x

x

mardi, août 13, 2019

la machine à piquer

Vous avez déjà vu le coffre, bien voilà la machine toute flambante après un bon nettoyage et posée sur son coffre tout beau tout joli lui aussi.
.



Mon Chéri et moi avons fait des recherches concernant cette machine. Selon "Vor" pour marche avant et "Rück" pour marche arrière, on en a déduit que c'était une machine de fabrication allemande.
C'est une machine  à main (vu la mention sur le verrou de la fermeture du coffre DGRM, elle aurait été fabriquée avant 1918 - D'après ce qu'on a pu voir et lire on en déduit que c'est entre 1885 et 1910 -.

L'usine se trouvait à Durlach en Allemgne. Max Carl GRITZNER, Autrichien de naissance a émigré aux Etats Unis où il a vraisemblablement travaillé chez Singer. A son retour il fonde en 1872 avec son Père la GRITZNER-Werke qui commence à fabriquer des machines à coudre. Il se pourrait donc que ma machine soir encore plus ancienne.

C'est donc une machine à coudre  à main à navette vibrante * et elle a certainement été montée sur un meuble  avec une pédale selon les trous creusés dans le socle.
.

*La navette est l'ancienne canette de maintenant.




On a pu constater que ces machines anciennes portaient des noms différents,  tels que Selecta, Vesta et bien d'autres, peut-être des sous marques. Nous avons lu que certaines machines auraient été anonymisées car un nom de consonance allemande aurait pu perturbé le marché. Est-ce à cause de la guerre contre la Prusse ou celle de 1914-1918, da, ist die Frage ! Nous n'avons pas élucidé le nom de HORLA indiqué sur le coffre et encore moins celui qui est sur la machine : HorlaOB. Was ist das ?




Hier, j'ai cousu un petit sachet dans lequel je mettrai de la lavande et cette nuit, j'en ai commencé un autre. Je vous monterai cela plus tard. Il est à noter que je n'ai pas eu besoin de mon Chéri pour tourner la manivelle.
***

10 commentaires:

Daniel a dit…

Coucou Claude.
"Et moi pendant c'temps là, j'tournais la manivelle
Et moi pendant c'temps là je chantais dans les bois
La la la la la la"
Bonne couture.
Bises, A +

Miss_Yves a dit…

La marque m'a frappée à première lecture car j'ai pensé à la nouvelle de Maupassant: le Horla .
Belles photos, claires et nettes.

Marie Poupées Créations a dit…

Bonjour Claude , j'ai suivi les étapes de nettoyage , elle est à présent magnifique et je suis sure qu'elle a bien cousu ton sachet ;-) Je pense aussi que la consonance allemande devait déranger à cette époque !
Je te souhaite une bonne journée et de réaliser de belles créations avec ta nouvelle machine . Bises amicales

Elisabete a dit…

Une antiquité précieuse!
Bisous

Thérèse a dit…

Idem que Missive pour la Horla...
Superbe remise en forme. Tu vas encore coudre des trésors. Les allemands sont imbattables avec leurs machines. Nous avons une Pfaff depuis 1981 qui roule toujours et j'ai réalisé tonnes de rideaux pour nos différents lieux d'habitation et des dizaines d'habits pour nos garçons quand ils étaient petits car il était difficile de trouver quelque chose de mignon à l'époque en Arizona jusqu'à l'apparition de la marque Oshkosh.

ELFI a dit…

..et en plus, ça fonctionne! super!

L. D. a dit…

It is a wonderful looking machine. My mom started out with a treadle machine and then bought self a Singer.

Tilia a dit…

Hello Claude ! guerre de temps pour les blogs en ce moment, mais je suis régulièrement tes billets et l'histoire de ta machine m'a fortement intéressée. Tu me connais, "Horla" étant une énigme, j'ai fait des recherches de mon côté ;-)

Tout d'abord, j'ai trouvé l'annonce récente d'un particulier sur LBC qui vend une Horla similaire à la vôtre. Seule différence, elle a le support pour la pédale au pied. Ce vendeur étant prêt à donner tous les renseignements sur sa machine, tu pourrais peut-être le contacter pour comparer ses infos avec les tiennes...

Concernant la marque Horla, j'ai trouvé sur un site anglais de collectionneurs de machines à coudre anciennes cette page qui présente des publicités (toutes en français et illustrées) pour les célèbres machines New-Hope "Horla", qui (si j'ai bien compris) sont rattachées à la New Home Sewing Machine Company.

Il existe par ailleurs un site très complet sur cette ancienne fabrique, avec moult illustrations et schémas détaillés sur les différents modèles de machines. Ce qui me paraît très intéressant...

Et pour finir, une carte postale d'époque montrant les immeubles de cette entreprise, qui était basée à Orange dans le Massachusetts.

Alors, à toi de voir si cette piste américaine des New-Hope "Horla" rejoint, ou non, le parcours de Max Carl GRITZNER...

Bonne lecture, bises et bonne journée :-)

Mitou La Bretonne a dit…

Elle est magnifique la marque ne dit rien à Claude qui a pourtant ses origines en Allemagne mais il est vrai que les hommes ne s'intéressent pas beaucoup à la couture !
gros bisous et bon week end du 15 août
MITOU

Nini l'Alsacienne a dit…

Elle est belle !!! et tu piques encore avec cette machine ???
Gros bisous, belle soirée