direction du Mans où je devais arriver à 8h04, ayant ma correspondance pour Paris à 8h19 -.
Je composte mon billet et je me rends sur le quai de départ après avoir traversé 3 voies.
Au bout de cinq minutes, une annonce nous dit qu'en raison de travaux de signalisation sur la voie entre Tours et Château-du-Loir, le train aura 10 minutes de retard ; ça commence bien !
Je regarde mon billet et me dis qu'en faisant vinaigre je réussirai à attraper mon train pour Paris.
Quelques minutes après on nous annonce un retard d'une demie heure.
Là, c'est une tout autre histoire, car jamais je ne pourrai, me dis-je, furieuse, avoir mon train pour la Capitale.
Je retourne au guichet et dis au gus* derrière la vitre " je fais quoi, moi, avec ma correspondance pour Paris ?"
Et le type me répond d'un ton zen "Mais, je vais vous réserver une place sur le prochain TGV, Madame. "
Moi : " Oui, mais il me fait arriver à Paris à quelle heure, car j'ai du monde qui doit venir m'attendre à Montparnasse ?"
Lui : "9h45" (seulement une demie heure après par rapport à l'arrivée prévue), et il m'édite un nouveau billet.
* J'ai déja eu une une prise de tête de ce guichetier pas sympa.
Dans le train, qui a fini quand même par arriver, je passe un SMS à Marguerite-Lucie de Cergie et à Catherine en lui demandant de prévenir Carole, ce pour les prévenir de mon retard à la gare.
-
J'arrive à l'heure et les Filles m'attendaient au bout du quai. Sympa, non ! Et en plus , elles avaient décidé de m'accompagner dans mes petits pèlerinages.
Nous nous faisons la bise et décidons de sortir de la gare pour aller prendre un café/thé dans un bistrot.
Cela étant, nous prenons la direction de la Rue Campagne Première, à quelques enjambées de la gare.

Comme je l'ai déjà dit dans un post précédent,
c'est MA RUE.
.

le n° 9

photo prise par Cergie


Je regarde par dessous le rideau mal baissé de l'ancienne loge, pour voir si je vois le vieux casier en bois dans lequel les locataires prenaient leur courrier, en lançant souvent un bonjour à mes Grands-Parents. Le casier n'est plus là et l'ancienne loge semble être en travaux. On apprendra qu'elle sert de dépôt aux ouvriers qui sont en train de rénover les parties communes.

Contrairement à ce que nous a dit une vielle "pie" qui se demandait ce que nous faisions là , en nous prenant carrément pour des voleuses, Cergie a photographié le petit coin jardinet qui existait déjà du temps de mes Grands-Parents, lorsqu'ils étaient les concierges de cet immeuble (à voir sur le lien qui va suivre).

Je montre aux Filles là où j'ai habité
et plus particulièrement le studio n° 7
que je louais avec mon petit salaire.
(précédemment, j'étais logée au n° 8 qui faisait partie de la loge)

Je rentrai dans l'immeuble par l'escalier C

le neuf (post précédent)
-
Nous quittons le n° 9 pour aller au n° 17, là où la loge étaient tenue par mon Tonton, le Frère de ma Mémé.
Je veux aller dire bonjour et faire la bise à mon Ami Maurice, mais il n'est pas là. je lui laisse un petit mot dans sa boîte à lettres. Nous faisons quelques pas vers une petite cour dont j'avais souvenance, et qui s'avère, être charmante .

il y a un cerisier
et un Merle
-
un petit salon de jardin

un vieil arrosoir sur une vieille chaise pliante de jardin

et cette décoration murale que je trouve très jolie.


Nous retournons au 9 car j'ai oublié de voir quelque chose , et c'est là, que nous avons eu une petite altercation avec une locataire que notre présence semblait déranger.
Nous nous dirigeons ensuite, vers le boulevard Raspail et pouvons admirer
:
ce bel immeuble recouvert de céramique

Notre visite dans cette rue s'achève

et nous prenons le métro pour une autre destination.
A SUIVRE
et A DEMAIN !
-

33 commentaires:

Daniel a dit…

Tu as heureusement pus nous faire un beau reportage...
Ton voyage nous rappelle le notre pour nous rendre à Roissy, il faut prendre de la marge quand on ne veux pas rater les correspondances (Un comble à l'époque du tout informatique), nous avons subit deux retards un dans le TER le deuxième dans le TGV ...
Bonne journée A +

hpy a dit…

Nostalgique mais beau. Je comprends.

Olivier a dit…

un beau retour sur ton passé, j'aime beaucoup le jardin interieur, il y a bcp d'endroit comme ça dans Paris et c'est tres agreable

Marguerite a dit…

Cela fait un moment que je suis sur ton message, sut tES messages ; c'est incroyable d'avoir partagé tes souvenirs, merci Claude pour cette journée que je n'ai pas vue passer ! J'adore comme tu les racontes. La loge n'a pas bcp changé si le "concierge" s'est effacé et tu avais raison, le petit coin fleuri était bien le même il s'est réincarné ! Ta photo de la tour et de la bouche de métro montre comme tu connais encore ce coin par coeur, tu as regardé et t'es arrêtée exactement au centre de gravité qui fait qu'elle est équilibrée !
On remet ça qd tu veux mais avant il y aura tes autres messages !

