x

x

mercredi, juillet 29, 2015

la ville

Ainsi que je l'ai déjà dit, bien que je sois devenue fille des champs, je reste fille de la ville, et c'est la raison pour laquelle, bien que la ville dont je parle est loin d'être aussi importante ni même comme "ma ville de coeur", j'aimais bien me retrouver au son centre de la ville d'ici.
On peut dire que c'est dans le quartier de la place de l'Hôtel de ville, celle de la poste et le début de l'avenue de la Gare qui comportent des commerces, surtout des commerces de bouche, que la ville vivait, si je puis dire.

Ville enjolivée par la place devant l'hôtel de ville comme un parvis de cathédrale, laquelle toujours joliment fleurie aux beaux jours, avec ses quelques tilleuls et surtout par son kiosque à musique. Le fleurissement attirait bon nombre de gens et leur appareil photo.

 


La grande place, celle de l'ancien marché qui se tenait là tous les samedis, avec de chaque côté deux rangées de tilleuls et au presque milieu son magnifique Monuments aux morts. Cette place offrait beaucoup de places de parking.  



Un peu plus loin un petit square qui rendait, par une statue, hommage à une grande figure de la ville avec 2 platanes centenaires. Là tout à disparu (voir sur le lien massacre à la tronçonneuse).

Pour finir la place de la poste, pratique, car on pouvait en faire le tour avec des places de parking dans le milieu sous des arbres, ce qui permettait, soit de garer la voiture, soit de stationner vite fait bien fait devant les boîtes aux lettres et repartir aussi sec. Cette place est maintenant impraticable au moment de la levée du courrier.

Lors des travaux qui ont duré très longtemps, j'évitais d'aller en ville ; poste banque et éventuellement pharmacie étaient mes seuls lieux d'arrêt.
Depuis la fin des travaux, j'y vais rarement maintenant car cela me déprime, tant je trouve notre centre ville enlaidi. Il ne faut plus vouloir aller place de la poste avec sa voiture, vous risquez, comme cela m'est arrivée une fois, d'y être bloquée pendant dix minutes.

Voilà, je vous expliquerai, après demain, photos à l'appui, ce qu'est devenu notre belle ville de campagne après

Je remercie mon ami Guy du blog de la ville Le Petit Castéropode
pour l'utilisation de ses photos, exceptée celle du monuments aux morts prise par moi-même.
                                                *!*!*!*!* 

15 commentaires:

Daniel a dit…

Coucou Claude.
Jean de La Fontaine le conte mieux que moi...
Bisous, A + :o)

Autrefois le rat des villes
Invita le rat des champs,
D'une façon fort civile,
A des reliefs d'ortolans.

Sur un tapis de Turquie
Le couvert se trouva mis.
Je laisse à penser la vie
Que firent ces deux amis.

Le régal fut fort honnête :
Rien ne manquait au festin;
Mais quelqu'un troubla la fête
Pendant qu'ils étaient en train.

A la porte de la salle
Ils entendirent du bruit :
Le rat de ville détale ,
Son camarade le suit.

Le bruit cesse, on se retire :
Rats en campagne aussitôt ;
Et le citadin de dire :
«Achevons tout notre rôt.

-C'est assez, dit le rustique ;
Demain vous viendrez chez moi.
Ce n'est pas que je me pique
De tous vos festins de roi ;

Mais rien ne vient m'interrompre :
Je mange tout à loisir.
Adieu donc. Fi du plaisir
Que la crainte peut corrompre!»

Nini l'Alsacienne a dit…

On connaissait le rat des villes et le rat des champs ....
Moi je reste une fille de la campagne !
Bizzz bonne journée

Miss_Yves a dit…

Nostalgie...

Je vais t'envoyer quelques pages photocopiées du livre dont je t'ai parlé.

Josette T a dit…

pas facile de devenir à temps plein un rat des champs quand on a connu la vie de rat des villes !!!
bises Claude

Mitou La Bretonne 56 a dit…

Mais c'est où cette ville !!
je resterai toujours une fille de la ville
mais j'apprécie de vivre dans une petite ville à présent
et surtout dans un quartier en dehors !!
Heureusement la grande ville Sarrebruck n'est qu'à 2 km de chez nous aussi nous y allons souvent !
gros bisous
MITOU

MARTY a dit…

je suis aussi une fille de grande ville et j'habite toujours en ville
qui change à vue d'oeil mais en mieux heureusement !
j'apprécie d'autant plus le calme des balades à la campagne ou la mer !
bonne journée claude

Thérèse a dit…

Malheureusement beaucoup de villes y passent au massacre à la tronçonneuse, la ville de Tournefeuille y est passée il n'y a pas longtemps devant la mairie. Comme par hasard ils étaient malades et comme par hasard les deux seuls qui ne l'étaient pas étaient les deux premiers devant la mairie... je n'ai pas été vérifier l'exactitude de l'information...
J'attends de voir le rendu de la "ville nouvelle."

OX Jerry a dit…

Bonjour Claude, e, tant que citadin,je dorais d'emblée que j'aime bien ta ville malgré
ses inconvénients (rester 10 minutes bloqué dans un parking) dont on se passerait volontiers.

L’idéal c'est d'habiter dans une ville pas loin de la campagne ...

Passe un bon mercredi . Il pleut aussi chez toi ?

OX Jerry a dit…

en tant que , je dirais d'emblée (oups)

MOMO a dit…

Entièrement d'accord avec toi. J'ai connu Chateau dans les années 60 avec tous ses commerces surtout dans la rue Léon Loiseau .....!!!!!mais a cette époque, il n'y avait pas de super marché !!!!!!

claude a dit…

Mitou, c'est Château du Loir, entre Le mans et Tours à égale distance.

L. D. a dit…

This too is a beautiful place to visit. it looks like a good time of the year to be there with all the flowers.

Tilia a dit…

Rhaaaaaah ! j'ai mal pour toi.

Dans mon coin, il y a trois ans, tous les arbres d'un côté d'une avenue on été rasés pour faire place à de nouveaux lampadaires, alors qu'avant il y en avait déjà des deux côtés de l'avenue.

Avant : avec les vieux lampadaires et les arbres...
Après : sans les arbres et avec les nouveaux lampadaires.

La moitié de ces arbres, un sur deux en alternance (ceux à feuilles rouges) étaient des pommiers du Japon, qui font de gros bouquets roses quand ils sont en fleurs. Finie maintenant, la jolie perspective rose et verte au printemps :-((
C'est moindre mal que le massacre à la tronçonneuse près de chez toi, mais quand même...

Bises, et belle fin de soirée s'il est encore temps, sinon belle journée

Cergie a dit…

Il est vrai que l'hôtel de ville avec son kiosque et son ensemble fleuri semblait riant. A présent il faudra laisser le temps faire son oeuvre et espérer qu'il va bien travailler...

Bergson a dit…

tu nous inquiètes avec ta tronçonneuse