x

x

mercredi, juillet 06, 2011

Moussa

Moussa est un personnage très atypique, je veux dire pour ici, car dans son pays il ne l'est pas. On peut dire aussi que Moussa est très typique, je veux dire pour ici, car dans son pays, il ne l'est pas non plus. Moussa ne vient pas du pays de la moussaka. Moussa a la peau couleur mousse au chocolat noir. Né en Afrique, il poussa, Moussa , au sein d'un peuple nomade.


Il faut le voir, Moussa, quand il est ici, dans son habit traditionnel, une sorte de long vêtement de coton que l'on appelle le takakat, le sien est bleu indigo et il porte sur la tête une chèche blanche qui contraste énormément avec la couleur de sa peau, la chèche blanche étant une preuve de respect. La chèche, qui entoure complètement la tête et le coup pour se protéger du soleil, du vent et du sable du désert, est souvent bleu indigo. Le lin ainsi teinté déteint sur les visages, c'est la raison pour laquelle on appelle les Touareg, car vous aurez compris que Moussa est un Targui, les "Hommes Bleus".



Le texte qui suit est tiré du blog de mon Ami Guy, la gazette de Château-du-loir et des environs, sur le net :
""Moussa est un artisan d’art du haut du Niger. Il travail avec 200 artisans dont 70 bijoutiers de la ville de Abalak dans une coopérative artisanale, et vient 2 fois en France dans l’année pour faire découvrir et vendre ses bijoux.


Les bijoux sont tous en argent massif, 925 millièmes et sont fabriqués et ciselés à la main et peuvent être incrustés de pierres (agate, turquoise, onyx, jade) ou bois d’ébène.


Pour celles et ceux qui veulent découvrir les bijoux qu’il fabrique, Moussa vous présentera ses colliers, bagues, bracelets, boucles d’oreilles ….""


Le samedi 2 juillet dernier, je suis donc allée rendre visite à Moussa, sous sa tente, à quelques kilomètres de la maison. Je lui ai acheté des boucles d'oreilles et une petite bourse en cuir faite par les Femmes de là-bas. Je l'avais vu, plusieurs semaines auparavant, sur le marché de la ville.





. Le cérémonial du thé est une manière de montrer l’hospitalité et un prétexte pour discuter avec le visiteur de passage. Refuser un thé ou de ne pas boire les trois thés est jugé impoli. En effet les mêmes feuilles de thé vert sont utilisées pour confectionner trois services à la suite ; «Le premier thé est amer comme la vie, le second est fort comme l'amour et le dernier est doux comme la mort».


Je n'ai pas eu le plaisir de partager le thé avec Moussa, Je suis arrivée très en avance et il était en train d'installer ses bijoux en vue d'une exposition.



Voici ce que fabrique Moussa :
























Merci Moussa, de m'avoir donné la permission de faire ces quelques photos. Il a été convenu que je lui porte, chez, lui, ici, à Château-du-Loir, une copie de cette publication.


Moussa est un grand voyageur. Il me disait que même en Europe, il était nomade. Quand il est en France, sa base est à Château-du-Loir.


Ici, depuis plusieurs années, Moussa est une figure locale.


Voici son blog : temet.canalblog.com


A DEMAIN !

23 commentaires:

Chipie a dit…

Ce serait sympa de prendre un thé avec Moussa...

Olivier a dit…

"Le cérémonial du thé" est toujours un moment important, cela rapproche les gens. Il a un beau sourire et ces creations sont tres belles

Dedene a dit…

Les Touareg sont des beaux et braves gens. Ces bijoux sont très beaux. J'ai craqué pour le premier collier.
Je lui souhaite tout le réussite pour promouvoir le travail de son peuple.

Daniel a dit…

Belle découverte de "Moussa"...
Que veux tu, nul n'est prophète en sont pays!! un artiste!!
Bonne journée a +

*Honest Abe a dit…

Well done. Nicely photographed. Love his work too.

Nefertiti a dit…

ho merci bcp du partage et ses bijoux sont fabuleux,je file voir son blog,bonne journee !

hpy a dit…

Je prendrais bien un thé, surtout que je viens de déjeuner.

Richard a dit…

Merci, Claude, de nous avoir amenés sur le stand à Moussa.
Tu es un puits de science à toi seule. Je me sens progresser de jour en jour.

Fifi a dit…

Un chouette reportage pour Moussa et pour nous et quel beau sourire il a pour remercier la photographe !

Thérèse a dit…

Moussa a une belle collection de bijoux a vendre... j'aurais craque pour une bague. Qui sait si il ne passera pas a Chandler... si oui alors je m'arrangerai pour boire le the avec lui et parler de toi.

Simo a dit…

Moussa tire le mouton,il tire,il tire mais impossible de le faire sortir,ça me rappelle un personnage de lecture en 3ième en 1987,bonne soirée Claude.

Solange a dit…

Je crois bien que je me serais acheté des boucles d'oreilles. Après le thé bien sûr.

Miss_Yves a dit…

Les pensées qui accompagnent la cérémonie du thé sont très profondes ...
les colliers et les bagues me plaisent beaucoup!
Et quel sourire radieux!

Marguerite a dit…

Tu es arrivée en avance pour le thé mais tu as eu le temps de beaucoup discuter avec Moussa et de l'écouter expliquer sa vie. Ce qu'il t'a montré est ravissant.
J'ai encore une petite robe comme cela, bleue, que notre boy avait cousu pour un de mes frères en Côte d'Ivoire. C'est facile à faire, en T mais c'est seyant.

Marguerite-marie a dit…

bravo à Moussa pour ses beaux bijoux je crois que j'aurais craqué pour ses colliers. Bravo à toi Claude pour ce reportage si sympa

Cloudia a dit…

Tres exotique,


Aloha from Waikiki

Comfort Spiral

><}}(°>


> < } } ( ° >

< ° ) } } > <

claude a dit…

Nathalie a dit...

J'ai adoré ce beau portrait que tu fais de Moussa, son costume, sa personnalité, ses bijoux.

Bergson a dit…

superbes bijoux : nous attendons la photo de tes oreilles décorées

Miss_Yves a dit…

200 artisans, 70 bijoutiers:sa petite entreprise ne connaît pas la crise!

L. D. Burgus a dit…

What a great smile and I do like the things he is selling.

herbert a dit…

Bonjour, Claude.
Moussa est à l'honneur.
Merci beaucoup.
J'espère que tu as acheté tous ses bijoux...Ils sont si tentants...
Bonne journée.
Je t'embrasse.

Cergie a dit…

Je te mets le comm arrivé par erreur sous mon pélican, Claude, je l'aurais bien mis avec le lien vers Nazzareno mais il faudrait que je me déconnecte :

Nazzareno a dit :

Un beau post, intéressant et vraiment riche de renseignements. Il me plaît Moussa, son sourire et sa marchandise.
La cérémonie du thé est belle et pleine de sens mais moi je me contente des premier deux, pour le troisième je préfère attendre quelque an....!
Un salut une embrassade et un baiser

7/7/11 10:04

Bon je garde les compliments pour le beau post, l'embrassade et le baiser (si tu veux bien partager)
:)

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Si tu viens à Avignon, tu en verras deux. Ils ont la coiffure bleue également. Ils sont souvent installés place des Carmes, près de l'expo de Martine, justement... :D)