x

x

mardi, mai 09, 2017

tranche de vie 8 et fin


Le beau jeune homme


Au travail, je me retrouve avec un nouvel agent, un jeune, qui se prend de suite pour un crack après seulement 4 mois de stage, alors que moi j'entame ma 20ème année. Il amène avec lui une nouvelle collègue, une jeunette, assez sympa mais qui n’a pas du tout la même conception du travail que moi. Il est vrai qu’il m’est arrivé de faire un peu de social : »Nous ne sommes pas là pour faire du social » m’a-telle dit un jour…..
Tout cela commençait très mal, d’autant que le nouvel agent, un prétentieux de première, les mains à la retourne sur les bords, me dit : »Je ne pourrai pas vous garder, Claude, vous allez me coûter trop cher ». Sympa le mec !

Je ne sais pour quelle raison mais ce n'est plus lui, l'Agent, un autre, très sympathique pour l'avoir eu au téléphone l'a remplacé. Un jour passant dans la rue du magasin de Mon Chéri, il s'interroge sur le nom, entre au magasin et demande à la personne qui le reçoit s'il a un rapport avec la dame du même nom qui travaillait au... "Oui, c'est ma femme". Il veut s'entretenir avec moi sur mes 20 années passées à l'agence, et aussi parce qu'il avait entendu parler.de ce qui s'y était passé.
Mon Chéri lui donne le numéro de téléphone de la maison et rien pendant plusieurs mois ; et un jour il appelle, il est à l'hôpital du Mans pour un problème cardiaque. Bien que je n'en avais absolument pas envie, je me décide à passer le voir à son bureau mais il n'est pas là. Il me rappelle pour me dire que l'agence  déménage et m'invite à nouveau à passer le voir ; il faut que je le fasse.
Au bout de 8 mois environ, je fus licenciée contre un petit pactole, je préférais cela de loin plutôt que de travailler avec un mec dont la tête ne me revenait pas. Avant même qu’il me licencie, pratiquement dès son arrivée à l’agence il me cherchait auprès des Assedic une remplaçante. J’ai fait une descente dans leur bureaux pour leur rappeler que leur job était de trouver une embauche à celles et ceux qui n’avaient pas de travail mais certainement pas une remplaçante à quelqu’un qui avait encore un emploi. L' agent en question a fait courir le bruit en ville que j'étais partie à la retraite et cet andouille se proposait de m'appeler chez moi au cas où il en aurait eu besoin, je lui est dis un NON catégorique. Non mais alors !!!
Je fus au chômage pendant trois ans, je n'ai bien sûr pas retrouvé de travail puis, quand j’ai demandé droit à ma retraite, elle était si minime que  mon Chéri m’a embauchée deux années pour avoir un peu plus. J’attends avec impatiente et lui aussi d‘ailleurs qu’il y soit aussi (encore deux ans et demi) pour pouvoir mieux profiter de la mienne, la vie en sera encore plus belle, enfin je l’espère.

Une jolie photo prise par mon plus jeune fils.

Je pourrais terminer en disant que le mal être dans un couple engendre un mal de vivre profond, même en l’absence de violence verbale ou physique, mal de vivre qui est destructeur. Dans l’indifférence totale du conjoint, vous n’êtes plus vous-même, vous perdez votre personnalité, vous voyez votre avenir en noir, quand de mauvaises idées ne vous traversent pas l’esprit. Je n’avais plus envie de m’occuper de moi, de faire à manger, tout me pesait, je dormais pour ne pas vivre. J’ai perdu 14 ans de ma vie, tout du moins pas loin de la moitié et il fallait que cela finisse pour le bien être de mes enfants et du mien. 

THE END

21 commentaires:

Mitou La Bretonne 56 a dit…

Bientôt la vie de retraitée te fera oublier tous ces mauvais souvenirs
la vie n'est jamais un long fleuve tranquille et chacun à sa part de soucis
et de déconvenues !
gros bisous et bonne journée
MITOU

claude a dit…

@ Mitou
Bonne journée Mitou et gros bisous !

