x

x

lundi, juin 18, 2012

travaux manuels

Celles d'entre vous, amies blogueuses, qui êtes de ma génération, vous avez sans doute eu, comme moi, à l'école primaire, des cours de travaux manuels.
Nous y apprenions à broder, à faire des jours et à coudre.
La Maîtresse nous enseignait l'art de faire des coutures de toutes sortes, dont la fameuse couture anglaise, des points différents, comment froncer, comment faire un ourlet, des plis, surfiler, coudre un bouton et faire une boutonnière et pourquoi pas une bordure en dentelle.

Cet enseignement a fait de nous, peut-être des couturières professionnelles en herbe, ou des ménagères capables de faire de petits travaux de couture pour la maison. Je crois même avoir appris à repriser les chaussettes.

Voilà une petite taie d'oreiller confectionnée, à l'Ecole Primaire de l'avenue Parmentier à Paris. Ce devait être en CM1 ou CM2,...

c'est vous dire s'il y a longtemps. L'important est que je ne n'ai pas perdu la main.

14 commentaires:

Olivier a dit…

deja doue avec tes 10 doigts ;)

Delphinium a dit…

Oui j'ai eu des cours de travaux manuels. J'ai appris à coudre et à tricoter mais aussi à scier du bois. Et j'ai toujours été très nulle, je n'aimais pas la prof et elle me le rendait bien. J'ai quand même gardé quelques petits travaux manuels en souvenir.

Cergie a dit…

Une petite merveille... J'avais le premier prix de couture en général ; en 3ème c'est sûr, où la prof me faisait broder des chasubles de prêtre en plus.
Je trouve que la parité devrait obliger les garçons à faire de la couture en classe si les filles font, je ne sais plus comment cela s'appelle, au collège... Du coup même les filles ne savent plus se dépatouiller.

Daniel a dit…

La dentelle, tu l'avais confectionné aussi?
Bonne semaine A + :))

Peter Olson a dit…

Moi aussi, j’ai appris à l’école de repriser les chaussettes. Pourtant, aujourd’hui, dès qu’il y un petit trou, elles partent à la poubelle. Chez toi aussi ?

Flo de Sendai a dit…

Waou, c'est tres joli !
Mais j'ai beau etre a peu pres de la meme generation je crois, je ne me souviens pas d'avoir fait des choses aussi compliquees a l'ecole...

ELFI a dit…

j'ai appris à repriser les chaussettes..en agrandissant le trou d'abord!! ! une institutrice spéciale!

Chipie a dit…

Moi qui ne suis pas du tout manuelle, je suis toujours admirative devant de tels travaux...

Tilia a dit…

Excellent travail, élève Claude !
Je suis étonnée de voir la finesse de cet ouvrage.
J'ai fait le CM1 et le CM2 à l'école laïque et je n'ai aucun souvenir de cours de couture. Par contre au pensionnat religieux où j'ai continué ma scolarité, oui. Mais pas d'ouvrages aussi sophistiqués, plutôt des petits napperons brodés au point de tige ou de chaînette.

Bises et bonne soirée, Claude

Laure a dit…

Avenue Parmentier... juste à côté de chez moi !!
Joli travail... moi je n'ai jamais appris tout ça... suis nulle avec mes 10 doigts !!!
Bisous ✰✯✮ Laure ✮✯✰
http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

Solange a dit…

Et ça a été bien utile, aujourd'hui on ne montre plus tien de cela.Tu as dû avoir un cours encore plus avancé, parce que tu es très habile.

Latil a dit…

C est bien fait ton oreiller, j étais dans une école primaire, mais pas de travaux pratiques, c est dommage. J ai vu que Delfy fait des patchwork avec sa nouvelle machine, et dans le village avec une copine elles ont organisé une soirée couture, avec beaucoup de succés, 40 femmes se sont rassemblées aussi des villages voisins.
Bonne soirée Claude
Latil

perrine a dit…

eh oui nous faisions un brin de couture en primaire. Cela est fini !!
Bonne soirée

beatrice De a dit…

Oh que oui j'ai appris tout ça ! Même à repriser les chaussettes, à la maille en reconstruisant la trame. Mais à l'époque, cela valait la peine ! Actuellement la matière est devenue tellement camelotte.

A la maison, nous n'étions pas riche, et je me rappelle la joie quand j'ai étrenné la jupe en coton faite à l'école.

j'ai redécouvert le tricot à Londres. J'en ai réalisé des dizaines et des dizaines. Une petite partie sur le blog *les tricots de Béatrice...

Je suis reconnaissante à l'école de m'avoir appris à coudre. C'était un bon début. Nous avions même réalisé une chemise d'homme. je me rappelle que la maîtresse en fin d'année, retournait les travaux d'élèves dans tous les sens pour couper les fils qui dépassaient. Chez moi, elle n'en a jamais trouvé, je les coupais au fur et à mesure.

Souvenir, souvenir.
.