x

x

lundi, décembre 23, 2019

vacances au soleil 10

La Pagerie 2

Nous y sommes donc retournés pour visiter le musée.
Celui-ci se tient dans les Communs, épargnés par le cyclone qui a détruit la Maison familiale dont il ne reste que le pourtour, des murets en ruines.

 Le moulin à cannes, c'est là que les cannes étaient broyées. Ensuite le jus était acheminé à la sucrerie pour être transformé en cassonade qui était expédié en Métropole pour être raffinée.

 Les Communs et les restes de la Maison Familiale. Après sa destruction, la famille a habité au-dessus de la sucrerie.
.







 Photos prises par mon Chéri avec son portable

Voici les miennes
.





Le lit de jeune fille de Josephine.
.
 De triste mémoire
.

6 commentaires:

Nini l'Alsacienne a dit…

Joli reportage ... à quatre mains !
Gros bisous, belle journée

Elisabete a dit…

Quelle chance d'être au soleil!
Gros bisous

Dédé a dit…

Un beau reportage mais finalement, une famille s'enrichissait pendant que les esclaves travaillaient. Triste réalité. Bises alpines.

Sciarada a dit…

Ciao Claude, che meraviglia!
Passa un buon Natale e tanti auguri per un felice anno nuovo!

Marty a dit…

Joyeux noël Claude !

Cergie a dit…

Un hameau de la reine à la mode créole...
Joyeuses fêtes à toi, Claude, et à tous tes chéris !