x

x

vendredi, juillet 03, 2009

an old american farm

Le père de Julia, Lewis, était un gros fermier (en plus qu'il exerçait la profession de charpentier). Il possédait beaucoup d'ACRES. Il a vendu une grande partie de ses terres en terrains à bâtir. Il a conservé une parcelle qui d'un côté est une pâture et de l'autre un grand potager avec beaucoup d'arbres fruitiers. C'est James, le frère de Julia qui fait et entretient ce grand jardin avec l'aide de son fils et des cousins.

De ce passé, il reste quelques vestiges mais certains engins servent encore à préparer le terrain du jardin, ainsi que, je pense, celui de Julia et Larry, avant les plantations, et au traitement des arbres fruitiers.




En effet, Lewis, James et Julia habitent les uns à côtés des autres. De ce fait, il y a toujours quelqu'un pour s'occuper du jardin des autres et des bêtes.


Pauvre petit veau, ainsi que les cochons, ils finiront au congélateur.

C'est toujours meilleur chez le voisin.

MEUH !

A DEMAIN !

16 commentaires:

Peter a dit…

... et les vaches n'ont même pas un accent américain! Tu nous montres bien une "autre" Amérique, sans doute aussi très vraie!

Olivier a dit…

nous voila presque dans un musée de la ferme. Donc les vaches américaines ne mâchent pas de chewing-gum ;o)

Daniel a dit…

Voici du matériel digne de constituer un début de musé.
Comme çà tu as joué à la fermière? (Pas comme marie Antoinette tout de même... MDR)
J'arrête mes taquineries.
bonne journée. A + ;))

hpy a dit…

Le cochon est noir et blanc pour faire plaisir à tout le monde!!! (Bon, je m'arrête là!)

Miss_Yves a dit…

"Dans la ferme de mac Donald" (air connu)
Super visite !

Carole a dit…

Je me souviens d'un feuilleton : les arpents vert !
Je ne sais pas pourquoi, ton message m'a tout de suite fait pensé à ce truc et pire encore, je crois bien que j'ai la musique en tête !

perrine a dit…

Où est passée la bannière de l'hérisson ! il était adorable avec
son oeil ouvert . As tu de ses nouvelles !
Du matériel ancien, bien retapé il a encore la côte pour la déco dans les pelouses. Des vaches sans cornes ! je pensais que cela était bien de chez nous ! eh bien non ! un cochon noir et blanc, ce n'est pas un corse par hasard !
enfin j'arrête ma critique et dis un grand merci à Claude
Bonne journée orageuse !!!

Solange a dit…

La vrai campagne. Moi je ne pourrais pas manger un animal que j'élèverais. Je deviendrais végétarienne.

Thérèse a dit…

Bon tu auras contribué à l'éducation d'Olivier!
C'est d'un triste toutes ces fermes qui disparaissent autour de nous... ]
J'aime beaucoup beaucoup la photo "c'est toujours meilleur chez le voisin."
Bon week-end!
L'épisode bancaire n'est-il plus qu'un mauvais souvenir?

meretnature a dit…

Bonjour Claude ,c'est agréable ce retour aux sources , et bien dépaysant , ça nous change de nos villes.. je te mets dans mes liens , j'espère que cela ne te dérange pas
bonne soirée

Bergson a dit…

attention il y en a un qui s'échappe prends vite ton cheval et ton lasso Claude

Mais c'est un bandeau par jour !!!!

L. D. Burgus a dit…

My Dad had a red Farmall tractor and my uncle had the Ford fordson tractor, the grey one. I was a farm boy until I went to college. I like your pictures.

Abe Lincoln a dit…

I like to see these scenes, and this farm machinery and the farm animals. I like them all. You did an excellent job taking all of these photographs.

Marguerite-Marie a dit…

c'est parti pour le voyage et je dois dire que j'aime beaucoup et j'attends la suite.

Cergie a dit…

Le pig est dans un platre ou une coque, non ? Il est very weird et a l'air malheureux.
Les farmers sont obligés d'être des carpenters et de savoir tout faire je crois.

La rose apricot en bandeau est superbe, elle s'ouvre sur notre nez sans nous piquer mais elle embaume. Elle est de là bas, dis ?

Müge Tekil a dit…

C’est très triste effectivement de penser que ces pauvres animaux seront servis dans des assiettes qqs temps plus tard …