x

x

mardi, juillet 05, 2011

coquelicot

En pleine ville, sur un terrain laissé à l'abandon.


Sur ce terrain il y avait une usine qui a été détruite. Le terrain était destiné à la construction de 5 pavillons qui n'ont jamais vu le jour. Maintenant ce terrain est à vendre et sur un gros tas de terre très esthétique déposé là en prévision des travaux, ont poussé, parmi trop de mauvaises herbes, quelques fleurs sauvages et une multitude de coquelicots.
Parmi des coquelicot, rouges coquelicot, il y en a qui ont une couleur qui penche vers le pourpre.

C'est la première fois que je vois des coquelicots rouges pourpré, couleur que j'aime bien d'ailleurs.


A DEMAIN !

7 commentaires:

Daniel a dit…

Un coquelicot qui a fauté avec un pavot, Ho! le coquin... Il se passe de ses choses dans les terrains vagues!
A +

Cergie a dit…

Un coquelicot transgénique ? Le terrain est peut-être contaminé ?
Il est bien joli, pastel et transparent un peu, sur un fond doré....

Solange a dit…

J'aime beaucoup cette fleur si fragile, voilà qu'il y aura un choix de couleur maintenant?

Bergson a dit…

et oui la pollution est partout

je te parle pas de la race humain qui n'a plus de spermatozoïde à partir de 2070

herbert a dit…

Bonjour, Claude.
Ils reviennent de loin, ceux-là...
Merci beaucoup.
Je t'embrasse.

L. D. Burgus a dit…

Poppies are some of my favorites. Beautiful shots.

Brigitte a dit…

J'ai eu la même réaction que Daniel, il me semble aussi que c'est un coquelipavot.