x

x

jeudi, juin 28, 2018

panique du matin

Après mon retour galère du Poitou mardi après midi, après la très mauvaise nuit qui s’en est suivie, non pas à cause d’un mauvais rêve où un camion aurait accroché ma voiture, non, mais à cause Miss Moon, en général, le lendemain, je n’ai pas les idées très claires.



Aussi hier matin, ayant quitté mon post d’internaute relativement tôt par rapport à d’autres jours, je me suis installée dans mon fauteuil avec mon cappuccino au caramel et mon maquillage pour me faire de beaux yeux. Puis avant même d’avoir fini ma boisson chaude, étant prise d’un élan de courage, je fais les carreaux de la fenêtre du salon, puis sur ma lancée, je décide de dépoussiérer le haut de l’argentier et tout ce qui est dessus.



Sans stress aucun, après avoir tout bien nettoyé, je remets tout en place, et là, un éclair de lumière a traversé ma petite caboche , et je me dis à moi-même « Mince ! On a rien à manger ce midi ! Il n’y a plus de salade dans le frigo ! ». La panique me prends et je coure dans ma cuisine. J’avais envisagé de faire une salade piémontaise à ma façon. Il est déjà 10h15 -



Je sors deux œufs frais du frigo, les mets dans de l’eau chaude 5 minutes avant de les faire durcir, je prépare ma sauce, coupe 3 pickles en rondelles, je mets de l’eau à bouillir dans une casserole pour les œufs, j’épluche mes patates, les lave, les coupe en morceaux, les œufs sont durs je les refroidis avec de l’eau et des glaçons. J’entends ma machine à laver essorer, va me falloir aller étendre mon linge afin que je ne le sorte pas froissé de la machine, je mets à cuire les patates et les refroidis à plusieurs fois, j’écale les œufs, les coupe dans la sauce, je mets des dés de jambon dans le saladier, et je vais étendre quelques pièces de mon linge seulement car je veux pouvoir surveiller mes patates sur le feu.



Il est onze heures, je préchauffe mon petit four pour cuire une petite baguette, pendant que les patates finissent de refroidir, je vais étendre le reste de mon linge, les patates sont froides enfin pas tout à fait mais tant pis, je les mets dans le saladier, je tourne et le mets au frigo. j’enfourne le pain, et là, je respire, je suis dans les temps.




J’ai bien mérité ce qui suivra, car je ne sais s'il fait chaud dans le Piémont à cette époque, mais hier dans ma cuisine, il y faisait chaud comme en Toscane.



Comme tout ce que je fais en vitesse, ma salade était super bonne, même pas besoin de rectifier l’assaisonnement.

***

17 commentaires:

Cergie a dit…

Rien de mieux que de faire avec ce qu'il y a pour se régaler. Tu aurais pu avoir à faire à déjeuner pour un invité surprise cela aurait été pire psychologiquement
Ce message me rappelle le tag qu'avait lancé HPY en 2007 (déjà !) : faire un repas avec les moyens du bord (voir ICI). Cela me fait penser que mes groseilles roses ont peut-être mûri depuis que j'ai cueilli les rouges

ELFI a dit…

championne! ... bonne journée! bises

Cergie a dit…

A propos d'Hpy, elle nous manque y a pas. Je me demande ce qu'elle aurait dit de ton message d'hier sur les gros culs

claude a dit…

@ Cergie
Heureusement que nous n'étions que deux à déjeuner.
ça s'est passé sur Face de Bouc. On a échangé car un peu piquée par mon propos.
Je ne mets pas tous les chauffeurs routiers dans le même paniers mais y en a franchement, des super dangereux. Les autoroutes ne vont bientôt plus appartenir aux automobilistes.

@ ELFI
Merci ! Bonne journée et bises !

Daniel a dit…

Coucou Claude.
Allons bon Séléné a failli te priver de repas !
Ne jouerait tel pas l’église avec le vendredi saint ?
Quoi que une bonne diète peut avoir des vertus.
Bises, belle journée, A +

hpy a dit…

Non Claude,pas piquée par tes propos, car j'en ai l'habitude. Seulement parfois il faut aussi les défendre, car il n'y a personne pour le faire. Tout le monde leur tape dessus, et pourtant ce sont des gens comme les autres. Le problème pour l'automobiliste lambda quand il voit un camion, c'est la masse, car avec la masse il n'a plus les bonnes perspectives.

claude a dit…

@ hpy
Moi, je défends ceux qui se comportent bien sur les autoroutes, ceux qu'on pourrait appeler encore "routiers sympas" mais franchement il y en a d'autres qui sont assez dangereux. Si l'automobiliste ne se rend pas compte de la masse d'un camion, certains chauffeurs se foutent complètement des automobilistes, à la limite on les gêne, enfin certains.
Je sais qu'ils sont pris par le temps de route qu'on leur impose sûrement, mais quand même ! Certains sont un danger pour eux-même et pour les autres.

Josette T a dit…

tu es speed aussi et même quand madame la Lune te retiens dans ses bras !
zut déjà 10 h et le linge ne tourne pas encore !!!
bises

Marie-Paule a dit…

Viens vivre en Grèce Claude!
Ici on déjeune au plus tôt à 14h!!! Cela laisse toute la matinée pour ne pas stresser lol!!!
Ta salade me fait bien envie cela dit!
Et cool aujourd'hui...

Miss_Yves a dit…

Cauchemar en cuisine !
Épreuve réussie !

Mitou La Bretonne 56 a dit…

Mais tout est bien qui fini bien je pensais que tu avais fin par oublier les patates sur le feu où quelques choses du même genre ! lol
gros bisous
MITOU

Luce a dit…

Bonjour Claude,
Je vois que chez toi, on peut toujours arriver à l'improviste, il y aura toujours de quoi se mettre sous la dent en peu de temps. C'est pratique!
Moi aussi je crains les camions sur la route, comme toi j'ai déjà vu des routiers inconscients au volant. Naturellement il ne faut pas les mettre tous dans le même sac et il ne se passe pas une journée sans voir des automobilistes le téléphone à l'oreille ou les yeux baissés sur leur smart sans doute. Il faut redoubler d'attention pour les autres sur la route.
Bise, bonne journée Claude.

Nini a dit…

J'ai pas trouvé de panique dans ton histoire .... tu t'y es pris à temps, si non tu mangeais un peu plus tard !!!
Gros bisous, belle soirée

Claudine Le Bagousse a dit…

Coucou
On va dire Bravo pour ton organisation au top !!!!
Et en plus je suis sure que c'était très bon !

Bonne journée Claude
Bises

Fifi a dit…

Tu as entretenu le suspens jusqu'au bout :-)
Bravo Claude, comme toujours !
Il est 11 heures, je vais de ce pas vers ma cuisine :-)

nadette a dit…

voici une salade que j'adore, une matinée fort occupée, bravo

Thérèse a dit…

J'ai l'impression que l'on ne pourrait jamais te surprendre en venant à l'improviste. Il y aurait toujours un bon repas de prêt... pour ma part je cuisine souvent en prévoyant plus et en congelant au cas où... et je dois dire que cela m'aide sauf pour le côté Fromages... je n'ai jamais de variétés et dois souvent aller en acheter lorsque j'ai de la visite surprise...