x

x

samedi, septembre 03, 2016

Tomates

Poème de tomates
(sur une idée de Miss Yves)

 

Elles sont belles ! Elles sont belles !
Pourrais-je crier en revenant du jardin.

Vous avez les toutes petiotes
qui accompagnent à la pelle
l’apéro entre famille ou potes.

La grosse, très grosse,
celle qui voulait se faire
aussi grosse que le bœuf,
en forme de gros coeur,
bien charnue,
la vraie de vraie,
pas celle à qui on voit les côtes.

La longue qui finit toute pointue
toute en chair
et presque sans pépins,
l’ Andine cornue.

La grosse ronde à farcir,
celles en grappe, comme le raisin,
et puis vous avez celles peu grosses
qui ont la peau presque rose,
et puis il y a celles en couleur,
les grosses oranges ,
les grosses noires,
les Ananas,
et bien d’autres ;
Il en existe même des bleues.

Mais l’as des as,
sans doute la plus goûteuse,
des tomates récoltées
dans le petit potager
de la maison
est sans aucune hésitation
la belle Noire de Crimée.

Je ne veux pas oublier
les énormes
celles qui ont profité
plus que les autres,
les hors normes
avec lesquelles en popote
vous faites une salade à deux.

Coeur de boeuf - 412 gr

Andine cornue - 617 gr
***
Excellent week-end et à la semaine prochaine !

13 commentaires:

Daniel a dit…

Coucou Claude.
Tu semble en pleine forme aujourd’hui...
Une salade à deux...je n’ose m'imaginer comment cela va se terminer...
Bises, bon weekend, A + ☼

Nini a dit…

Très bel ode à la tomate !!!! tu as oublié la "green zebra"que nous apprécions beaucoup !!! elle jaune/vert striée, et son goût est délicieux !
Par contre, je trouve qu'il y en a nettement moins cette année ... du moins dans notre potager !
Gros bisous, bon week end

Floralie Wolff a dit…

Bonjour Claude,
Magnifique poème sur la tomate, à l'heure actuelle je mange des tomates cerises, jaunes, oranges, rouges et noir un pur délice.
J'imagine que celle du jardin ça doit être le paradis :)
Bon week-end, bisous !

Josette T a dit…

quel régal ces pommes d'or...
je ne connais pas ta noie de Crimée, celle des magasins sont suspectes pour moi je vais voir si il y en a dans les fermes autour !
bisou

Tilia a dit…

« en forme de gros cœur,
bien charnue,
la vraie de vraie,
pas celle à qui on voit les côtes
»
Oui, Claude, la véritable tomate Cœur de Bœuf est bien telle que tu l'as décrite.
Bravo pour cette banderille plantée dans le gros derche de la grrrrrrande distribution, qui ment outrageusement à ses clients. Ce qui me met toujours en rogne quand je vois sur les étals des super-marchés des tomates pleines de côtes faussement étiquetées "cœur de bœuf", pour faire croire qu'il s'agit d'une variété de tomates anciennes (grrrrr !).

Connais-tu les tomates bleues ? tu pourrais essayer d'en planter quelques pieds, par curiosité...
Bises, toujours aussi estivales

Tilia a dit…

Autant pour moi ! en relisant ton poème je m'aperçois que tu as bien mentionné les tomates bleues.
Mais y as-tu déjà goûté ?...

claude a dit…

@ Tilia
Non jamais mangé de tomates bleues, on essaiera l'année prochaine.
Moi aussi ça m 'énerve pour les fausses coeur de boeuf. Elle n'en n'ont même pas la forme.
Bises ensoleillées et chaudes

Marie-Paule a dit…

Plus belles les unes que les autres, elles ont en prime des noms très poétiques.
Bon dimanche Claude

Mitou La Bretonne 56 a dit…

Même avec cette jolie poésie je n'en mangerai pas ! lol
gros bisous et bon dimanche
MITOU

Nono a dit…

Les tomates du jardin c'est un régal,celles que tu m'as apporté ce matin ne vont
pas faire long feu,çà n'a aucun rapport avec celles des supermarchés qui n'ont
rien de super d'ailleurs
Bonne semaine et Bisous

Miss_Yves a dit…

Je me réjouis que tu aies suivi ma suggestion: quel brio!
Et merci pour le lien.

Elisabete a dit…

Un poème pour les tomates, c'est original.
Tes tomates sont un régal.
Bisous

Sonya 972 a dit…

Très beau texte
En plus ça me tente
Elles sont juteuses
Douce soirée
Gros gros bisous créoles