x

x

vendredi, janvier 09, 2015

dernière virée dans le Nord


Nous avons voulu retourner dans le nord de l'Ile pour visiter à nouveau l'Habitation Céron que nous avions eu le plaisir de voir en 2001 -.
Nous avons donc pris la route de la côte ouest pour nous rendre au-dessus de la dernière commune, Le Prêcheur, puisque entre celle-ci et Grand Rivière, il n'y a pas de route, seule un chemin pédestre pour les amoureux de la marche à pied et sans doute de crapahute.


Un peu avant d'arriver au Carbet, nous voyons 3 jolies petites maisons/boutiques dont une n'était pas ouverte et nous nous arrêtons. Elles sont toutes nouvelles.


Il s'agit d'artisanat local.
.

Saint pierre et sa rade avec au fond à gauche la Montagne Pelée, le cratère dans les nuages.

Nous continuons notre route, traversons Saint-Pierre et Le Prêcheur et arrivons devant l'Habitation Céron. Tiens, c'est curieux , un portail dont un vantail est entre ouvert indique qu'il s'agit d'une propriété privée.
Mon Chéri va voir dans un chemin parallèle et ne voit personne. Peut-être y a-t-il eu changement de propriétaire. Revenus sur nos pas, nous demandons un un jeune homme dans une voiture du Conseil Général, qui nous dit qu'effectivement l'Habitation ne se visite plus (j'ai vu sur internet que les jardins avaient été ouverts au public une journée du mois d'Août dernier en attendant une ouverture définitive - il se pourrait qu'elle n'ouvre que pour la pleine saison ou suite à des travaux). Il y avait une boutique et un restaurant dans lequel nous avions dégusté des écrevisses sauce piquante.

L'Habitation Céron est une ancienne sucrerie, IL y a la maison de maître et la rue Case-Nègre.  j'ai retrouvé mes photos de 2001-.

La Maison de Maître au fond et en plein milieu la rue Case Nègre en ruines.

Un arbre géant le "Zamana". Il faut huit adultes se donnant la main pour faire la circonférence de cet arbre monumental.
Puis, nous sommes allés jusqu'au fin bout de la route par une route qui monte et qui descend avec des virages plus qu'en épingle à cheveux ; on a l'impression de revenir sur pas. Ensuite, nous rebroussons chemin et décidons de rejoindre la route de la Trace et du coup, nous sommes retournés déjeuner au Bambou.

Mon assiette :
Poulet à la noix de coco, 
la sauce était succulente, 
avec légumes pays, gratin de fruit à pain 
et bien entendu du riz créole.

A DEMAIN !

11 commentaires:

Olivier a dit…

J'aime beaucoup la couleur des maisons, beau melange et un eclat de couleurs, un plaisir pour les yeux.

Avec un leger retard (pas trop present en ce moment, beaucoup de taf) mes meilleurs voeux pour cette année

Mitou La Bretonne 56 a dit…

coucou Claude
J'aimerais bien faire des courses dans ces boutiques colorées chouette boite aux lettres ! et mima miam pour le plat !
gros bisous et bonne journée
MITOU

Nini l'Alsacienne a dit…

Sympathiques petites boutiques ....tout comme l'assiette !
Bizzzz bonne journée

Daniel a dit…

Coucou Claude.
On dirait une maison de poupées.
Voici un plat devant lequel il doit être bon de s’attabler.
Bon weekend.
A + :o)

Thérèse a dit…

De belles couleurs pour rechauffer le coeur.
Je vois que tu as ramene des photos a poster dans ta cuisine pour t'inspirer les jours d'hiver.

Miss_Yves a dit…

La boîte aux lettres me plaît, ainsi que les tenues estivales exposées devant la boutique.

Comme dit Thérèse...Couleurs , chaleur, coeur
Quelle angoisse, encore, aujourd'hui!

Josette T a dit…

de belles couleurs...y compris dans l'assiette !
bisous Claude

Elisabete a dit…

Merci pour les photos merveilleuses!
Le poulet a l'air délicieux.
Bisous

L. D. a dit…

I really liked the view along the water. Neat little buildings to see and the food looked good too.

Tilia a dit…

Merci Claude, pour le partage de ce morceau de paradis terrestre.
Bises et bon weekend malgré le vent et la pluie

Chipie a dit…

De jolies couleurs qui font du bien dans un monde de brutes...