Miss_Yves a dit…

happy end!
Magnifique photo, rayonnante de bonheur.
Tu as les cheveux longs, coiffés en chignon ?
Cela te va tb et tu ressembles à ClaudiA cardinale: je te l'avais dit une fois à propos d'une autre photo .
Le moral a bien sûr des effets sur le physique

Daniel a dit…

Coucou Claude.
Comment deja fini !!!!
C'est un petit résumé, bien sur difficile de renter dans les petits détails en préservant son intimité.
Maintenant te voici prête pour écrire un grand roman d'amour que tu publieras aux Presses de la Cité, une fiction bien sur...
Bonne journée, A + 🐕 🐩

Daniel a dit…

Je réagis au propos de Miss Yves, mieux vaut se coiffer en chignon que se crêper le chignon (rire).

claude a dit…

@ Miss Yves
Je devais avoir les cheveux plus longs que maintenant à cette époque.
Oui je me rappelle que tu m'avais dit cela au sujet de cette ressemblance.
Quand le moral va tout va !

@ Daniel
J'ai évité ce dont je ne voulais pas parler.
J'ai une petite idée pour l'histoire d'amour, mais il faudrait que j'ai le temps.
Bonne journée et bises

claude a dit…

Aujourd'hui, c'est notre anniversaire de mariage, le 9 mai 1992, après 7 années de vie commune.

nadette a dit…

la retraite un autre chemin de vie, tu as la chance de pouvoir la vivre a deux, profite le temps passe vite, il va y avoir 8 ans que je suis seule, cette putain de maladie à emporté mon doudou
bonne journée, bisous

Tilia a dit…

Ainsi, tout est bien qui finit bien, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'arrière-petits-enfants :-)
Joyeux anniversaire de mariage, belle et douce journée à vous deux pour vos noces de laine
Bises de beau temps

Bergson a dit…

quel happy end

ELFI a dit…

attention '7' ans ...c'est fatidique :)))bon anniversaire de mariage!

claude a dit…

@ Daniel
Pas de danger maintenant j'ai les cheveux et mon Chéri une tonsure.

@ Nadette
Désolée ; vois ma grande copine avec qui je vais dans le Berry la semaine prochaine a perdu le sien il y a plus de cinq ans.
Bisous

@ Tilia
en tout, que des gars !
Merci ! On en a bien besoin de laine en ce moment, le vent est froid ici.
Bises

@ Bergson
Un happy end qui ne finit pas en fait.

@ ELFI
C'est la raison pour laquelle on a attendu 7 ans avant de se marier. Merci !

Dédé a dit…

Oui, 7 est une chiffre important. Enfin tu es heureuse après toutes ces déconvenues. La vie nous réserve bien des surprises, parfois positives et négatives. Je te souhaite de poursuivre sur la route du bonheur. Et très chouette photo, vous êtes beaux tous les deux. Bisous

claude a dit…

@ Dédé
Merci beaucoup !
Mais nous étions beaux et plus jeunes surtout, maintenant ça se gâte un peu.
Bisous

Merula Micans a dit…

Heureusement l'histoire n'est pas finie ... Que la retraite te soit douce. Je commence à l'apprécier (même si elle est très maigre) après des années de travail dans des conditions parfois extrêmement difficiles.
Bonne journée !

claude a dit…

@ Merula
La mienne aussi est maigre, heureusement que je vie en couple, ce qui n'est pas le cas de toutes les femmes.
Bonne journée !

Josette T a dit…

quel beau couple...et votre retraite va être à cette image
j'aime les histoires qui finissent bien !
gros gros bisous

claude a dit…

@ Josette
Moi aussi !

Fifi a dit…

Vous êtes superbes tous les deux ! Belle continuation, Claude !

Marie poupées a dit…

Bonsoir Claude , on a tous de mauvaises périodes dans la vie... mes poupées m'ont bien aidée à un certain moment mais il faut garder le moral et essayer d'avancer comme tu as su très bien le faire!! Tu auras bientôt ta retraite bien méritée .
Bisous et courage en attendant ce jour ...

Enitram a dit…

Très bon anniversaire !!! Un peu tard mais...
A deux, la retraite c'est super !