Doowmée a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Doowmée a dit…

J'attends la suite, c'est comme si on y était, surtout les altercations ... même si c'est pas drôle sur le moment, ça donne du relief au conte, et tu es une narratrice née. Comme dab tes photos sont superbes, l'arrosoir et le dossier de chaise !!!
Qui aurait l'idée sinon toi, de prendre un dossier de chaise trouée et que cela nous parle autant ! Ca doit être cela le talent !
Bisous
PS je t'ai laissé un petit post à "rêve de dryade" et un à "Caramel"

Miss_Yves a dit…

J'aime beaucoup ce "retour vers le passé", avec les portes, les seuils, (qu'on ne peut plus franchir)les objets qui suggèrent à défaut de pouvoir montrer...ce qui n'existe plus .
(C'est aussi le sujet du dernier couplet de la chanson d'Aznavour"La Bohème")

Et le clin d'oeil vers le merle de Cergie !Quelle journée sympa!

J'ai fait moi-même il y a 2 ou 3 ans un petit pèlerinage dans la région parisienne, pour revoir une maison où je passais mes vacances: ce n'est pas évident de ne pas éveiller la méfiance quand on se plante là pour faire des photos.

lyliane a dit…

Tu aurais du faire ton voyage cette semaine je suis de retour d'Espagne, moi aussi j'ai subi les grèves de jeudi, heureusement l'avion avait 6 heures de retard mais n'a pas été annulé comme trois autres..Tu n'as pas vu Peter? Je vais jeudi à Paris au Bois de Vincennes visiter la Pagode en bois ouverte spécialement pour le groupe de ma caisse de retraite. puis il faut que je vienne te voir. bises

Moun a dit…

Quelle aventure ! et tout ça dans une seule et unique rue ! :o) A demain alors pour la suite de cette balade parisienne

Peter a dit…

Une très beau coin de Paris, même pour quelqu'un comme moi qui n'a pas des souvenirs personnels!

Nathalie a dit…

C'est vraiment sympa de retourner sur les lieux de ses souvenirs, surtout accompagnée de blogueuses amies aussi attentives et chaleureuses que celles-là.

Nathalie a dit…

... je ne commenterai pas tes démélés avec la senecefe...

☼ France ☼ a dit…

Merci à toi Claude Je sais que pour toi aussi ce n'est pas simple tu as aussi perdu ton pére. Et je ressens aussi de la tristese chez toi. Alors ce poeme est aussi pour toi je le partage avec toi.
Ce sera mon petit geste d'amitié envers toi. TU veux bien ce partage ?

☼ France ☼ a dit…

Je viens de regarder tes photos Claude c'est un très beau reportage je trouve.
De si belles photos .
Je pense que tu ne vas pas mieux que moi et si je peux faire quelque chose je veux bien le faire pour toi. POur toi Claude qui est une personne formidable si simple et si sincére.
Mais tu sais je suis asez triste aussi et déjà j'ai beaucoup de mal encore pour y arriver et tu le sais.
Je t'embrasse fort.

Flo ♪ a dit…

je te fais des bisous tu sais j'aime l'arrosoir

NATHAN a dit…

C'est de belle photos merci

Marguerite-marie a dit…

une belle balade dans le Paris de Claude..et ses souvenirs confrontés comme souvent à la méfiance des gens du présent.

Thérèse a dit…

Ce sont des balades uniques avec de bonnes amies qui sont là pour poser les "exactes" questions qui remettent les souvenirs à l'actualité.
Tu as donc tiré tous les bons numéros pour cette journée!
Merci pour le partage!

☼ France ☼ a dit…

Et oui Claude il faut tenir le coup je sais bien mais pas simple enfin.
puis étant bien trop sensible le mal est là à ma porte et dans mon ♥
je te souhaite une bonne apres midi

Sandra a dit…

Je vois que le moral n'est pas au beau fixe mais enfin il fait beau tout va passer je pense puis essaye de penser à moi tu te sentiras bien

Elisa a dit…

Cou cou Claude,
Quelle chance... Paris!
Bises de mardi
Elisa

♠ ♠ ♠ Nancy ♠ ♠ ♠ a dit…

*** ça devait être émouvant de revoir tous ces endroits que tu avais connus par le passé ! C'est une sacrée belle balade à Paris ! :o) MERCI CLAUDE ! BISOUS ! :o) ***

Flo ♪ a dit…

Oui c'est mon premier montage claude et il te plait je suis content tu sais bisou

Fifi a dit…

Mais quelle aventure :o) ! Et surtout quelle superbe virée entre copines !!! L'arrosoir sur la chaise pliante est mon image préférée, elle symbolise bien joliment ce retour tendre aux jeunes années ! Je reviendrai lire la suite de l'expédition :-)

perrine a dit…

Quel beau retour en arrière. J'aime ton expression de "Pie".
Tu as du passer de bons moments en Cie d'amies.
A bientôt pour la suite de ta balade parisienne

Sissy a dit…

bel balade pleine de souvenirs

OiseauBird a dit…

la chanson ajoute au charme et voila une visite agreable, merci pour ce reportage avec photos, merci de nous faire partager "ton" Paris.
J'ai bien connu a une epoque car ma grandmere etait parisienne
good bye

Solange a dit…

Très intéressant cette promenade dans ton ancien habitat. C'est un beau coin, je comprends ta nostalgie.

Carole a dit…

Beau début cette histoire, j'attends la suite avec impatience....
Bisous et bonne journée !

Luce a dit…

Je n'aime pas revenir sur les lieux de mon enfance; trop de souvenirs qui font mal. Mais je te comprends si tu n'en as que des bons.
Bonne journée Claude.

Bergson a dit…

nostalgie quand tu nous tient

moi aussi j'aurais étais inquiet de voir le tournage de drôles de dames dans mon quartier mais vous n'aviez pas amené Charlie ??

Bergson a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
ruma2008 a dit…

Bonjour.
Je me sens une merveilleuse atmosphère de Paris.

ruma