x

x

samedi, mai 27, 2017

virée dans le Berry 5

Le lendemain, après le petit déjeuner, nous partons à pied faire le tour du hameau.
C'est vraiment la première fois que je regarde le "Château" (notre ancienne maison de vacances) sans trop de pincement au coeur ni aucune larmichette à l'oeil. 
la remise , les cabinets et le puits

Juste avant d'approcher de l' ancienne maison de mes arrière Grands Parents maison, un peu de rusticité


Ma cousine Nanou, moi et mes arrière Grands-Parents, Marguerite et Patient
A la Petite Rivière, je remarque que le sentier que nous prenions à côté du "Château" a été nettoyé. 
.

 le Chemin Creux
.


J'ai osé photographier l'ancien atelier du maréchal ferrant.
Nous avons le temps d'aller à Beaulieu, il paraît qu'il s'y tient un petit marché.
***

10 commentaires:

Miss_Yves a dit…

"Pour la première fois sans pincement au ❤️ "eh oui, il arrive un moment où l'on se détache du passé sans douleur..
Joli va et vient photographique du passé au présent ( et vice-versa)

claude a dit…

@ Miss Yves
Je ne me détache pas de ce passé, sinon je n'y retournerais pas, mais c'est moins douloureux qu'avant.

Marie-Paule a dit…

C'est fou comme tes arrière grands-parents me font penser aux parents de mon grand-père maternel que j'ai eu moi aussi la chance de connaître. Bien sûr c'est la manière de s'habiller à la campagne qui crée cette ressemblance avant tout. Nous les appelions "mémé la petite" et "grand-père moustache". Il fallait bien les distinguer de nos propres grands-parents!!!
Crois-tu que lorsque les plus jeunes regarderont nos photos dans 50 ou 60 ans, ils auront aussi l'impression que nousnous ressemblons tous?

Claudine Le Bagousse a dit…

C'est parfois douloureux le retour dans notre passé ..Mais au fil du temps la peine s'estompe et tout devient clair ..
BisesClaude

claude a dit…

@ Marie-Paule
Pour distinguer mes arrière Grands Parent de ma Mémé et de mon Pépé, comme ils étaient les grands parents de ma Maman, nous les appelions Mémé-Maman et Pépé-Maman tout comme comme nous avions 2 oncles Henri, l'un étai Tonton Henri et l'autre Tonton-Parrain car il était le parrain de ma Maman.
Quant à ta question, je ne sais pas. Je trouve que les photos d'antan on du charme, celles de maintenant en auront-elles autant ?

@ Claudine
Oui tu as raison.
En 2010 je n'ai voulu regarder notre maison de campagne, en 2014, j'ai juste jeté un coup d'oeil et là j'ai regardé comme si j'y étais.
Bises

Sonya 972 a dit…

De magnifiques souvenirs
Tu as beaucoup de chance d'avoir ces photos de famille
Je n'ai pas eu le temps de connaître les parents de mes parents

Bonne fête à toi

Gros bisous créoles

Daniel a dit…

Coucou Claude.
Nostalgie quand tu nous tiens !!!!
Bises, passe une belle semaine.
Ici pluie... A + 🌂 ☂️

Solange a dit…

C'est un endroit de rêve pour les enfants.

Tilia a dit…

La petite rivière et le fameux chemin creux (où tu as dit ne t'être jamais aventurée) ont-ils à présent livré tous leurs secrets ? Ou bien la magie de l'enfance opère-t-elle encore ?
Pour moi les souvenirs de mes vacances en Meuse sont inaccessibles depuis l'extérieur (puisque les gens, et quelquefois les maisons aussi, ne sont plus) seules quelques images d'un passé à jamais disparu demeurent dans ma mémoire où je les ravivent de temps à autre.
Bises (enfin un peu rafraîchies - comme les souvenirs ;-))

Roger Gauthier a dit…

Intéressant retour sur le passé dans un endroit magnifique. Tu as toute une chance, moi je ne peux pas remonter aussi loin.