x

x

mercredi, avril 26, 2017

tranche de vie

J'en ai un peu assez de montrer toujours les mêmes choses, les mêmes fleurs, les mêmes plantes et quelques oiseaux qui sont beaucoup moins nombreux, alors, entre quelques publications habituelles, je vous propose plusieurs épisodes d'un texte que je suis en train d'écrire (en ce moment je suis plus à ma plume qu'à mes fourneaux) sur une tranche de ma vie,  entre 1984 et 2006 -. 



photo d'identité datant du début des années 80-. Mon regard en dit long sur mon état moral, je souris à peine, et ce qui ne se voit pas, je suis très maigre. Quelques années auparavant, j'avais fait une grosse déprime dont je me suis sortie en allant voir un homéopathe.
En juillet 1983, j'étais allée à Paris chez mon ami Maurice, changer un peu d'air. Je me souviens qu'entre la gare Montparnasse jusqu'à chez lui, je me sentais super bien. A mon retour, je savais qu'il fallait que je prenne la décision de me libérer pour ne pas mourir. Mon deuxième fils allait avoir 10 ans, il était temps que je pense un peu à moi. C'est ce que je fis moins d'une année plus tard, me sentant à nouveau au bord du gouffre.

A demain donc !
***

20 commentaires:

Claudine Le Bagousse a dit…

Bonjour Claude
Cela fait du bien d'ecrire sur son passé , cela permet sans doute de comprendre mieux les choses vecues et surtout leur pourquoi
Bonne idée en tous les cas de partager certaines tranches de ta vie
Bises clade

Mitou La Bretonne 56 a dit…

Revenir sur son passé permet certainement de laisser les vieux démons
de côté et de faire" peau neuve" !
gros bisous et bonne journée
MITOU

Daniel a dit…

Coucou Claude.
Je trouve que tu était une belle fille tout de même...
Est il bon de ressasser le passé ???
J'ai parfois envie de me replonger dans l'époque de l’Algérie ...
Bises, Bonne journée, A + 🌝

martinealison a dit…

Bonjour chère amie,

Il est bon d'écrire... Tu es courageuse. Il n'est pas simple de prendre cette initiative. Rassembler le vécu, mettre de l'ordre... et puis il y a l'après...

Très jolie photo de toi cependant la petite tristesse qui peut se lire.

Gros bisous

claude a dit…

@ Claudine
C'est surtout pour parler du futur après ce passé, il fut beaucoup plus rose.
Bises

@ Mitou
Je pourrais dire aussi que le futur dont je parle à Claudine est mon présent qui dure.
Gros bisous.

@ Daniel
Merci du compliment.
En ce qui me concerne cela me fait du bien, comme pour exorciser le passé, qu'il soit personnel et professionnel.
Tu devrais pour l'Algérie.
Bises.

@ Martinealison
Je ne vais pas m'étaler sur ce que j'appelle ma première vie mais plutôt à partir du moment où je me suis retrouvée face à moi-même.
Gros bisous.

Thérèse a dit…

Un peu comme un masque à oxygène dans les avions: on le met d'abord sur soi avant d'en mettre un sur la personne d'à côté. Les cartes d'identité souvent reflètent un instant pris au sérieux de la chose mais elles sont là, bien fidèles pour retracer le passé, tu sais en retirer avantage, bravo.

Miss_Yves a dit…

Je trouve, moi aussi, que tu as beaucoup d'allure, sur cette photo, avec cette coupe de cheveux qui met en valeur ton regard plein d'intensité.

Josette T a dit…

tu es belle sur cette photo mais on devine bien ta maigreur... tu as la volonté de faire bonne figure malgré tout !
mettre à plat les années difficile permet de ne pas garder d'amertume sous la cendre

claude a dit…

@ Thérèse
Merci !

claude a dit…

@ Josette
Merci à toi aussi.
Je ne parlerai pas tant de ces années difficiles mais d'après, car il est aisé de se retrouver soi-même, seule ou en face de quelqu'un d'autre.

nadette a dit…

la vie n'est pas toujours un long fleuve tranquille, il m'arrive aussi de penser au moment difficile de ma jeunesse, bonne journée d'écriture

Fifi a dit…

Que tu es belle, Claude !!

Écrire permet de mieux comprendre les choses, de mieux se comprendre...

Ton billet me fait penser à un texte d'E.E.Schmitt que j'ai croisé hier :-)
" Je n’écris pas pour étaler ce que je pense, mais pour le découvrir. Écrire implique d’enquêter, de creuser, de patienter, d’ausculter, d’insister, de peser, de réfléchir, de formuler puis de reformuler, d’atteindre le moment de vérité où enfin l’on raisonne juste, l’on perçoit juste, l’on parle juste..."

Bonne écriture, Claude !

OX Jerry a dit…

Et bien , Claude , j'apprécie beaucoup que tu nous livres avec tact et pudeur un pan de ta vie . L’écriture est ce qui fait le plus de bien . Passe un bon mercredi et ..à bientôt pour la suite .

En tout cas malgré ta fatigue à l'époque de cette photo , je te trouve très bien.

PS: je crois avoir laissé un commentaire sur ton second blog.

claude a dit…

@ Nadette
On ne peut jamais occulter le passé même quand il a été mauvais mais la suite de mon écri va être beaucoup plus sympa.

@ Fifi
Tu me me fais grand honneur.

@ Jerry
Je ne veux pas m'étaler sur ce qui s'est passé avant, je veux plutôt l'oublier Je ne dirai pas de mal de celui qui m'en a fait. Merci du compliment pour la photo. Je vais aller voir mon autre blog

Nini a dit…

On voit bien sur cette photo que tu parais plus maigre que su r ta photo de profil
Il vaut parfois mieux laisser le passé où il est ... parfois on aime mieux le réveiller!
çà dépend des moments évoqués je pense
Gros bisous, belle soirée

claude a dit…

@ Nini
Ce qui va suivre est un passé plus agréable.
L'autre passé je ne veux pas m'étendre dessus.
Gros bisous.

ELFI a dit…

donne nous la tranche la plus douce... et oublie l'amère...ah. si je savais écrire...!
bises

claude a dit…

@ ELFI
C'est ce que je vais faire.
Ah si je savais peindre !
Bises

Elisabete a dit…

Vraiment belle!

Solange a dit…

Parfois c'est bon de voir le chemin parcouru.