x

x

lundi, mars 09, 2009

Grivette et Merlive


Je suis sortie de desous cette haie
Pour voir ce qu'il y avait dans ce jardin.
Je suis la Grive, et je m'appelle Merlive.
Je suis très coquette.
Rien à voir avec Grivette, la Merlette,
Voyez donc !

Elle est habillée tout de marron gris
Alors que moi, je suis en chiné beige marron.

Je pose volontiers pour la photo,

Car avant jamais ici je ne vins,

Alors que Grivette, la Merlette,

peu fière de sa personne

Picore je ne sais quel grain.

Il paraît que plein de Merlettes viennent dans ce jardin.
C'est tant mieux !
Car ne dit-on point :
Faute de Merlettes on mange des Grives !
A + !

25 commentaires:

mickymath a dit…

de bien jolies photos! j'adore les oiseaux, comme tous les animaux d'abord!
merci ma chère Claude, je t'embrasse! micheline

Olivier a dit…

Je suis content, j'ai appris un mot : "Merlette". Je m'étais jamais pose la question de la femelle du merle, je croyais que c'était aussi merle..
Post très poétique, l'arrivée du printemps te donne des ailes littéraires.

chére claude, je vais me permettre une "little little" critique. la couleur choisie pour le texte est assez illisible (enfin pour moi).

Cergie a dit…

Sympa ton histoire, et malicieuse comme toujours. Nous avons un cousin, pas à la mode de Bretagne bien qu'il vienne de Brest, le mari d'une cousine de mon mari.
Il s'appelle Bruno et pourtant c'est un vrai roux de chez roux. Son père n'a pas osé le déclarer Erwan comme sa mère voulait ; de ce temps là, on était plus timoré que maintenant avec les prénoms régionnaux. Portant cela aurait été très bien avec son nom de famille.

Daniel a dit…

Ah!!! la cuisinière est toujours là...J'espère qu'elles ne sont pas passée a la casseroles les "p'ov" bêtes... mdr A + ;-)))

Miss_Yves a dit…

Tu as vraiment le chic pour photographier des oiseaux ...Et tu les connais bien , de plus!

Amusante *contrepèterie, dans le titre !
* Un terme qui fait toujours rire ...

(Je rejoins Olivier: je n'avais même pas vu la légende...)

alice a dit…

Si tu as la visite des grives, tu as sans doûte des escargots dans ton jardin. Stop! Je t'entends déjà penser "Des escargots? Damned! Vite, mes granulés mortels!" Non, non, non! Les grives vont les manger en cassant leur coquille sur une pierre plate ou sur les dalles de ton allée. Si les escargots sont empoisonnés, les grives le seront aussi :-((

Marguerite-Marie a dit…

et la merlette sait-elle "qu'à défaut de grive on mange du merle"?

Marguerite-Marie a dit…

je suis comme olivier je n'avais pas lu la fin!!!

Peter a dit…

Grives ou merles? Comment voit-on la différence ! D’abord il va falloir un jardin je suppose !

Thérèse a dit…

Tu ne vas pas trop aimer mon commentaire... petite avec la carabine nous chassions merles et grives mais bientôt je ne choisissais plus que les grives celles-ci étant bien meilleures sous le palais... quelque chose que je n'experimenterai probablement jamais plus...

Solange a dit…

Tes histoires d'oiseaux sont intéressantes et me renseigne. Il faudrait que j'apprenne à les connaitre par leur nom.

hpy a dit…

ALice a raison pour les escargots. PArfois on entend un toc toc bizarre, et avant de comprendre que ce sont les oiseaux qui cassent les escargots contre des pierres, on peut chercher longtemps.

Catherine a dit…

Une 3ème parisienne qui doit avouer ses lacunes en ornithologie. Je suis bien contente de prendre des cours de Merlettes et de Grives.

Alors si on veut faire des photos, il faut les appâter avec des escargots. Bon à savoir. Et les escargots, à Paris, je les trouve comment ? Faut que je fasse pleuvoir : )

Carole a dit…

Bon et bien si je comprends bien je suis la 4ème parisienne....
Heureusement que tu es là pour nous apprendre tout ça !
Mais je tiens quand même à dire qu'en bas de chez moi il y a un grand grand parc et que l'on peut y entendre les merles chanter ! donc si j'ai bien compris, si il y a du merle, il y a aussi des escargots...
A bientôt pour la leçon suivante !
Carole.

Abe a dit…

Your photograph looks very similar to our Brown Thrasher bird. I will have one of them on my birds blog tomorrow.

melanie a dit…

Quelle chance tu as de pouvoir "saisir" des oiseaux. Moi je n'y arrive pas. Pourtant, dans mon chêne, la mésange bleue et l'écureuil roux me prennent au défi d'y arriver !

lyliane a dit…

Je ne mangerai que des merlettes, car je ne vois pas beaucoup de grives dans mon jardin! mais c'est bon le pâté de merle, j'en ai mangé en Corse.

Cloudia a dit…

Aloha!

perrine a dit…

A la campagne, une diversité d'oiseaux se remarque. heureusement qu'ils sont là pour nous nous changer la vie parfois.On les regarde, les admire, ils ne se plaignent pas, ils semblent s'accomoder de leur existence.

Marie a dit…

Misère, on ne mange ni grives ni merles, on les laisse voler au soleil :-)))
Très mignon ce post!

Bergson a dit…

on ne mange rien pourtant elles vont encore nous niquer toutes les cerises

ALAIN a dit…

Ta grive, elle est bien camouflée ! Et toi tu t'étais cachée derrière le palmier ?

Catherine a dit…

Bonsoir Claude.
En fait, je devrais dire Bonlour, vu l'heure.
Je passe t'adresser un petit coucou, puisque dans ton comment. tu semblais ne pas avoir le moral.
Tu vois, c'est pas loin d'être la pleine lune, il est tard, enfin tôt, et moi non plus je ne dors pas. Alors, je BLOGUE.
Je te souhaite une bonne fin de semaine. A bientôt sur ton prochain post.
J'ai trouvé à Paris des petits Merles, enfin je crois, je les posterai sous peu; Vous me direz vous les spécialistes S-Oiseaux si je ne me trompe pas.

Marie-Noyale a dit…

Il y en a du monde a la cantine!!
Cela doit gazouiller dur le matin par chez toi!!!
J'espere que tu iras mieux demain.
Bises Oceanes.

Luke Wiley a dit…

A skilled capture of this bird!