x

x

samedi, juillet 25, 2009

Promontory Summit

Il est un endroit aux Etats-Unis où un jour un train en rencontra un autre et qui fit que la ville de Sacramento, en Califormie, fut reliée par le chemin de fer à la ville d'Omaha, dans le Nebraska. C'est à PROMONTORY SUMMIT.
Il est endroit en Utah où vous pouvez visiter un musée avec diaporama qui relate cette formidable aventure, et voir une reconstitution de cette fabuleuse rencontre (vois les vidéos en fin de post).


C'est le Golden Spike National Historic Site.





En Californie, l'idée d'un transcontinental chemina dans l'idée d'un jeune ingénieur, Theodore Judah. En 1862, il étudie le projet d'une route à travers la Sierra Nevada et persuade les riches négociants de Sacramento de construire le Central Pacific Railroad. Cette année là, le Congress autorisa la construction de cette foie ferrée.

Le Central Pacific commence à oeuvrer en Janvier 1863 et l'Union Pacific en Décembre, mais il est mis un frein à ce début de travaux en raison de la Guerre Civile.
Les travaux ont repris à la fin de la Guerre de Sécession en 1865.

Le Central Pacific a fait travailler plusieurs milliers de Chinois.
L'Union Pacific a employé des immigrants Irlandais, Allemands et Italiens, des Vétérans des deux bords de la Guerre Civile, et même des Indiens, ce qui a représenté en 8 et 10000 travailleurs.
Au milieu de l'année 1868 le Central Pacific avait traversé la Sierra Nevada et installé 200 miles de voie, et l'Union Pacific avait couché 700 miles de traverses et de rails à travers les plaines.
1 mile = 1.609344 kilometers
Comme les deux équipes s'approchaient de L'Utah, le Congress déclara que la jonction se ferait à Promontary Summit (au nord du Lac Salé). Et c'est ainsi, que le 10 Mai 1869, les locomotives 119 de l'Union Pacific et la Jupiter du Central Pacific se rejoignaient sur une même voie.
Un crampon d'or (golden spike) fut symboliquement posé et un piton d'acier final fut enfoncé pour connecter les deux lignes de chemin de fer.
Le Central Pacific a posé 690 miles de voies, l'Union Pacific 1086 miles. Les deux Compagnies ont traversé 1.776 miles, soit 2858 kilomètres, de déserts, de rivières et de montagnes pour relier l'Est à l'Ouest.

La locomotive "Jupiter" du Central Pacific venant de l'Ouest


vestige

la locomotive 119 de l'Union Pacific venant du Nebraska

reconstitution de la rencontre.
vidéos faites par un temps était gris et pluvieux.

video




video

BON WEEK END ET A MARDI !

21 commentaires:

Luce a dit…

ET j'entends siffler le train...
Séquence nostalgique et je la préfère au pinpon des TGV que je ne prends jamais d'ailleurs; ce voyage nous réserve toujours des surprises agréables; bon WE Claude.

Daniel a dit…

Quel beau retour sur l'histoire...
Magnifique la Loco...
Bien la vidéo, tu utilise ton APN ?
Bon WE A +

Delphinium a dit…

on peut dire que claude ne nous mène pas en bateau sur son blog mais qu'elle y va de son petit train-train. :-))

Miss_Yves a dit…

Très beau voyage dans le temps, avec de belles photos anciennes et modernes !

I ne manque que les bons vieux problèmes de trains de l'école primaire d'autrefois, LOL!MDR

Mardi, je serai partie en vacances,SANS ordi et une programmation automatique prendra le relais, donc c'est plus tard que je répondrai aux comm .

Je suis contente que ma petite série sur Millet plaise !

France a dit…

Bonjor et merci nous faisons marche arriere super ces photos

Abe Lincoln a dit…

Fabulous photos of the locomotives and history.
Pick a Peck of Pixels

Solange a dit…

Une voie qui relie deux points est toujours un grand moment dans l'histoire de l'Amérique. Merci pour ce voyage dans le temps.

Nazzareno a dit…

Un voyage fantastique, à moitié route entre "Retour au futur III" et "Il était une fois le west".

perrine a dit…

de magnifiques vidéos et de beaux trains.
J'aime la choche de jupiter.
Bonne soirée

Cloudia a dit…

Wonderful post, Claude!!!!!

Aloha-

Comfort Spiral

Luke Wiley a dit…

I can't imagine building a rail road back then!

meretnature a dit…

Bonjour Claude, merci pour ce retour en arrière
Les trains ont toujours été pour moi un moyen de locomotion magique et j'aime beaucoup revoir l'évolution à travers les temps
bonne journée

ALAIN a dit…

Cela me donne envie de relire un Lucky Luke : "Des rails sur la prairie".

Marie a dit…

C'est magnifique. Merci de nous faire voyager dans le temps et l'espace....

Olivier a dit…

on s'attendait de voir une attaque des trains par des gangsters à chevaux ;). superbe ces locomotives a vapeur, et merci pour les videos

melanie a dit…

De beaux trains, semblables à des jouets ! Et une belle histoire de rencontre entre les humains. Ah si le monde ne recelait que des histoires comme ça, la vie serait belle pour tous ...

lyliane a dit…

Des sacrés hommes quand même ces pionniers!!et ce n'est pourtant pas si vieux que cela.
Bonne semaine pleine "d'en train".

Cergie a dit…

Tu es une excellente conteuse Claude et tu sais partager ce que tu as vêcu. Nous sommes allés tu t'en sopuviens en Californie l'année dernière et avons été à Truckee et à la Donner Pass que l'on voit sur la ligne ; j'ai beaucoup aimé et je n'en ai pas parlé sur "Cergipontin"

Bergson a dit…

un seul mot tchou-tchou !!!

hpy a dit…

Les vieilles locos (loco = fou en espagnol) sont très belles en photo, mais les banquettes devaient être bien dures au début du fer.

Vagabonde a dit…

Un bon petit récit sur l’histoire du chemin de fer aux US, hélas je crois bien que depuis ce temps la, le train d’ici n’a pas fait trop de progrès. Quand je suis arrivée aux Etats-Unis je ne pouvais pas croire qu’il n’y avait presque pas de trains. Par exemple ici à Atlanta il n’y a qu’une ligne, très lente, qui va uniquement à la Nouvelle Orléans sur le sud et New York sur le nord, et une fois par jour, c’est tout. En Alaska j’ai pris un train de Denali à Whittier, et c’est pareil, un seul train and il ne marche qu’entre la mi-mai à la mi-septembre.