x

x

jeudi, mai 27, 2010

Deutschland - Kapitel Ein

LE DEPART

Jeudi 20 Mai, 5H15 du matin, nous quittons la maison pour faire une longue route.
Trois minutes après, nous arrivons à l'entrée de l'A28, en direction du Mans.
Puis prenons l'A11, vers Paris.

le soleil se lève.
C'est une grosse boule de feu
qui nous en met plein les yeux.
-
Ensuite nous empruntons l'A86 pour contourner la Capitale et l'A1 en Direction de Lille.


A l'approche de Roissy, ça bouchonne pas mal.
Nous rencontrons des travaux qui limitent notre vitesse. Il y a beaucoup de camions aussi.
Ce ne sont plus des autoroutes que nous avons, mais des "grosculroutes", et je peux vous dire, pour à chaque fois en faire l'expérience, que les routiers ne sont pas tous sympas, sauf peut-être DD. C'est du tout et n'importe quoi, surtout du n'importe quoi, d'ailleurs.
Et vas y que je te déboîte au ras de ton capot pour doubler un autre camion pour ne plus en finir dans la manoeuvre, sans compter ceux, qui, parfois, double en troisième file. Il faut avoir les yeux partout, et cette situation nous poursuivra jusqu'en Allemagne.
Nous continuons notre chemin en prenant l'A2 en direction de Valenciennes, là, où nous passons la frontière (qui n'existe plus) avec la Belgique.
Je prends le volant, car mon chauffeur fatigue un peu.
Au niveau de Waterloo, ce n'est pas morne plaine, ni la bérézina non plus, et ça roule plutôt pas mal, en direction de Aachen (Aix la Chapelle), bien qu' il y ait encore des travaux, car les autoroutes Belges ne sont pas en bon état.
A Liège, pas de bouchon. Puis ensuite nous passons l'autre frontière avec l'Allemagne.
-
Nous prenons la direction de Aachen en suivant l' Autobahn 4

Centrale atomique de Weisweiler.
Ensuite nous suivons la direction de Dortmund sur l' Autobahn 1.
D'habitude, nous rencontrons toujours des travaux sur les Autoroutes Allemandes, mais là, c'était le pompom ! Des travaus bientôt tous les 10km.
Baustelle (travaux)
Wir bauen für sie (nous construisons pour vous)
nous indique un panneau de signalisation, ce qui veut dire en un mot
STAU = bouchon.
Et au sortir de chaque chantier, un autre panneau vous dit :
Wir danken Sie für Ihre Verständnis
(Nous vous remercions de votre compréhension).
Cela nous fait une belle jambe !
-
Nous traversons une partie de la Ruhr du côté de Dortmund
et enfin nous trouvons la direction de Bremen , toujours sur l'Autobahn 1
que nous quittons beaucoup plus loin à Wildeshausen-Nord, pour prendre la route 213, pour enfin, au bout de quelques kilomètres encore arriver à
-
Nous aurons parcouru 1050 km en 12 heures.
Nous étions contents d'arriver. Nos Amis nous attendaient ainsi qu'une une petite mousse, avant un premier apéro !
-
- BIS MORGEN ! -
-

16 commentaires:

Luce a dit…

Quel périple! Tant de kilomètres en 12 heures, c'est un record avec tout ces travaux! Pas eu le temps d'arrêts pipi alors! Ben, je ferais pas ça tous les jours...
Bonne journée Claude.

claude a dit…

@ Luce
Non ce n'est pas un reccord puisqu'on est rentrée en 9h30 arrêt pipi compris, mais ça roulait mieux ce lundi ce pentecôte.
Nous avons des Amis très loin. plus de 1000 km en Allemangne et à plus de douze d'avion (d'ici à là-bas nous voyageons 24 heures).
Ne dit-on pas que les voyages forment la jeunesse !

herbert a dit…

Bonjour, Claude.
Finalement tout c'est bien passé.
Vous auriez peu tourner en rond...
Danke viel.
Bis Morgen...

hpy a dit…

Je déteste les routes de la Ruhr et évite de préférence de passer par là. Un détour s'impose. Et dd te confirmerait, s'il était là, qu'il y a plein de routiers pas sympas du tout. Il râle, lui aussi, contre ceux qui doublent même sur la voie de gauche (autoroute), ce qui est pourtant interdit aux PL!

Cergie a dit…

Bravo pour les deux photos du dessus avec une petite prime à celle avec le soleil plus haut > le camion / le cadrage et le reflet sur la chaussée. Quoique vous soyez allés vers le nord à un moment vous étiez vers l'est, l'A86 on prend pour aller à Epinal mais on sort avant l'A1 et qd on va vers le nord on contourne Paris plus au large par la francilienne qui mène de St Ouen l'Aumône à Roissy.
1050kms et deux fois en quelques jours mais pour faire pêter les bouchons avec de chers amis ça valait le coup !

Olivier a dit…

"1050 km en 12 heures" je pourrais pas, deja qu'il faut que je fasse une pause toute les heures...mais c'est sympa d'arriver avec l'apero qui t'attend

☼ France ☼ a dit…

Bonjour et bien tes photos génial.
je pense que tout s'est bien passé donc tout va bien pour toi.
je ne veux plus prendre un avion mais je chercherai un autre moyen pour me déplacer. Ce n'est pas gagné encore!

Merci pour ces photos du soleil car cela fait du bien et oui. Du soleil du soleil j'en veux et à gog
Bisou

Dedene a dit…

Oh la la! Vous êtes courageux! Je vais me rappeler de "STAU". J'aime bien ce mot.
Bon voyage.

perrine a dit…

Tu auras fait un beau et long voyage. Les voyages entretiennent la jeunesse !!
A demain pour de nouvelles aventures.

Bergson a dit…

1200 km et seulement une petite mousse : personne va le croire !!

lyliane a dit…

Tu aurais pu t'arrêter chez ma soeur à Monchengladbach, j'y étais.

Savoyarde a dit…

Quel périple pour arriver en Allemagne !! Tu as dû être bien heureuse d'arriver sur place !!
A bientôt

Miss_Yves a dit…

Les deux photos de "la grosse boule de feu", en avance pour le ciel du vendredi, me plaisent beaucoup.

meretnature a dit…

Humm... impressionnant tout ce temps pour arriver à bon terme ,
bonne soirée Claude
bises

Greener Bangalore a dit…

wow loved the first two pics Claude and even those roads and stuff...also can you please send me the site from which you added that 'bird chirpping'tool on your site?
Thank you

Luke Wiley a dit…

It's nice to go along on your travels!